Hawkwind

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Cet article n’est pas rédigé dans un style encyclopédique. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Vous pouvez améliorer sa rédaction !

Hawkwind
Description de cette image, également commentée ci-après

Hawkwind en concert au festival Monsters of Rock à Donington Park en 1982.

Informations générales
Surnom Hawkwind Zoo, Sonic Assassins, Hawklords, Church of Hawkwind, Psychedelic Warriors, Hawkdog, Agents of Chaos, Hawkon, Hawkwind Light Orchestra
Pays d'origine Londres, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical Space rock[1], hard rock[1], heavy metal[1], rock progressif[2], rock psychédélique[3]
Années actives depuis 1969
Labels Liberty, United Artists, Charisma, Bronze, RCA/Active, Flicknife, GWR, EBS, Voiceprint
Site officiel www.hawkwind.com
Composition du groupe
Membres Dave Brock, Tim Blake, Richard Chadwick, Mr Dibs, Niall Hone
Anciens membres voir liste

Hawkwind est un groupe de rock britannique formé en 1969 originaire de Londres. Il est considéré comme l'un des pionniers du genre space rock.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dave Brock.

Dans une première phase, le groupe préféra privilégier le spectacle scénique global avec des projections d'images et de ce qui deviendront des clips, plutôt que de mettre en avant tel ou tel musicien. Des danseuses furent ajoutées en avant-scène et Del Dettmar jouait souvent derrière les rideaux de la scène à l'abri des regards du public, pendant que deux batteurs (à partir de 1974) scandaient les hymnes répétitifs. Cette époque reste la plus originale[non neutre] avec des disques cultes[non neutre] comme Doremi fasol latido, In search of space et le live Space ritual qui restent des œuvres majeures de l'histoire de la musique contemporaine.[réf. nécessaire] À cette époque, la musique, les paroles et le spectacle scénique étaient ceux de guerriers célestes, combattant contre ou avec les forces primitives de l'univers, pionniers du mouvement des "travellers" (et de l'imagerie des films de la Guerre des étoiles) et succédant définitivement à celui des beatniks et autres clochards célestes.

Cette période culmina avec l'intervention de l'écrivain britannique de science-fiction et d'heroic fantasy Michael Moorcock qui déclamait poésies et incantations sur scène. Il figure notamment sur le disque Warrior on the edge of time et il est visible, sur scène, en 1985 sur la vidéo et le DVD de la tournée Chronicle of the black sword inspirée de son cycle d'Elric.

Le Sud-africain Robert Calvert apporta la première personnalisation et mise en avant d'un membre du groupe. Il se déguisait sur scène, adoptant un jeu théâtral, un peu à l'image de Peter Gabriel avec Genesis. La musique s'en ressentit avec le disque Quark strangeness and charm. Les guerriers célestes devinrent des marabouts des années quatre-vingt, évoquant des histoires de cryogénisation des corps ou reprenant le personnage d'hell's angel post guerre atomique qu'est Hell Tanner du livre de Roger Zelazny "Damnation alley way", sans oublier la recherche des particules comme les quarks et les charmes.

Après la mort de Robert Calvert, le groupe, réduit à Dave Brock aborda l'écologie et les indiens (Electric teepee) mais continua à reprendre des thématiques liées à la science-fiction et aux extra-terrestres (Alien 4, Area 54).

Membres[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des membres de Hawkwind.

Des dizaines de musiciens ont fait partie de Hawkwind au fil des années, et seul Dave Brock a été un membre constant du groupe. Parmi les figures marquantes, on peut citer Lemmy Kilmister, Nik Turner, Harvey Bainbridge, Del Dettmar, Dik Mik, Huw Lloyd-Langton, Robert Calvert, Paul Rudolph et plus récemment, Ron Tree en tant que bassiste et frontman.

Hawkwind est en 2016 composé de :

  • Dave Brock : chant, guitare, claviers
  • Tim Blake : claviers, chant
  • Richard Chadwick : batterie, chant
  • Mr Dibs : chant, violoncelle, basse
  • Niall Hone : basse, guitares, sampling, synthétiseurs, claviers

La musique[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
Unbalanced scales.svg Cette section ne respecte pas la neutralité de point de vue. Considérez son contenu avec précaution. Discutez-en en page de discussion.
Pour lancer la procédure de résolution du problème, remplacez ce bandeau par {{Désaccord de neutralité}}.

En général, les amateurs d'Hawkwind apprécient les créations parallèles et personnelles des musiciens qui ont contribué au groupe.[réf. nécessaire] Robert Calvert, Nick Turner, Alan Davey ont enregistré des disques solos, et même D. Brock a fait des disques sous son nom.

La musique d'Hawkwind est rock et spatiale. C'est le genre de musique appropriée pour se promener d'une galaxie à l'autre dans des vaisseaux cosmiques lancés à des vitesses folles dans le vide sidéral. Cela n'arrivant pas souvent, on se contentera de pousser le volume sonore à un niveau respectable pour avoir de bonnes impressions. Attention, ce n'est généralement pas "planant" : une rythmique puissante, basse et batterie, émet des pulsations hypnotiques, parfois à des cadences infernales (Brainstorm, Master of universe, Born to go) et la guitare électrique, très présente avec des effets, soutient le martèlement pour décrocher dans des soli parfois éruptifs conduisant à l'occasion Hawkwind à flirter avec le hard rock malgré son enrobage électronique. On note tout de même quelques ouvrages très synthés, et très planants, sur l'ensemble de la discographie.[interprétation personnelle]

Nous[style à revoir] ne pouvons pas entreprendre ici une description détaillée de la musique d'Hawkwind, car décrire chaque album serait nécessaire pour être complet. Il y en aurait donc pour plusieurs pages. Leur musique change, mais n'est pas pour autant dans le flot des modes, ni des "catégories", chères aux mélomanes éphemères et peu éclectiques. On ressent cependant bien l'époque de chaque disque par l'exploitation permanente des disponibilités techniques du moment. Par ailleurs, on remarque occasionnellement l'exploitation de mondes musicaux originaux, comme le reggae, pour la création de morceaux pourtant toujours dans la lignée "spatiale". Si l'on doit faire des catégories, la musique d'Hawkwind et de ses relations constitue une catégorie à part entière.[interprétation personnelle]

Normalement, un amateur d'Hawkwind possède une bonne centaine de disques de cette tribu britannique. Le nombre de disques est en effet très important, car en plus de la « discographie principale », on trouve d'innombrables compilations de morceaux sous différentes versions ou dans différents concerts.[interprétation personnelle]

Discographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie de Hawkwind.

Rappel : cette discographie est évidemment très partielle. À noter que ce groupe a également utilisé de nombreux surnoms, parmi lesquels voici les plus connus :

  • Hawkwind Zoo,
  • Sonic Assassins,
  • Hawklords,
  • Church of Hawkwind,
  • Psychedelic Warriors,
  • Hawkdog,
  • Agents of Chaos,
  • Hawkon,
  • Hawkwind Light Orchestra

Le passionné cherchera également parmi les innombrables enregistrements vidéos en concert (en "live"), vidéos officielles ainsi que bootlegs par des fans, mais aussi du côté des très nombreux albums enregistrés en solo par chacun des musiciens ayant participé au groupe dans son histoire... ou y participant encore. Dave Brock a même enregistré un de ses albums solo non sous son nom personnel mais sous le nom du groupe (l'album ''Spacebrock'').[interprétation personnelle]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Kris Tait, This Is Hawkwind: Do Not Panic,‎  ;
  • (en) Ian Abrahams, Hawkwind: Sonic Assassins, SAF Publishing,‎ (ISBN 0-946719-69-1) ;
  • (en) Carol Clerk, The Saga of Hawkwind, Omnibus Press,‎ (ISBN 1-84449-101-3).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Bruce Eder, « Artist Biography by Bruce Eder », AllMusic (consulté le 21 décembre 2015)
  2. Mike DeGagne, « Hawkwind - In Search of Space », AllMusic (consulté le 24 décembre 2014)
  3. « Hawkwind: Space rock band still going strong after 44 years », BBC News,‎ (lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :