Mike Gartner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gartner (homonymie).
Mike Gartner
Description de l'image Mike Gartner 81-82.JPG.
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Naissance ,
Ottawa (Canada)
Joueur retraité
Position Ailier droit
Tirait de la droite
A joué pour LNH
Capitals de Washington
North Stars du Minnesota
Rangers de New York
Maple Leafs de Toronto
Coyotes de Phoenix
Panthers de la Floride
AMH
Stingers de Cincinnati
Repêc. LNH 4e choix au total, 1979
Capitals de Washington
Carrière pro. 1978-1998

Michael Alfred Gartner (né le à Ottawa, dans la province de l'Ontario au Canada) est un joueur de hockey sur glace professionnel, jouant au poste d'ailier droit dans la Ligue nationale de hockey ainsi que dans l'Association mondiale de hockey.

Carrière[modifier | modifier le code]

Gartner fut choisi en première ronde, 4e au total par les Capitals au repêchage d'entrée dans la LNH 1979. Il débuta cependant sa carrière professionnelle chez les Stingers de Cincinnati de l'AMH en 1978-1979 sur un trio avec Mark Messier et connut une bonne saison, terminant 2e (après Wayne Gretzky) pour les honneurs de la Recrue de l'année. L'AMH cessant ses activités au terme de cette saison, Gartner se joint aux Capitals, avec lesquels il passe la majeure partie des 10 campagnes suivantes.

Il connut une solide saison 1979-1980, remportant les honneurs de Recrue de l'année et de Meilleur joueur de l'année (MVP) des Caps, en plus d'être élu joueur le plus prometteur par les supporteurs du club, menant entre autres l'équipe avec 36 buts. Il passa aux North Stars le avec Larry Murphy en retour de Dino Ciccarelli et de Bob Rouse. Il quitta Washington comme meilleur buteur, passeur et pointeur de l'histoire de l'équipe, et il se classe aujourd'hui 2e dans ces trois catégories chez les Caps.

Son séjour au Minnesota ne dura qu'une saison; il fut cédé aux Rangers le pour Ulf Dahlén, un choix de repêchage et des considérations futures. Il connut un fort début à New York, amassant 11 buts et 16 points au cours des 12 matches qui restaient à jouer au calendrier régulier. En 1991-1992, il devint le tout premier joueur de l'histoire de la LNH à obtenir son 500e but, sa 500e passe et son 1000e point au cours de la même saison. La saison suivante, il devint le premier Ranger à marquer 40 buts ou plus pendant 3 saisons consécutives. Il marqua même 4 fois au cours du Match des étoiles de la LNH, se méritant le titre de MVP.

En 1993-1994, il fut échangé aux Maple Leafs contre Glenn Anderson, un joueur des ligues mineures et un choix au repêchage. Il resta à Toronto jusqu'en 1996, quand il fut échangé aux Coyotes de Phoenix, qui venaient tout juste d'être relocalisés de Winnipeg. Gartner compta le tout premier but et le tout premier tour du chapeau de l'histoire des Coyotes le 7 octobre face aux Bruins de Boston, au 2e match de l'équipe. Il passa deux saisons avec les Coyotes avant de tirer sa révérence en .

Malgré une carrière impressionnante, Gartner n'eut jamais la chance de soulever la Coupe Stanley ni même de jouer en Finale. Seul Phil Housley a disputé plus de matches que lui (avec 1432) sans jamais gagner la coupe. Il était certes membre des Rangers qui allèrent gagner la Coupe en 1994, mais il fut envoyé à Toronto avant la date limite des transactions. En fait, il fut trois fois échangé aux alentours de la fatidique date limite, et chaque fois, il fit un impact immédiat, car en 35 matches disputés avec une nouvelle équipe à la suite d'un échange en mi-saison, il a obtenu 24 buts, 18 passes, 42 points et un différentiel de +16.

