Funk metal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Funk metal
Origines stylistiques Funk rock, heavy metal, metal alternatif, jazz punk, punk funk, punk hardcore, thrash metal
Origines culturelles Milieu des années 1980 ; États-Unis
Instruments typiques Batterie, chant, claviers, guitare électrique, guitare basse
Scènes régionales San Francisco[1],[2]
Voir aussi Groove metal, rap metal

Genres dérivés

Nu metal

Le funk metal (également connu sous les termes de thrash funk[3] ou funkcore) est un genre de funk rock et de heavy metal.

Histoire et caractéristiques[modifier | modifier le code]

AllMusic explique que « le funk metal a évolué au milieu des années '80 lorsque des groupes alternatifs comme les Red Hot Chili Peppers et Fishbone ont joué le genre avec une forte influence de funk[4]. » Faith No More est considéré comme un groupe de funk metal qui se mêle au rap metal[5]. Le mélange de funk et de metal de Rage Against the Machine implique des éléments de rap et de punk rock[6]. La musique de Primus, un groupe sans genre distinct, est catégorisée sous le terme « de thrash metal-funk rencontrant Don Knotts, Jr.[7]. » Living Colour sont cités par le magazine Rolling Stone comme les « pionniers du black-funk-metal[8]. »

Certains groupes sans antécédents musicaux alternatifs, comme Bang Tango et Extreme, ont également et souvent incorporé du funk à leur style musical[9],[10]. Des groupes comme Primus et Mordred ont émergé du genre thrash metal[2].

Groupes notables[modifier | modifier le code]

Les groupes notables de funk metal incluent : 24-7 Spyz[11], 311, Bang Tango (en)[9], Blind Melon[12], Bootsauce (en)[4], Clutch[13], Electric Boys (en)[14], Extreme[10], Faith No More[4], Family Force 5 (à leurs débuts), Hed PE (débuts), Hoobastank (débuts), I Mother Earth[4], Incubus (débuts)[15], Infectious Grooves[16], Jane's Addiction, Kid Rock (débuts)[17], Korn, LAPD[18], Limp Bizkit[4], Living Colour[8], Mind Funk[19], Mr. Bungle (débuts)[4], Mordred[18], Powerman 5000 (débuts)[20], Praxis[21], Primus[4], Psychefunkapus (en)[18], Rage Against the Machine[6], Red Hot Chili Peppers (débuts)[4], Royal Crescent Mob (en)[4], Snot[22], Sugar Ray (débuts)[4], Suicidal Tendencies (à l'ère Robert Trujillo)[23], Urban Dance Squad[24], et Zebrahead (débuts)[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Primus: Nice and Cheesy Hot Metal via ram.org., consulté le 21 novembre 2012
  2. a et b Thrash punk (lire en ligne).
  3. (en) Elisabeth Dunham, « Roll Over Manilow: Thrash funk is here », Lawrence Journal-World (consulté le 16 novembre 2012).
  4. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k (en) Funk metal, AllMusic, consulté le 2 février 2012.
  5. (en) Rap-Metal, AllMusic, consulté le 2 février 2012.
  6. a et b (en) The Battle of Los Angeles. 1er novembre 2003. Rolling Stone, consulté le 2 février 2012.
  7. (en) Gore, Joe (août 1991). New Rage: The Funky from Guitar Player, ram.org, consulté le 2 février 2012.
  8. a et b (en) Fricke, David (13 novembre 2003). Living Colour: Collideoscope, Music Reviews : Rolling Stone. 12 avril 2009, consulté le 2 février 2012.
  9. a et b (en) Prato, Greg. Bango Tango Overview, AllMusic, consulté le 3 février 2012.
  10. a et b (en) Erlewine, Stephen Thomas. Extreme Biography, consulté le 3 février 2012.
  11. (en) Prato, Greg. 24-7, Spyz overview, consulté le 3 février 2012.
  12. (en) Blind Melon Tastes Predictably Metal, 1992, Washington Post, consulté le 3 février 2012.
  13. (en) Bush, John. (en) Clutch Biography, AllMusic, consulté le 3 février 2012.
  14. (en) Rivadavia, Eduardo. Electric Boys Overview, AllMusic, consulté le 3 février 2012.
  15. (en) Huey, Steve. Incubus Biography, consulté le 3 février 2012.
  16. (en) Book, John. Infectious Grooves Overview, AllMusic, consulté le 3 février 2012.
  17. (en) Erlewine, Stephen Thomas. Devil Without a Cause Review, AllMusic, consulté le 3 février 2012.
  18. a, b et c (en) Torreano, Bradley. L.A.P.D. Overview, AllMusic, consulté le 3 février 2012.
  19. (en) Rivadavia, Eduardo. Mind Funk Overview, AllMusic, consulté le 3 février 2012.
  20. (en) « Kung-Fu Radio », sur AllMusic (consulté le 6 février 2012).
  21. (en) Profanation: Preparation for a Coming Darkness, AllMusic, consulté le 3 février 2012.
  22. (en) « News - Articles 1434320 », MTV, (consulté le 3 février 2012).
  23. (en) Prato, Greg. Suicidal Tendencies Biography, AllMusic, consulté le 3 février 2012.
  24. (en) Anderson, Rick. Persona Non Grata Overview, AllMusic, consulté le 3 février 2012.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Stevie Chick, 1001 Albums You Must Hear Before You Die, Quintet Publishing Limited, (ISBN 0-7893-1371-5).