Temple de la renommée du hockey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Temple de la renommée.
Temple de la renommée du hockey
Description de l'image Hockey Hall of Fame, Toronto.jpg.
Création 1943
Bâtiment
Adresse Brookfield Place
30 Yonge Street
Ville Toronto, Ontario
Pays Canada
Emplacement original Exhibition Place (1961-1992)
Précédente affection des lieux Banque de Montréal
Coût de restauration 23 millions USD
Architecte Ken Young[1]

Le Temple de la renommée du hockey (Hockey Hall of Fame en anglais) se situe à Toronto dans la province de l'Ontario au Canada. La première série de joueurs de hockey sur glace a été admise au temple en 1945 sans que le temple ne possède un emplacement fixe. En 1961, le premier édifice est construit et trente ans plus tard, un nouvel édifice du Temple de la renommée est ouvert au 30, rue Yonge à Toronto, dans Place Brookfield. Cet édifice est le lieu d'exposition des trophées de la Ligue nationale de hockey (LNH).

Historique[modifier | modifier le code]

L'idée de construire un temple de la renommée pour honorer les plus grands joueurs de hockey a commencé à gagner en popularité au début des années quarante. Le baseball avait ouvert ses portes à un tel temple pour honorer ses joueurs à Cooperstown, New York, en 1939. Le Capitaine James T. Sutherland, un résident de Kingston en Ontario, et un ancien président de l'Association canadienne de hockey amateur (ACHA), commença à ébruiter l'idée d'un pareil mouvement pour une version au hockey.

Sutherland croyait et avait longtemps prêché que la ville de Kingston était la ville où était né le hockey. Le résultat fut que le nouveau temple de la renommée eut comme lieu de fondation cette ville et vit le jour le 10 septembre 1943, en affiliation avec l'ACHA et la LNH. Le maire de Kingston Stuart Crawford en fut le premier président. Les premiers membres qui y furent intronisés dans la catégorie Joueurs l'ont été dès le 30 avril 1945 et ces joueurs sont Hobey Baker, Chuck Gardiner, Eddie Gerard, Frank McGee, Howie Morenz, Tommy Phillips, Harvey Pulford, Hod Stuart et Georges Vézina. À titre de Bâtisseurs sont intronisés Sir Montagu Allan, ainsi que le donateur de la Coupe Stanley en 1893, Lord Frederick Stanley. Le premier curateur du musée est Bobby Hewitson, un arbitre qui a œuvré pendant dix ans dans la LNH. Puis suivirent d'autres intronisations de joueurs et bâtisseurs en reconnaissance de leurs contributions en 1947, 1949, 1950 et 1952.

En 1958, toujours sans bâtiment ayant pignon sur rue en raison des délais de construction dus aux coûts augmentant de plus en plus, le président de la LNH Clarence Campbell déménagea le site du temple de Kingston à Toronto. Cette même année vit d'autres intronisations dont les joueurs King Clancy et Dick Irvin ainsi que les bâtisseurs Frank Patrick et Conn Smythe. C'est à cause des efforts de Smythe que la construction du temple vint à porter ses fruits et en 1961 un musée naquit sur le terrain de l'Exposition nationale canadienne de Toronto. C'est le premier ministre John Diefenbaker, qui présida la cérémonie d'ouverture du Temple de la renommée du hockey le 26 août 1961. On enregistra lors de sa première année d'opération plus de 750 000 visiteurs. Plus tard le Temple de la renommée du hockey déménagea à la place qu'il occupe actuellement à la Place Brookfield de Toronto en 1993. Situé au coin des rues Yonge et Front, ce bâtiment qui était l'ancien siège social de la Banque de Montréal détient et expose les plus précieuses pièces et collections qui ont marqué les parties de la LNH. Il est à noter que Kingston a son propre nouveau temple de la renommée du hockey depuis 1965, aujourd'hui appelé le Original Hockey Hall of Fame and Museum[2].

Admission[modifier | modifier le code]

Pour être admis au Temple de la renommée, le dossier de chaque pétitionnaire devra passer devant dix-huit membres du comité et recevoir au moins les trois-quarts des votes (quinze membres)[3]. Chaque année, sont admis au maximum :

  • quatre joueurs,
  • deux joueuses,
  • deux bâtisseurs. Cette catégorie correspond aux personnes qui ne jouent pas directement au hockey mais ont un impact significatif sur le hockey. Il peut s’agir d’entraîneurs, de présidents, de propriétaires de franchises ou encore de personnalités des médias.
  • un officiel (arbitre ou juge de ligne).

Pour les joueurs, l’arbitre ou juge de ligne, la personne doit avoir pris sa retraite de sa carrière en glace depuis au moins trois ans. Dans le passé, il y a eu des exceptions pour les joueurs dotés d’un talent exceptionnel qui, selon le comité, méritaient d’être intronisés avant les trois années réglementaires. Cela a été le cas pour dix joueurs[4] :

Après l'admission de Gretzky, il fut annoncé que dans le futur aucune autre admission anticipée ne serait plus jamais réalisée. Lafleur, Howe et Lemieux sont les seuls joueurs de l'histoire à être revenus au jeu alors qu'ils avaient été admis au Temple de la renommée.

Les membres[modifier | modifier le code]

Le foyer du Temple de la renommée du hockey.

La majorité des membres du Temple de la renommée du hockey est d'origine canadienne même si n'importe quel joueur peut prétendre à en faire partie.

Voici la liste des joueurs d'origine non-canadienne, membres du Temple :

Membres du comité[modifier | modifier le code]

Templehockey.gif

Les membres du comité sont[5] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

(en) Rob Del Mundo et Andrew Podnieks, NHL: 100 Years of Hockey Glory, Moydart Press, , 216 p. (ISBN 978-155267410-9)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :