Mötley Crüe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mötley Crüe
Description de cette image, également commentée ci-après

Mötley Crüe, de gauche à droite : Nikki Sixx, Tommy Lee, Mick Mars, et Vince Neil.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Hard rock, heavy metal, glam metal
Années actives 19812015
Labels Mötley Records, Eleven Seven Music, Elektra, Leathür Records, Warner Music Group
Site officiel motley.com
Composition du groupe
Anciens membres Nikki Sixx
Tommy Lee
Mick Mars
Vince Neil
John Corabi
Randy Castillo
Samantha Maloney
Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de Mötley Crüe.

Mötley Crüe est un groupe de hard rock américain, originaire de Los Angeles. Le groupe est formé par le bassiste Nikki Sixx et le batteur Tommy Lee, qui sont ensuite rejoints par le guitariste Mick Mars et le chanteur Vince Neil. Les membres du groupe se sont souvent fait remarquer pour leur mode de vie extrême ; ils ont tous connu de nombreux démêlés judiciaires, ont souffert de longues addictions à l'alcool et aux drogues, ont eu d'innombrables aventures avec des femmes et sont lourdement tatoués.

Le groupe, dont la carrière connait son apogée dans les années 1980, est l'auteur de chansons notables comme Shout at the Devil, Looks that Kill, Home Sweet Home, Wild Side, Girls, Girls, Girls, Dr Feelgood, ou encore Kickstart My Heart. En 2012, Mötley Crüe recense plus de 100 millions d'albums vendus à travers le monde[1], dont 40 millions aux États-Unis. En 2013, un film adapté de leur autobiographie, intitulé The Dirt [2], est programmé pour une parution en 2014, ainsi qu'une dernière tournée d'adieu. Le groupe effectue son dernier concert le 31 décembre 2015, filmé pour un DVD qui leur est consacré prévu pour 2016[3],[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts (1981–1983)[modifier | modifier le code]

Après avoir quitté le groupe London (en)[5], le bassiste Nikki Sixx rencontre le batteur Tommy Lee (alors batteur du groupe Suite 19). Ils décident de fonder leur groupe et trouvent par le biais d'une petite annonce le guitariste Mick Mars, qui imaginera le nom Mötley Crüe (dérivé de l'anglais motley looking crew, soit « l'équipe bariolée »[1]). Le groupe cherche alors un chanteur et sollicite Vince Neil, un ami du lycée de Tommy Lee, mais ce dernier refuse de quitter son groupe Rockandy, jusqu'à ce que celui-ci se sépare. Les membres de Mötley Crüe décident de le recontacter et Vince Neil accepte alors de passer l'audition et d'intégrer le groupe[6],[7].

Le groupe se fait vite une réputation à travers les clubs de Los Angeles (notamment à Sunset Boulevard) et s'assure les services du manager Allan Coffman[8]. Ils sortent un premier album sur leur propre label Leathür Records, fraîchement créé, dès novembre 1981 : Too Fast for Love, qui se vend à 20 000 exemplaires. Un an plus tard, le groupe désigne Doc McGhee et Doug Thaler en tant que managers et signe chez Elektra Records, qui ressort Too Fast for Love, en version remixée.

Succès (1984–1991)[modifier | modifier le code]

Mötley Crüe, en concert lors du festival God of Metal, en 2007.

Le groupe, dont les années 1980 seront synonymes de gloire, va marquer les esprits non seulement par sa musique, mais également par son attitude provocante : avec leur style vestimentaire très excentrique, mais également par une consommation importante de drogue et d'alcool. En 1983, ils enregistrent Shout at the Devil, leur album le plus célèbre dont certains titres seront repris dans des bandes originales de jeux vidéo (Too Young to Fall in Love dans Grand Theft Auto: Vice City (VRock OST)[9], puis Shout at the Devil dans la playlist de Guitar Hero 2[10], et enfin Looks That Kill dans Grand Theft Auto: Vice City Stories (VRock OST)[11]. Un an plus tard, Vince Neil passe tout près de la mort, après un grave accident de voiture, provoqué par une conduite en état d'ivresse. Son passager, Razzle Dingley, (batteur du groupe Hanoi Rocks) décèdera quelques heures plus tard[12].

Vince Neil s'en tire avec un peu de prison, quelques heures de travaux d'intérêt général et une amende - s'ensuit une cure de désintoxication. C'est à cette période que le groupe se fixe comme règle d'interdire tout usage d'alcool envers Vince Neil, bien que le reste du groupe, une fois rentré dans leur chambre d'hôtel profite de ce moment de détente pour s'autodétruire par le biais des drogues (en particulier Nikki Sixx et Tommy Lee, Mick Mars ayant une addiction aux alcools forts). Tout contrevenant devant payer la modique somme de 25 000 $. Pendant cette tournée, Mötley Crüe prend un statut international en faisant les premières parties d'Iron Maiden, d'Ozzy Osbourne et de Kiss. Leur troisième album Theatre of Pain sort en 1985. Il contient les succès Louder than Hell et Home Sweet Home, leur première ballade et plus grand hit à ce jour.

En 1987, c'est la sortie du quatrième album Girls, Girls, Girls. C'est à cette même époque, à la veille de Noël et à la suite de la tournée japonaise que Nikki Sixx manque de mourir d'une double overdose d'héroïne. Il dira par la suite que cette expérience lui a transformé sa vision de la vie. L'album et la tournée resteront, malgré tout, un succès commercial[réf. nécessaire]. Lors de cette tournée, le public peut voir la batterie de Tommy Lee s'élever et tourner sur elle-même au-dessus des spectateurs. Le train de vie débridé des membres de Mötley Crüe manque de mettre en péril le groupe, et leurs managers vont donc leur imposer des cures de désintoxication. Décision sage et payante, puisque le cinquième album Dr. Feelgood (1989) va connaître un succès sans précédent, marquant l'apogée de leur carrière. Ce disque, se classe 1er des charts dès la première semaine de sa sortie. Il donnera naissance à de nombreux tubes, dont les survoltés Dr. Feelgood et Kickstart My Heart, ainsi que les ballades Without You et Don't Go Away Mad. Néanmoins, la même année, Doc McGhee est écarté de la gestion du groupe.

Déclin (1992–2003)[modifier | modifier le code]

Les années 1990 sont marquées par les difficultés pour Mötley Crüe, notamment avec le décès, des suites d'un cancer, de la fille de Vince Neil et les six mois passés en prison par Tommy Lee à cause de son attitude violente envers Pamela Anderson, son ex-femme. En février 1992, Vince Neil quitte le groupe (selon certaines rumeurs, le groupe voyait d'un mauvais œil le fait qu'il passe le plus clair de son temps à son passe-temps - les voitures de course). Il est remplacé par John Corabi la même année. En 1994, le groupe sort Mötley Crüe, qui se vendra nettement moins que son prédécesseur. Mötley Crüe n'étant pas Mötley Crüe sans Vince Neil, celui-ci reviendra en 1997 pour enregistrer Generation Swine, qui sera malgré tout un échec commercial[réf. nécessaire], dû au changement de style du groupe, quittant le Hard Rock pour glisser vers un metal alternatif naissant. En 1998, leur contrat avec Elektra Records prend fin, ce qui instaure le doute au sein du groupe. Un an plus tard, Tommy Lee quitte le groupe à la fin de la tournée Generation Swine pour poursuivre une carrière solo ; il sera remplacé par Randy Castillo.

En 2000, le groupe sort New Tattoo avec Randy Castillo qui marque lui aussi un échec au niveau du nombre d'albums vendus. Malheureusement, Randy Castillo étant gravement malade, il n'assurera pas la tournée et sera remplacé par Samantha Maloney (ex-batteuse de Hole), et décèdera quelques mois après, le , des suites d'un cancer. En 2001, les membres de Mötley Crüe publient une autobiographie : The Dirt. Le groupe est à ce moment-là mis de côté par ses membres qui préfèrent se consacrer à leur carrière solo et à leur activités dans d'autres groupes (Methods of Mayem pour Tommy Lee ; 58 et Brides of Destruction (en) pour Nikki Sixx).

Retour et regain de succès (2004–2010)[modifier | modifier le code]

Mötley Crüe, en 2005.

Fin 2004, le groupe se reforme dans sa formation originale (Neil, Sixx, Mars, Lee) pour enregistrer une compilation : Red, White and Crüe, contenant des morceaux inédits et qui sera suivi d'une tournée mondiale en 2005 qui marque leur retour sur le devant de la scène rock. Un DVD et un CD de la tournée Carnival of Sins sortent en 2006. La tournée Carnival of Sins est un succès, attirant près d'un million de fans à leurs 125 représentations[réf. nécessaire]. Le groupe fait entre temps une apparition dans la série américaine Bones (épisode 26, saison 4) en jouant son propre rôle.

Leur album, Saints of Los Angeles, sort le 24 juin 2008. Saints of Los Angeles a reçu de très bonnes critiques dans l'ensemble et démontre que Mötley Crüe est de retour.[réf. nécessaire] À la suite du lancement de l'album, Mötley Crüe s'est lancé dans une tournée mondiale, avec notamment des dates aux festivals Hellfest[13] et Graspop Metal Meeting en 2009. La même année sort un DVD : Crue Fest (d'un live filmé en 2008). Dans le DVD Crue Fest, plusieurs groupes sont présents : Mötley Crüe, Papa Roach, Buckcherry, Sixx:A.M. et Trapt.

Événements récents et retraite (2011–2015)[modifier | modifier le code]

Mötley Crüe participe à une tournée aux côtés du groupe Poison et des New York Dolls en 2011 pour la 30e année d'existence de Mötley Crüe, et la 25e année de Poison[14]. Le 30 août 2011, Mötley Crüe, aux côtés de Def Leppard et Steel Panther, annonce une tournée britannique pour décembre 2011[15]. En mars 2012, Mötley Crüe annonce un tournée en co-tête d'affiche avec Kiss, qui démarre le 20 juillet à Bristow, en Virginie, et s'achève le 23 septembre[16]. Plus tôt en 2012, le groupe annonce qu'il travaille sur un nouveau titre, Sex. La chanson sort le 16 juillet 2012, téléchargeable directement sur le site du groupe[17].

En février 2013, Mötley Crüe annonce leur plus grosse tournée canadienne, avec de nouvelles dates aux États-Unis qui seront dévoilées une fois The Tour avec Kiss terminé en mars 2013 avec quelques dates en Australie. Pendant les dates australiennes avec Kiss, une rumeur annonce que les membres de Mötley Crüe ont discuté de la retraite du groupe et qu'une date a même été fixée, dans un futur plus proche que tous pourraient envisager.

Le groupe retourne en résidence à Las Vegas pour la deuxième fois en 2013. En mars 2013, Nikki Sixx annonce la séparation du groupe après la sortie de leur dernier album, ainsi qu'une toute dernière tournée[18]. Sixx tient à exprimer que le groupe préfère se séparer alors qu'ils se sentent encore au point culminant de leur carrière[18],[19],[20]. Vince Neil prévoit par ailleurs la parution d'une nouvelle chanson pour 2014, et une tournée d'adieu aux alentours de 2014 ou 2015[21]. Ils annoncent également l'adaptation cinématique de leur autobiographie The Dirt[22],[23],[24],[25].

