Silas Griffis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Silas Griffis
Photographie en noir et blanc d'un joueur de hockey sur glace sans casque

Griffis avec les Thistles de Kenora en 1907

Surnom(s) Si
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Naissance ,
Onaga (États-Unis)
Décès ,
Vancouver (Canada)
Joueur décédé
Position défenseur
ou rover
A joué pour Thistles de Rat Portage (MNWHA - MHL)
Millionnaires de Vancouver (PCHA)
Carrière pro. 1901-1919

Temple de la renommée : 1950

Silas Seth Griffis (né le à Onaga au Kansas, aux États-Unis, mort le à Vancouver au Canada) est un sportif américain multidisciplinaire. Il est principalement connu pour ses qualités de joueur de hockey sur glace. Il joue pour les Thistles de Kenora avec qui il remporte la Coupe Stanley en 1907. Par la suite, il devient professionnel et mène les Millionnaires de Vancouver au titre en 1915 en tant que capitaine. Il arrête sa carrière en 1919.

Plus tard, Griffis excelle en tant que golfeur et lanceur au baseball. Il est intronisé au Temple de la renommée du hockey en juillet 1950. Deux semaines plus tard, il meurt à Vancouver.

Biographie[modifier | modifier le code]

Griffis est né le dans la ville d'Onaga au Kansas, aux États-Unis, mais grandit dans la petite ville de Rat Portage en Ontario au Canada[1]. Il fait ses débuts dans le hockey organisé en jouant avec Tom Phillips au sein de l'équipe locale des Thistles de Rat Portage[1].

Début mars 1903, les Thistles lancent un défi aux champions en titre de la Coupe Stanley, les Club de hockey d'Ottawa de la Ligue canadienne de hockey amateur. Mais les deux matchs tournent facilement à l'avantage des joueurs de l'Ontario avec des victoires 6-2 et 4-2[2]. Au début de la saison 1905-1906 de la Manitoba Hockey League, l'équipe encaisse trois buts par le jeune Frederick Taylor de l'équipe de Portage la Prairie. À la fin du match, Griffis et son capitaine, Phillips, proposent au jeun Taylor de jouer avec eux pour défier une nouvelle fois les joueurs d'Ottawa pour la Coupe Stanley[3]. Taylor ne rejoint finalement pas l'équipe et malgré une victoire des joueurs de Kenora 9-3 lors du premier match, les champions des Silver Seven conservent leur titre avec deux victoires 4-2 et 5-4[4].

Début janvier 1907, la Coupe Stanley est détenue par les Wanderers de Montréal de l''Eastern Canada Amateur Hockey Association (ECAHA). Les Thistles lancent un défi aux champions et le premier match, joué le 17, tourne à l'avantage des joueurs de la petite ville 4-2. Le second match est également un succès pour Kenora sur le score de 8-2. [5]. Le capitaine de l'équipe, Phillips, inscrit 7 des 12 buts de son équipe à lui tout seul. La ville devient la plus petite ville à remporter la Coupe Stanley, 6 000 personnes[6], et également la dernière équipe amateur à le faire[7].

Les 16 et 18 mars, les joueurs de Kenora conservent leur titre contre les Wheat Cities de Brandon en finale de la Manitoba Professional Hockey League avec deux victoires 8-6 et 4-1[8] puis rencontrent les Wanderers cinq jours plus tard, sur une patinoire de Winnipeg. Malgré le renfort de joueurs habituels d'Ottawa[9], les Wanderers s'imposent 12 buts à 8 au total[10],[11]. Griffis décide alors de mettre fin à sa carrière. Alors que les habitants de Kenora lui proposent de lui construire une maison dans leur ville, il décide de partir pour Vancouver[12].

Griffis revient au hockey sur glace en 1912 avec les Millionnaires de Vancouver de l'Association de hockey de la Côte du Pacifique pour la saison 1912 en compagnie de Tom Phillips mais également d'Édouard Lalonde[13]. Lors du premier match de l'équipe dans la nouvelle PCHA, Griffis joue les 60 minutes de la partie pour 3 buts et 2 aides sur les 8 buts inscrits par son équipe contre les Royals de New Westminster[12]. Griffis est le capitaine des Millionnaires qui s'imposent en finale de la Coupe Stanley 1918 même s'il ne peut pas jouer en raison d'une jambe cassée[12].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[14]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1901-1902 Thistles de Rat Portage MNWHA 2 0 0 0 0
1902-1903 Thistles de Rat Portage MNWHA 5 5 0 5 -
1903 Thistles de Rat Portage Coupe Stanley 2 0 0 0 -
1903-1904 Thistles de Rat Portage MNWHA 12 12 2 14 -
1904-1905 Thistles de Rat Portage MHL 8 15 0 15 3
1905 Thistles de Rat Portage Coupe Stanley 3 3 0 3 3
1905-1906 Thistles de Kenora MHL 9 9 0 9 -
1906-1907 Thistles de Kenora MHL 6 5 0 5 -
1907 Thistles de Kenora Coupe Stanley 4 1 0 1 6
1909-1910 Nelson Hockey Club WKHL
1912 Millionnaires de Vancouver PCHA 15 8 0 8 18
1912-1913 Millionnaires de Vancouver PCHA 14 10 3 13 30
1913-1914 Millionnaires de Vancouver PCHA 13 2 3 5 21
1914-1915 Millionnaires de Vancouver PCHA 17 2 3 5 32
1914-1915 PCHA All-Stars Exhib. 2 0 0 0 0
1915-1916 Millionnaires de Vancouver PCHA 18 7 5 12 12
1916-1917 Millionnaires de Vancouver PCHA 23 7 4 11 34
1917-1918 Millionnaires de Vancouver PCHA 8 2 6 8 0 2 0 0 0 0
1918 Millionnaires de Vancouver Coupe Stanley - - - - - 5 1 0 1 9
1919 Millionnaires de Vancouver PCHA 2 0 2 2 0 2 1 1 2 0

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Coupe Stanley
    • 17 et 21 janvier 1907
    • 16 et 18 mars 1907
    • 1918

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Zeisler 2012, p. 136.
  2. McKinley 2000, p. 44-45.
  3. McKinley 2000, p. 56-57.
  4. Zweig 2012, p. 301.
  5. McKinley 2006, p. 66.
  6. (en) Eric Zweig, « Thistles still stick together », sur www.thestar.com, (consulté le 20 juillet 2017)
  7. McKinley 2000, p. 67.
  8. (en) « Kenora Champion », The Gazette,‎ , p. 2 (lire en ligne)
  9. Diamond 1998, p. 210.
  10. McKinley 2006, p. 68.
  11. « La Coupe Stanley revient à Montréal », La Patrie,‎ , p. 2 (lire en ligne)
  12. a, b et c Diamond 1770.
  13. McKinley 2000, p. 80.
  14. (en) « Silas Griffis, statistics awards and career, honoured member », sur Legends of Hockey Net (consulté le 19 juillet 2017)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Michael McKinley, Hockey: A People's History, McClelland & Stewart, , 384 p. (ISBN 0-7710-5769-5)
  • (en) Dan Diamond, Total Hockey: The Official Encyclopedia of the National Hockey League, Total Sports, , 1879 p. (ISBN 978-0836271140)
  • (en) Michael McKinley, Putting a Roof on Winter: Hockey's Rise from Sport to Spectacle, Vancouver, Greystone Books, , 320 p. (ISBN 1-55054-798-4)
  • (en) Eric Zweig, Stanley Cup:120 Years of Hockey Supremacy, Firefly Books Ltd, , 352 p. (ISBN 978-1-77085-497-0)
  • (en) Laurel Zeisler, Historical Dictionary of Ice Hockey, Scarecrow Press, , 450 p. (ISBN 0810878631)