Liste des mascottes de la Ligue nationale de hockey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les mascottes dans la Ligue nationale de hockey occupent une grande part dans l'animation aussi bien des avant-matchs que des pauses entre les tiers-temps. Ainsi, la majorité des trente franchises de la LNH possède depuis un nombre d'années variables une mascotte[1].

Sommaire

Franchises sans mascottes[modifier | modifier le code]

Les équipes suivantes n'ont pas de mascotte

Les mascottes de la LNH[modifier | modifier le code]

La liste suivante reprend l'ensemble des mascottes de la LNH par ordre alphabétique des mascottes.

Al the Octopus (Red Wings de Détroit)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Al the Octopus.

Le nom de « Al the Octopus » vient des séries éliminatoires de 1952, au cours du troisième match contre les Maple Leafs de Toronto. Les Red Wings étaient alors menés 2 matchs à 0 et huit matchs les séparaient de la Coupe Stanley (en supposant la victoire en quatre matchs pour la finale). Un supporter lança alors un poulpe avec ses huit tentacules sur la glace de la patinoire. L'histoire se finit bien pour les Red Wings qui gagnent la Coupe Stanley et depuis les fans lancent des poulpes sur la patinoire pendant les séries[2].

En 1995, la direction des Red Wings décide de créer une mascotte et reprend alors le personnage du poulpe qui est alors surnommé Al en référence à Al Sobotka alors responsable de la glace du Joe Louis Arena. Depuis, Al habite toujours les travées de la patinoire des Wings et a même gagné un maillot frappé du numéro 8, évidemment.

Bailey (Kings de Los Angeles)[modifier | modifier le code]

La mascotte des Kings est un lion portant le numéro 72 car c'est la température moyenne à Los Angeles. Il a été nommé en l'honneur du défunt Garnet « Ace » Bailey qui fut directeur des dépisteurs des Kings pendant sept ans avant de mourir lors des Attentats du 11 septembre 2001 contre le World Trade Center. Bailey est la deuxième mascotte des Kings. La première était un léopard des neiges nommé Kingston en 1994.

Pour la saison 2009-2010, les Kings de Los Angeles en partenariat avec la chaine de restauration rapide Carl's Jr. pour créer une série de vidéos où les membres de l'organisation des Kings ont affronté les membres de l'organisation de Carl Jr.[3]. Au cours de la saison 2011, le 19 novembre, lors d'un match contre Détroit, Bailey a enfilé un maillot du Galaxy de Los Angeles estampillé au nom de Bailey et frappé du numéro 72 fait dans la Major League Soccer marquages au cours de la 1re et 2e période en reconnaissance du Galaxy à jouer le lendemain dans la coupe 2011 MLS au Home Depot Center.

Bernie the St. Bernard (Avalanche du Colorado)[modifier | modifier le code]

Le , l'Avalanche ont leur première mascotte depuis le déménagement à Denver. La mascotte s'appelle Howler (signifie « hurleur » en anglais), il s'agit d'un yéti. Sa taille est de sept pieds et son poids est de 250 livres. La mascotte est présentement retirée de la LNH[4].

Le , l'Avalanche ont une nouvelle mascotte qui remplace Howler : Bernie, il est une des dernières mascottes de la LNH. Sa première apparition a eu lieu lors d'un match contre les Canucks de Vancouver au Pepsi Center. Il s'agit d'un saint-bernard. Bernie mesure 6,5 pieds et pèse 225 livres. Il a un chandail dont c'est marqué un os qui ressemble au numéro 1[5].

Blades the Bruin (Bruins de Boston)[modifier | modifier le code]

« Blades the Bruin ».

La mascotte des Bruins de Boston existe depuis 1999. La mascotte est présentée au public pour la première fois en octobre 2000 alors que son nom, « Blades the Bruin », est obtenu à la suite d'un concours[6].

Plus de 1 000 enfants participent à ce concours et près de 600 noms sont proposés pour la mascotte[7]. Parmi tous les noms, dix sont finalistes et une délégation de personne de la franchise décide de choisir Blades, en référence aux lames sous les patins à glace. Les autres noms possibles sont : Bruno, Buster, Stanley Cub, Spokey, Bruiser, Checkers, Power Paws, Buddy et Hub Cub[6]. Plusieurs des enfants proposent ce nom pour la mascotte et finalement, Jillian Dempsey âgé de 9 ans est tiré au sort et désigné vainqueur du concours[8].

La mascotte a l'apparence d'un ours brun géant et comme les autres mascottes de la LNH, il occupe une grande part dans l'animation aussi bien des avant-matchs que des pauses entre les tiers-temps. L'histoire de Blades nous dit qu'à la différence de ses congénères, au cours d'un hiver Blades ne sait – ou ne veut – pas hiberner et qu'il préfère alors suivre un match de hockey sur un lac gélé. Attiré par ce sport et par la gentillesse de « Chief », surnom de Johnny Bucyk, il monte dans le coffre de la voiture du joueur et découvre le TD Garden, où il reste vivre[9].

Carlton the Bear (Maple Leafs de Toronto)[modifier | modifier le code]

« Carlton the Bear » est l'ours blanc qui sert de mascotte aux Maple Leafs depuis la saison 1995-1996. Il tire son nom de la rue Carlton Street où le Maple Leaf Gardens, patinoire historique de la franchise. Carlton fait ses apparitions dans tous les matchs à domicile de l'équipe mais il lui arrive également parfois de faire les déplacements avec les joueurs. En une dizaine d'années, il a assisté à près de 400 matchs de saison régulière. Il visite également avec les joueurs les enfants malade et participe à d'autres festivités[10].

Fin the Whale (Canucks de Vancouver)[modifier | modifier le code]

« Fin the Whale » (en français, Fin la baleine) est la mascotte des Canucks depuis la fin de la saison 2000-2001 de la LNH. Fin est supposé vivre dans le détroit de Georgia mais contrairement à son nom n'est pas une baleine mais une orque[11]. Comme les autres mascottes, Fin ne fait pas qu'animer les matchs des Canucks, il peut également participer à des mariages ou des anniversaires par exemple. Il fait une centaine d'apparitions dans l'année[12].

Gnash (Predators de Nashville)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : La mascotte des Predators.

La mascotte des Predators de Nashville « Gnash » est un tigre à dents de sabre. Il est né en 1998[13].

Harvey the Hound (Flames de Calgary)[modifier | modifier le code]

« Harvey the Hound » est la première mascotte d'une équipe de la LNH[14]. Il est créé en 1983 et sert également de mascotte pour les Stampeders de Calgary, équipe de la Ligue canadienne de football. Par la suite, les Stampeders abandonnent Harvey pour une nouvelle mascotte, Ralph le chien.

Harvey a fait les unes des journaux en janvier 2003 lors d'un match contre les Oilers d'Edmonton. Alors que les Flames menaient 4 buts à 0, Harvey est alors allé déconcentrer Craig MacTavish. Ce dernier passablement énervé a alors arraché la langue de Harvey pour la jeter dans la foule. Cet incident a reveillé les Oilers qui parviennent à inscrire 3 buts coup sur coup mais finalement perdent tout de même le match[15].

Howler (Coyotes de l'Arizona)[modifier | modifier le code]

La mascotte des Coyottes de l'Arizona est un coyote nommé « Howler ». Portant le numéro 96, Howler existe depuis la saison 2005-2006 de la LNH[16].

Howler est la mascotte la plus récente des mascottes de l'Arizona[17].

Iceburgh (Penguins de Pittsburgh)[modifier | modifier le code]

Iceburgh mascotte des Penguins de Pittsburgh.

La première mascotte des Penguins date de la seconde saison des Pens. Il s'agissait d'un vrai manchot né en Équateur et se nommant Pete. Il fit son apparition lors d'un match contre les Bruins de Boston le 19 octobre 1968. Pete est mort un mois plus tard d'une pneumonie. En effet, les gens du Civic Arena pensaient qu’il aimerait avoir de la chaleur et donc avait fait en sorte qu'il n’ait pas froid[18]. Peu de temps après, un second manchot fit son apparition et cette seconde mascotte aura survécu jusqu’à la saison 1971-1972.

Depuis le début de la saison 1993-1994, « Iceburgh » s’occupe d'animer les pauses du match dans le Mellon Arena des Pens. Iceburgh a fait une apparition dans Mort subite, le film avec Jean-Claude Van Damme de 1995 sous le nom de Icey.

Louie (Blues de Saint-Louis)[modifier | modifier le code]

La première mascotte des Blues fut dévoilé le . Le nom « Louie » en référence au nom de la ville lui fut décerner le à la suite d'un vote populaire auprès des supporters de l'équipe[19].

Mike E. Moose (Jets de Winnipeg)[modifier | modifier le code]

Ancienne mascotte du Moose du Manitoba dans la Ligue Américaine de Hockey, Mike a été « réclamé » par Winnipeg après le déménagement de l'équipe des ligue mineur à Saint-Jean. Le propriétaire de ces deux clubs est True North Sports and Entertainment Ltd., dont le même que celui des Mooses[20].

NJ Devils (Devils du New Jersey)[modifier | modifier le code]

La mascotte actuelle des Devils s’appelle « NJ Devil », un diable de 2,13 mètres, qui joue le rôle principal dans le mythe du diable du Jersey. NJ Devil garde la foule passionnée, signe des autographes, participe à des jeux durant les périodes, patine sur la glace et parcourt les allées de la patinoire pour taper dans la main des fans[21].

Avant 1993, la mascotte était « Slapshot », un gros palet de hockey au couleur de New Jersey qui interagissait lui aussi avec les supporters. Cependant, l’homme à l’intérieur du costume, Brad Patrick Ebben, fut licencié après avoir incorrectement touché trois femmes avec son costume. Pour éviter toute poursuite judiciaire, Slapshop fut retiré et n’est plus jamais revenu depuis[22].

Nordy (Wild du Minnesota)[modifier | modifier le code]

Le Wild a dévoilé sa mascotte, nommé Nordy, le 5 octobre 2008. L'espèce animal qu'elle représente est inconnue : certains disent qu'il est un mélange d'un ours et d'un renard portant un mulet et un vert « M » sur son front[23],[24]. Nordy est le membre le plus récent d'une équipe d'une équipe de 18 000 membres et porte donc le maillot numéro 18 001[25].

Sabretooth (Sabres de Buffalo)[modifier | modifier le code]

Sabretooth

La mascotte des Sabres de Buffalo se nomme « Sabretooth » et peut faire penser à la Snagglepuss (Alcibiade au Québec), un personnage de dessin animé de Hanna-Barbera. Entre 1992 et 1998, Sabretooth est aussi la mascotte des Bandits de Buffalo, franchise américaine de crosse en salle évoluant en National Lacrosse League[26].

Sparky the Dragon (Islanders de New York)[modifier | modifier le code]

« Sparky le Dragon » est le nom de la mascotte de deux équipes différentes en Amérique du Nord : celle des Islanders de New York de la LNH mais aussi celle des Dragons de New York de l'Arena Football. Les deux équipes appartiennent à Charles Wang.

Sparky est la seule mascotte du sport professionnel à être la mascotte de deux équipes et par la même de porter deux tenues différentes. Il fait ses débuts dans la LNH en 1997 à la suite d'une compétition entre trois mascottes en jeu pour le poste[27],[28].

S.J. Sharkie (Sharks de San José)[modifier | modifier le code]

S.J. Sharkie le requin des San José.

La mascotte des Sharks de San José est un requin nommé « S.J. Sharkie » depuis le mois de janvier 1992[29]. Il a comme « frère » SlapShark, mascotte des Barons de Cleveland, équipe affiliée aux Sharks de 2001 à 2006[30],[31].

Slapshot (Capitals de Washington)[modifier | modifier le code]

« Slapshot » est le nom de la mascotte des Capitals de Washington. Elle fait ses débuts dans la LNH lors d'un match en novembre 1995[32].

La mascotte est un pygargue à tête blanche, animal souvent confondu à tort avec l'aigle mais servant d'emblème national par les États-Unis. Quand l'équipe des Capitals de Washington, en 2007, décide de changer le logo et les uniformes, Slapshot aussi a dû subir un grand changement. Slapshot est apparu pour la première fois sur la glace, le 17 novembre 1995, au Verizon Center, à Washington D.C.. Slapshot veut dire tir frappé. Il porte le Numero 00.

Spartacat (Sénateurs d'Ottawa)[modifier | modifier le code]

La mascotte des Sénateurs d'Ottawa se nomme « Spartacat » et représente un lion. La mascotte existe depuis un match contre les Canadiens de Montréal en octobre 1993[33].

Le nom Spartacat peut faire penser à un jeu de mot entre le terme anglais pour désigner un chat (cat) et Spartacus célèbre gladiateur, qui fait sans doute appel au légionnaire romain présent sur le logo des Sens.

Spartacat est très actif au sein de la communauté d'Ottawa avec près de 400 à 500 événements à animer chaque année, en plus des matchs[34].

Stanley C. Panther (Panthers de la Floride)[modifier | modifier le code]

La mascotte des Panthers a été nommée en l'honneur de la Coupe Stanley dès la première saison de la franchise en octobre 1993. Les dirigeants choisissent logiquement une panthère en tant que mascotte de l'équipe et lui donnent le nom de « Stanley C. Panther[35] »

Stinger (Blue Jackets de Columbus)[modifier | modifier le code]

La mascotte des Blue Jackets porte le nom de « Stinger » est une abeille de couleur verte et jaune.

Elle existe depuis juillet 1999 et possède deux énormes yeux rouges. Son joueur préféré est Pascal Leclaire[36].

Stinger à un ami : « Boomer », celui-ci représente un canon de la guerre de sécession avec une moustache typique de cette époque là.

Stormy the Ice Hog (Hurricanes de la Caroline)[modifier | modifier le code]

« Stormy the Ice Hog » est le nom de la mascotte des Hurricanes depuis le 10 novembre 1997. Il s'agit d'un cochon[37].

ThunderBug (Lightning de Tampa Bay)[modifier | modifier le code]

« ThunderBug » (en français l'insecte tonnerre) est la mascotte du Lightning de Tampa Bay et date d'octobre 1992[38].

ThunderBug est une sorte de mouche et a une amie, LadyBug[39]

Tommy Hawk (Blackhawks de Chicago)[modifier | modifier le code]

« Tommy Hawk » la mascotte de Chicago est un oiseau géant qui porte le maillot de l'équipe. Son nom est un jeu de mot avec le tomahawk, l'arme utilisée par les Nord-Amérindiens, symbole de l'équipe[40].

Victor E. Green (Stars de Dallas)[modifier | modifier le code]

Victor E. Green est la mascotte des Stars. C'est un extra-terrestre vert avec des antennes. Son nom vient du type de vert utilisé par Dallas, le victory green, ou en référence à l'ancien propriétaire de l'équipe Norman Green.

Wild Wing (Ducks d'Anaheim)[modifier | modifier le code]

La mascotte des Ducks porte le nom de « Wild Wing » (en français aile sauvage) est un canard géant qui a les mêmes traits que les joueurs de la série télivisée : Mighty Ducks.

Il existe depuis la première saison des Ducks, la saison 1993-1994 et est la première mascotte à avoir sa propre statue exposée devant la patinoire des Ducks, le Honda Center[41].

Youppi! (Canadiens de Montréal)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Youppi!.
Youppi aux couleurs des Canadiens de Montréal.

Le , à la suite du déménagement des Expos de Montréal de la Ligue majeure de baseball vers Washington, Youppi!, leur mascotte officielle devient celle des Canadiens de Montréal et arbore le célèbre maillot bleu-blanc-rouge de sa nouvelle équipe. Elle possède une point d'exclamation en guise de numéro. La mascotte devient ainsi la première mascotte de l'histoire du Canadien, après 26 ans d'association avec les Expos de Montréal[42],[43].

Anciennes mascottes de la LNH[modifier | modifier le code]

Badaboum (Nordiques de Québec)[modifier | modifier le code]

Les Nordiques de Québec deviennent le 5 février 1986 l'une des premières équipes de la LNH à se doter d'une mascotte, « Badaboum », sorte de loutre de peluche bleue. Elle fut créée à l'origine pour l'événement Rendez-Vous '87, un affrontement entre une équipe de joueurs vedettes de la LNH et l'équipe nationale soviétique qui remplaça le Match des étoiles et qui s'était tenu à Québec. Badaboum demeurera avec les Nordiques par la suite comme animateur de foule dans le Colisée de Québec lors des parties locales, vêtu d'un chandail de hockey des Nordiques portant le numéro 87. Elle fut incarnée par Claude Boulianne toutes ces années[44]. La mascotte ne suivit pas la franchise lorsqu'elle fut déménagée à Denver au Colorado en mai 1995. Cependant, la Fondation Nordiques, fondation créée par Marcel Aubut afin de venir en aide financièrement aux athlètes amateurs de la région de Québec avec une partie des fonds provenant de la vente des Nordiques, a fait renaître Badaboum l'année suivante. Elle apparait depuis lors des événements corporatifs de la Fondation, en portant un chandail de la fondation au numéro 96[45].

Benny (Jets de Winnipeg)[modifier | modifier le code]

Benny était la mascotte des Jets de Winnipeg (1972-1996). Il a été nommé en l'honneur à la fois pour Ben Hatskin, le premier propriétaire des Jets, et la chanson « Bennie and the Jets » d'Elton John. Il portait un B sur le devant de son maillot, en lieu et place du « C » de capitaine ou du « A » d'assistant

Howler the Yeti (Avalanche du Colorado)[modifier | modifier le code]

Howler the Yeti était la première mascotte officielle de l'Avalanche[46].

Kingston (Kings de Los Angeles)[modifier | modifier le code]

Kingston était la première mascotte des Kings de Los Angeles. C'était un léopard des neiges durant la saison 1994.

Nyisles (Islanders de New York)[modifier | modifier le code]

Nyisles était un « marin » que les Islanders de New York ont utilisé comme mascotte[47] avant l'obtention de Charles Wang de l'équipe et de la remplacer par Sparky le Dragon.

Pete the Penguin (Penguins de Pittsburgh)[modifier | modifier le code]

Pete le manchot a été la première mascotte des Penguins de Pittsburgh. Il était un manchot natif de l'Équateur et vivant au zoo de Pittsburgh. Pete a fait sa première apparition au cours de la deuxième entracte d'un match contre les Bruins de Boston le 19 octobre 1968. Il mourut plus tard d'une pneumonie un mois dans la saison. On croit que sa mort était due à la méconnaissance biologique de l'animal des employés de l'aréna en gardant son aire de nidification trop chaud.

Un deuxième manchot mascotte a été prêté à l'équipe pendant la saison 1971-72.

Pucky the Whale (Whalers de Hartford)[modifier | modifier le code]

Pucky la baleine était la mascotte des Whalers de Hartford (aujourd'hui les Hurricanes de la Caroline). Il s'agit d'une baleine bipède de couleur verte qui portait un maillot des Whalers avec une image de lui-même sur le devant. Il a également été confectionné en insigne d'épaule sur le maillot des Whalers dans les années 1970 et 1980. Il est actuellement utilisé comme mascotte pour le Whale du Connecticut.

Slapshot (Flyers de Philadelphie)[modifier | modifier le code]

En 1976, les Flyers ont fait débuter de courte durée une mascotte nommé Slapshot. Il reste la seule mascotte de toute l'histoire des Flyers. Aujourd'hui, les Capitals de Washington utilise une mascotte portant le même nom (voir ci-dessus).

Thrash (Thrashers d'Atlanta)[modifier | modifier le code]

La mascotte des Thrashers se nomme « Thrash » et représente un oiseau. Son nom vient du nom de l'oiseau représentant officiellement la Géorgie[48]. Il est censé être né le 4 septembre 1999 au zoo d'Atlanta et a participé à son premier match dans la LNH le 2 octobre[49].

Winger (Capitals de Washington)[modifier | modifier le code]

Winger a été la première mascotte des Capitals de Washington, avant de passer à Slapshot la mascotte actuelle. En dépit d'être à la retraite, Winger apparait occasionnellement à des matchs des Capitals, généralement quand il y a un événement mascotte. Dans les années 1970, les Red Wings de Détroit a aussi brièvement eu une mascotte nommée Winger.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Pages des mascottes de la LNH sur « http://www.nhl.com »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 12 avril 2013).
  2. (en) La légende du poulpe des Red Wings, article sur « http://redwings.nhl.com »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 12 avril 2013).
  3. [1]
  4. (en) « Mascott Madness », sur http://www.nhl.com (consulté le 15 décembre 2006)
  5. (en) « Site sur Bernie le saint-bernard »
  6. a et b (en) « NHL.com - Mascot Madness », sur www.nhl.com (consulté le 12 novembre 2010).
  7. (en) Martin Pave, « Coffey's Return is a Boost », Boston Globe,‎ .
  8. (en) Kathy McCabe, « Squirt Gains Edge », Boston Globe,‎ .
  9. (en) « This Bear's Tale - How Blades Became a Bruin », sur bruins.nhl.com (consulté le 12 novembre 2010).
  10. (en) Programme caritatif des Maple Leafs sur http://mapleleafs.nhl.com.
  11. (en) Interview de Fin sur http://www.nhl.com/.
  12. (en) Page de Fin the Whale sur le site des Canucks, http://canucks.nhl.com.
  13. (en) Fiche de Gnash sur « http://predators.nhl.com »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 12 avril 2013)
  14. (en) Page sur Harvey the Hound, sur http://flames.nhl.com/.
  15. (en) L'incident entre Harvey et MacTavish, article sur http://espn.go.com/.
  16. (en) Page de Howler des Coyotes sur le site officiel.
  17. (en) Liste des mascottes de l'Arizona sur http://phoenix.about.com/.
  18. (en) Historique des mascottes des Penguins sur http://www.pittsburghhockey.net
  19. (en) Site officiel de Louie, la mascotte des Blues sur blues.nhl.com.
  20. (en) Jets recall Mick E. Moose from the AHL [2].
  21. (en) Page de la mascotte des Devils sur « http://devils.nhl.com »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 12 avril 2013).
  22. (en) Article sur le comportement de l'ancienne mascotte sur http://www.citypaper.net
  23. « Minnesota Wild - 'Nordy' unveiled as new Wild team mascot »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 12 avril 2013)
  24. KSAX/KRWF-TV Eyewitness news- Wild unveil Nordy, new mascot
  25. « Minnesota Wild - Team - Team: Nordy Official Player Page »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 12 avril 2013)
  26. (en) Fiche de Sabretooth sur http://www.nhl.com/.
  27. (en) Site officiel de Sparky, http://www.sparkythedragon.com/
  28. (en) Histoire de la sélection de Sparky sur http://www.nhl.com/.
  29. (en) Vidéos des débuts de S.J. Sharkie sur http://www.sjsharkie.com/.
  30. (en) Peluche de SlapShark, le « frère » de S.J. Sharkie « http://store.svse.net/ »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 12 avril 2013).
  31. (en) Photo de S.J. Sharkie et de ses « amis », http://www.sjsharkie.com/.
  32. (en) Histoire de Slapshot sur le « site des Capitals »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 12 avril 2013).
  33. (fr) Biographie de Spartacat sur le site « http://www2.ottawasenators.com/ »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 12 avril 2013).
  34. (en) Interview de Spartacat sur « http://www.canoe.ca/ »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 12 avril 2013).
  35. (en) Biographie de Stanley C. Panther sur « http://panthers.nhl.com/ »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 12 avril 2013).
  36. (en) Fiche de Stinger « http://bluejackets.nhl.com »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 12 avril 2013).
  37. (en) Fiche Ice Hog sur « http://hurricanes.nhl.com »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 12 avril 2013)
  38. (en) Page de ThunderBug sur le « site du Lightning »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 12 avril 2013).
  39. (en) LadyBug amie de ThunderBug, http://mascots.com/.
  40. (en) Description de Tommy Hawk sur « http://blackhawks.nhl.com/ »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 12 avril 2013).
  41. (en) Page de Wild Wing sur le « site des Ducks »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 12 avril 2013).
  42. Histoire de Youppi sur son site officiel, http://youppi.ca/.
  43. (en) Les Habs adoptent Youppi, article sur https://www.theglobeandmail.com.
  44. Larochelle, Renée, Zoom - Sortir du placard - Sa carrière parallèle de mascotte a porté bonheur à Claude Boulianne, Journal Au fil des événements de l'Université Laval, volume 42, numéro 10, 2 novembre 2006, consulté le 25 mai 2007.
  45. Fondation Nordiques, Badaboum, qui est-il?, consulté le 25 mai 2007.
  46. « Colorado Avalanche forum »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 12 avril 2013)
  47. (en) Diane Ketcham, « LONG ISLAND JOURNAL », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  48. (en) Liste des animaux par état sur http://www.50states.com.
  49. (en) Fiche de Thrash sur http://thrashers.nhl.com/.