Le 28 janvier 2014 lors d'une conférence de presse au Beacher's Madhouse Theater d'Hollywood, Mötley Crüe annonce les détails de sa prochaine tournée intitulée The Final Tour, qui sera également la dernière, puisque le groupe a pris la décision de se séparer à l'issue de celle-ci à la date du 31 décembre 2015. Cette tournée, intitulée The End prend place exclusivement aux États-Unis dans une première partie de 70 dates, avec Alice Cooper en special guest. La tournée débute à Grands Rapids, Michigan, le 2 juillet 2014. Les membres du groupe ont par ailleurs signé un "contrat de cessation des activités de tournées" qui leur interdit de tourner sous le nom de Mötley Crüe à l'issue de la fin de l'année 2015. Cette tournée américaine sert également à la promotion de l'album de reprises country de Mötley Crüe intitulé Nashville Outlaws : A tribute to Mötley Crüe, sorti en milieu d'année 2014 et de leur film The Dirt, adaptation de la biographie du même nom, devant paraitre sur les écrans en 2015.

Dans une interview, Nikki Sixx évoque la possibilité d'enregistrer par la suite de nouvelles chansons, déclarant : "nous avons écrit des chansons, mais elles ne sont pas encore enregistrées". Il envisage aussi que ces chansons sortent une par une, au fur et à mesure de leur enregistrement et non plus sous le format classique d'un album complet. Évoquant le processus d'enregistrement il détaille : "c'est difficile, pour être honnête avec vous, de prendre 6 [ou] 9 mois pour écrire onze chansons - et toutes les paroles... tout : les chants, les guitares, la basse, l'acoustique, le mixage, la mastérisation, la création artistique... vous faites tout ça et rien [n'arrive], car désormais chacun sélectionne ses chansons. Donc on s'est dit : "pourquoi ne pas écrire des chansons et trouver un moyen d'en faire une, deux ou quatre qui plairaient à dix millions de personnes plutôt que onze chansons qui ne toucheraient qu'une centaine de milliers de personnes".[26]

La première partie de la tournée d'adieu s'achève le 22 novembre 2014 à la Spokane Arena de Spokane, Washington aux États-Unis.

Le 15 janvier 2015, le groupe annonce qu'il mettra un terme à sa carrière après une tournée internationale devant passer par le Japon, l'Australie, le Brésil et l'Europe avant de réaliser la deuxième partie de la tournée nord-américaine tout au long de l'année 2015, devant se terminer par un concert au MGM Grand Garden Arena à Las Vegas le 27 décembre 2015 suivi de trois dates au Staples Center de Los Angeles, les 28, 30 et 31 décembre 2015. Un nouveau titre, "All bad things" sort le 20 janvier 2015. Il est diffusé dans les salles de concert avant que le groupe ne monte sur scène. En mai 2015, le groupe et Alice Cooper annoncent une série de 12 dates de concert en Europe lors d'une conférence à Londres.[27]

Le 19 septembre 2015, le groupe joue au festival Rock in Rio sur le mainstage.[28]

Le groupe joue pour la toute dernière fois au Staples Center de Los Angeles, en Californie, le 31 décembre 2015[29], ce concert filmé devant faire l'objet d'un film intitulé Mötley Crüe : THE END.

Membres[modifier | modifier le code]

Derniers membres[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

Membres de tournée[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie de Mötley Crüe.

Influence[modifier | modifier le code]