Gartner fut reconnu tout au long de sa carrière pour sa consistance, détenant le record de la ligue avec 15 saisons consécutives de 30 buts ou plus; la saison écourtée de 1994-1995 fut la seule à pouvoir terminer cette séquence, qui aurait pu être encore plus longue, puisqu'au cours des deux saisons suivantes, il atteint encore le plateau des 30 buts. Il fut seulement le 5e joueur à atteindre le cap des 700 buts, malgré le fait qu'il n'en marqua jamais plus de 50 au cours d'une saison. Puisque ses totaux étaient toujours bons mais jamais assez pour dépasser les meilleurs, il ne fut jamais nommé au sein de la Première ou Seconde Équipe d'Étoiles de la ligue, ni ne remporta de trophée majeur dans la LNH.

Il fut intronisé au Temple de la renommée du hockey en 2001, devenant le premier intronisé à n'avoir jamais remporté la Coupe Stanley, joué en finale, gagné un trophée ou été nommé dans une équipe d'étoiles de fin de saison, une douce revanche pour un joueur qui aura néanmoins connu une brillante carrière. En 2017, il a été nommé sur la liste des 100 plus grands joueurs de la LNH du centenaire de cette ligue[1].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Mike Gartner et son épouse Colleen ont deux garçons, Joshua et Dylan ainsi qu'une fille, Natalie. Ils résident à Shanty Ba, en Ontario.

Il est un chrétien Born again . Il a été introduit à la foi par son ex-coéquipier avec les Capitals, Jean Pronovost.

Il est en affaire avec son ex-coéquipier, Wes Jarvis comme partenaires et propriétaires de patinoires dans la grande région de Toronto situé à Newmarket , Richmond Hill ainsi que Barrie [2].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir Statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[3]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1975-1976 Black Hawks de Saint Catharines AHO 3 1 3 4 0
1976-1977 Flyers de Niagara Falls AHO 62 33 42 75 125
1977-1978 Flyers de Niagara Falls AHO 64 41 49 90 56
1978-1979 Stingers de Cincinnati AMH 78 27 25 52 123 3 0 0 0 2
1979-1980 Capitals de Washington LNH 77 36 32 68 66 -- -- -- -- --
1980-1981 Capitals de Washington LNH 80 48 46 94 100 -- -- -- -- --
1981-1982 Capitals de Washington LNH 80 35 45 80 121 -- -- -- -- --
1982-1983 Capitals de Washington LNH 73 38 38 76 54 4 0 0 0 4
1983-1984 Capitals de Washington LNH 80 40 45 85 90 8 3 7 10 16
1984-1985 Capitals de Washington LNH 80 50 52 102 71 5 4 3 7 9
1985-1986 Capitals de Washington LNH 74 35 40 75 63 9 2 10 12 4
1986-1987 Capitals de Washington LNH 78 41 32 73 61 7 4 3 7 14
1987-1988 Capitals de Washington LNH 80 48 33 81 73 14 3 4 7 14
1988-1989 Capitals de Washington LNH 56 26 29 55 71 -- -- -- -- --
North Stars du Minnesota LNH 13 7 7 14 2 5 0 0 0 6
1989-1990 North Stars du Minnesota LNH 67 34 36 70 32 -- -- -- -- --
Rangers de New York LNH 12 11 5 16 6 10 5 3 8 12
1990-1991 Rangers de New York LNH 79 49 20 69 53 6 1 1 2 0
1991-1992 Rangers de New York LNH 76 40 41 81 55 13 8 8 16 4
1992-1993 Rangers de New York LNH 84 45 23 68 59 -- -- -- -- --
1993-1994 Rangers de New York LNH 71 28 24 52 58 -- -- -- -- --
Maple Leafs de Toronto LNH 10 6 6 12 4 18 5 6 11 14
1994-1995 Maple Leafs de Toronto LNH 38 12 8 20 6 5 2 2 4 2
1995-1996 Maple Leafs de Toronto LNH 82 35 19 54 52 6 4 1 5 4
1996-1997 Coyotes de Phoenix LNH 82 32 31 63 38 7 1 2 3 4
1997-1998 Coyotes de Phoenix LNH 60 12 15 27 24 5 1 0 1 18
Totaux LNH 1 432 708 627 1 335 1 159 122 43 50 93 125

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « 100 greatest NHL players », sur nhl.com, (consulté le 7 juillet 2018)
  2. (en) « National training rinks », sur ntrcanada.com (consulté le 7 juillet 2018)
  3. (en) « Mike Gartner hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database.

Voir aussi[modifier | modifier le code]