Crüe Ball, un jeu vidéo de flipper sur le thème de Mötley Crüe, intègre certaines des chansons du groupe, en particulier leur plus grand succès Dr. Feelgood et Live Wire et Home Sweet Home[33],[34].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Motley Crue », sur metalorgie.com (consulté le 12 mars 2012).
  2. (en) « The Dirt », sur Amazon (consulté le 5 mars 2013).
  3. (en) « Mötley Crüe's Final Tour », sur Motley.com (consulté le 4 octobre 2014).
  4. (en) « Nikki Sixx Officially Announces The End of Motley Crue », sur Ultimate Guitar (consulté le 2 janvier 2016).
  5. « Chronological Crüe », Members.ozemail.com.au (consulté le 15 octobre 2010).
  6. Mötley Crüe et Neil Strauss (trad. Yves Balandret), The Dirt: Confessions du groupe de Rock le plus sulfureux au monde, Camion Blanc, (ISBN 2-910196-53-4, lire en ligne), p. 84–85.
  7. (it) Cesare Rizzi, Enciclopedia della musica rock. 3. 1981–1989, Volume 3, Giunti Editore Firenze Italy, (ISBN 88-09-01796-X, lire en ligne), p. 380.
  8. « Chronological Crue », Members.ozemail.com.au (consulté le 15 octobre 2010).
  9. Enkil, « La B.O. de Vice City disponible », sur Gamekult, (consulté le 8 novembre 2014).
  10. (en) « Motley Crue in Guitar Hero II. Metal’s original bad boys take tracklist ‘up to eleven’. », sur Spong, (consulté le 8 novembre 2014).
  11. (en) « Grand Theft Auto: Vice City Stories Credits », sur AllGame (consulté le 8 novembre 2014).
  12. (en) Phil Wahba, « Vince Neil Blasts Sharon Osbourne, Motley Crue Bandmates in Book », sur Billboard, (consulté le 8 novembre 2014).
  13. Motley Crue au Hellfest Festival, France Télévision, 21 juin 2009.
  14. (en) « Mötley Crüe and Poison to Co-Headline Tour », (consulté le 30 août 2011).
  15. « Announcing Mötley UK Tour with Def Leppard and Steel Panther », (consulté le 30 août 2011).
  16. « Kiss And Mötley Crüe Announce The Tour » (consulté le 30 décembre 2013).
  17. Mary Quellette, « Motley Crue Working On New Song », Loudwire.net, (consulté le 15 mars 2014).
  18. a et b « Nikki Sixx: Motley Crue Will Call It Quits After New Album, Film, Soundtrack + final Tour » (consulté le 20 mars 2014).
  19. « Rolling Stone Mobile - News - Music: Nikki Sixx: Vegas Residency Is Start of Biggest Years Of Crue's Career », M.rollingstone, (consulté le 23 février 2012).
  20. « Nikki Sixx Talks Motley Crue's Eventual Farewell: We Want to Go Out on Top » (consulté le 20 mars 2013).
  21. « Vince Neil: It’s Time for Motley Crue to Say Goodbye » (consulté le 27 mai 2014).
  22. (en) « The Dirt », sur Internet Movie DataBase (consulté le 5 mars 2013).
  23. (en) « One last tour for the metal misfits -- they mean it. Also announced: A country tribute album and film adaptation of The Dirt », sur Billboard (consulté le 8 novembre 2014).
  24. (en) « Mötley Crüe Announce Retirement, Final Tour with Alice Cooper », sur rockcellarmagazine.com, (consulté le 11 avril 2014).
  25. Sean Michaels, « Motley Crüe sign pact which assures no more reunions », .
  26. (en) « NIKKI SIXX Says MÖTLEY CRÜE Will Release New Music 'One, Two Or Four Songs' At A Time », BLABBERMOUTH.NET,‎ (lire en ligne)
  27. (en) « Motley Crue Reveal Official Retirement Shows », sur Loudwire (consulté le 4 septembre 2017)
  28. « Line-Up | Rock in Rio 2017 », sur rockinrio.com (consulté le 4 septembre 2017)
  29. « Last Show », Mötley Crüe.
  30. a et b « 3-Wind with Nikki Sixx, 10/8/01 », Metal Sludge (consulté le 7 octobre 2014).
  31. a et b « Mötley Crüe With Sevendust's Morgan Rose: First Video Footage Posted Online », Blabbermouth, (consulté le 16 avril 2014).
  32. « Mötley Crüe Recruits Street Drum Corps' Frank Zummo For Next Three Shows », Blabbermouth, (consulté le 16 avril 2014).
  33. (en) « Video-Game Previews », VideoGames & Computer Entertainment, no 47,‎ .
  34. (en) « Genesis Crüe Ball Overview », Sega Visions, no 11,‎ février mars 1993.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :