Blue Jackets de Columbus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Blue Jackets de Columbus

Description de l'image  Logo Blue Jackets Columbus.svg.
Fondé en 2000
Siège Flag of Columbus, Ohio.svg Columbus,
Ohio Ohio,
Drapeau des États-Unis États-Unis
Patinoire (aréna) Nationwide Arena
(18 144 places)
Couleurs Rouge, argent, bleu, blanc
                       
Ligue Ligue nationale de hockey
Association Association de l'Est
Division Division Métropolitaine
Capitaine Vacant
Capitaines adjoints Jared Boll
Brandon Dubinsky
Jack Johnson
Mark Letestu
Entraîneur-chef Todd Richards
Entraîneur(s) associé(s) Ian Clark
Craig Hartsburg
Dan Hinote
Directeur général Jarmo Kekalainen
Président John Davidson
Propriétaire JMAC Hockey LLC
Équipe(s) affiliée(s) Falcons de Springfield (LAH)
IceMen d'Evansville (ECHL)
Site web http://bluejackets.nhl.com/

Les Blue Jackets de Columbus — littéralement les tuniques bleues de Columbus — sont une équipe professionnelle de hockey sur glace de la Ligue nationale de hockey.

Histoire de la franchise[modifier | modifier le code]

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le nom de la franchise Blue Jackets est une référence à la Guerre de Sécession. Les soldats de l'Union portaient la tenue réglementaire de l'armée américaine : un veston bleu foncé et des pantalons bleu ciel. De là vint le surnom des soldats du Nord : les « Tuniques (ou Uniformes) Bleues » en anglais, les Blue Jackets.

Création de la franchise[modifier | modifier le code]

En 2000, les Blue Jackets visent sur Rostislav Klesla en quatrième position au repêchage d'entrée.

Suite au départ des Barons de Cleveland, l'État de l'Ohio reste sans équipe de la Ligue nationale de hockey pendant 22 ans. En novembre 1996, un groupe d'hommes d'affaires de l'Ohio dépose une demande à la LNH pour avoir une équipe à Columbus[1]. Le 31 mai 1997, le Nationwide Mutual Insurance Company annonce le plan de financer les 150 millions dollars d'aréna pour Columbus[2]. Le 25 juin, la LNH autorise le Nationwide Mutual Insurance Company d'avoir une franchise à Columbus qui fera ses débuts dans la saison 2000-2001[2]. Le 11 novembre, l'équipe va s'appeler les Blue Jackets en l'honneur de l'Armée de l'Union qui a joué un rôle important dans la guerre de Sécession, qui avait eu lieu dans l'État de l'Ohio et dans la ville de Columbus[1].

Le 11 février 1998, Doug MacLean est nommé directeur général et président de l'équipe. En mai 1998, les Blue Jackets vont joué leurs matchs à domicile au Nationwide Arena, qui va ouvrir ses portes le 9 septembre 2000[2].

Le 23 juin 2000, la franchise fait ses débuts dans le monde de la LNH. Ils participent tout d'abord au repêchage d'expansion[Note 1] organisé pour l'arrivée des Blue Jackets mais également du Wild du Minnesota. Les franchises des Thrashers d'Atlanta et les Predators de Nashville ayant respectivement un et deux ans d'ancienneté ne participent pas au repêchage. Toutes les vingt-six autres équipes participent et peuvent protéger jusqu'à quinze de leurs joueurs alors que Wild et Blue Jackets choisissent chacun leur tour vingt-six joueurs chacun. Deux gardiens de buts sont pris en premier, Columbus choisit Rick Tabaracci puis le Wild décide de récupérer Jamie McLennan[3].

Le même jour, la LNH organise le repêchage d'entrée de 2000 pour les joueurs juniors. Les Blue Jackets ont la possibilité de choisir un joueur en quatrième position et, après Rick DiPietro premier choisi par Islanders de New York, Dany Heatley sélectionné par les Thrashers d'Atlanta et Marián Gáborík par le Wild, ils décident de choisir le défenseur tchèque Rostislav Klesla[4]. Le 5 juillet, Dave King est nommé entraîneur-chef de l'équipe[5].

Les premières saisons[modifier | modifier le code]

David Výborný, joueur des Blue Jackets entre 2000 et 2008.

Les Blue Jackets débutent leur saison le 7 octobre 2000 sur leur glace en affrontant les Blackhawks de Chicago ; Bruce Gardiner marque le premier but de l'histoire de l'équipe malgré une défaite 5-3 dans une salle comble de 18 136 spectateurs alors qu'ils menaient 3-0. Cinq jours plus tard, l'équipe réalise la première victoire de leur histoire avec un gain 3-2 sur la glace des Flames de Calgary, le Pengrowth Saddledome ; Kevyn Adams a marqué deux buts dont un but vainqueur. Le 27 octobre, Les Jackets gagnent leur premier match à domicile 3-2 contre les Capitals de Washington[2].

Le 18 décembre, Ron Tugnutt réalise le premier blanchissage[Note 2] de l'équipe avec une victoire 2-0 contre les Canadiens de Montréal[6]. Le 10 février, Geoff Sanderson marque trois buts le même match lors d'une victoire 3-2 contre les Predators de Nashville ; il est le premier joueur des Jackets à réaliser un coup du chapeau[7]. L'équipe termine la saison à la dernière place de la division Nord-Ouest[8] et est éliminée de la course aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Geoff Sanderson est le meilleur pointeur des Blue Jackets avec 56 points[9] alors que Jaromír Jágr des Penguins de Pittsburgh est meneur de la LNH pour cet exercice avec cent vingt-et-un points[8].

Ray Whitney termine deux fois meilleur pointeur de l'équipe en 2001-2002 et 2002-2003.

La saison suivante, les Blue Jackets terminent avec seulement 57 points, dernière place de la division et avant-dernière place de la ligue[10]. Espen Knutsen est sélectionné pour le 52e Match des étoiles de la LNH pour représenter les Blue Jackets ; il devient le premier joueur des Blue Jackets à jouer un Match des étoiles de la LNH[11]. Ray Whitney, acquis des Panthers de la Floride la saison passée en mars[12], termine meilleur pointeur de l'équipe avec 61[10]. Jarome Iginla est le champion pointeur de la saison avec 96, 35 de plus que Whitney[8].

Le 16 mars 2002, lors d'une partie contre les Flames de Calgary, Knutsen décocha un tir qui dévia sur la crosse du défenseur des Flames Derek Morris et le palet alla finir sa course dans les estrades. Une jeune spectatrice, Brittanie Cecil, reçut le palet à la tête. Elle mourut deux jours plus tard suite à cette blessure à l'âge de 13 ans[11]. Depuis, des filets proctecteurs sont installés derrière les buts au-dessus des baies vitrées[13]. Afin de la rendre hommage, les joueurs de l'équipe ont un cœur rouge avec les initials BNC apparaissent sur leurs casques pour le reste de la saison[14].

Les Blues Jackets remportent le premier choix pour le repêchage d'entrée de 2002 et ils font la sélection de Rick Nash, joueur des Knights de London dans la Ligue de hockey de l'Ontario[4]. Le 7 janvier 2003, avec les résultats médiocres de la part de l'entraîneur Dave King, les Jackets montrent la porte à ce dernier. Le directeur général Doug MacLean va assurer l'intérim pour le reste de la saison[11]. Avec seulement 69 points, Columbus est encore une fois écarté de la course aux séries éliminatoires avec la dernière place de la division. Whitney termine encore une fois meilleur pointeur de l'équipe avec 76 points, dont 52 aides[15] ; Peter Forsberg et Milan Hejduk de l'Avalanche du Colorado comptent respectivement cent-six points et cinquante buts[16].

La saison suivante, le premier janvier, Gerard Gallant devient le nouvel entraîneur-chef de l'équipe. À la fin de la saison, les Blue Jackets sont encore une fois éliminés des séries. Avec 41 buts, Nash termine meilleur buteur de l'équipe et également de la ligue ; il est à égalité avec Ilia Kovaltchouk des Thrashers d'Atlanta et Jarome Iginla des Flames de Calgary et ils remportent à trois le trophée Maurice Richard du meilleur buteur[17].

Le lock-out et les saisons suivantes[modifier | modifier le code]

Rick Nash, capitaine des Blue Jackets à la fin de la saison 2007-2008 et meilleur pointeur de l'histoire de l'équipe.

Le 15 septembre 2004, la LNH décide un lock-out et au mois de février, Gary Bettman annonce officiellement l'annulation complète de la saison LNH 2004-2005, faute d'avoir trouvé une entente concernant une nouvelle convention collective entre la Ligue et l'Association des joueurs[18]. Les franchises de la LNH ne reviennent au jeu que pour la saison 2005-2006. Pour cette saison, deux nouvelles têtes apparaissent avec les Blue Jackets ; les vétérans Adam Foote et Sergueï Fiodorov. Le 6 décembre, les Blue Jackets nomment Foote en tant que capitaine[19]. Les Blue Jackets sont encore une fois écartés des séries éliminatoires avec 35 victoires et la troisième place de la division. Výborný termine meilleur pointeur des Jackets avec 60 points[20]. La saison suivante, saison où Columbus est encore éliminé des séries, Gallant a été congédié puis remplacé par Gary Agnew, entraîneur adjoint de l'équipe mais après cinq matchs, il est remplacé par Ken Hitchcock[21].

En juin 2007, les Blue Jackets montrent au DG MacLean et sera remplacé par Scott Howson[21]. Le 22 juin au repêchage d'entrée, les Blue Jackets repêchent au septième rang l'ailier droit Jakub Voráček[22], ce dernier ne rejoint pas pour autant l'organisation et continue à progresser dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Le 26 février, Foote et Fiodorov quittent tous les deux l'équipe ; Foote retourne avec son ancienne équipe, l'Avalanche du Colorado et Fiodorov est échangé aux Capitals de Washington[23]. Les Blue Jackets nomment Nash en tant que capitaine le 12 mai en remplacement de Foote[21]. Nash est le meilleur pointeur des Blue Jackets avec 69 points. Malgré tout, l'équipe de Columbus est encore éliminé des séries éliminatoires avec 80 points et la quatrième place de la division[24].

Durant l'intersaison de 2008-2009, Voráček va jouer sa première saison avec les Blue Jackets et ils acquièrent R.J. Umberger des Flyers de Philadelphie en retour d'un choix de troisième et quatrième ronde au repêchage de 2008[25]. Le gardien de but Steve Mason, repêché en 2006 au 69e rang, rejoint l'équipe[22]. Le 2 janvier, Mason, bat le record du plus grand nombre de minutes joués sans avoir encaissé un but pendant 199 minutes et 19 secondes, et devient le premier gardien de l'histoire de la franchise à avoir réussi trois blanchissages de suite les 27, 29 et 31 décembre[25].

Nash termine meilleur pointeur avec 79 points, un record pour l'équipe[26] et les Blues Jackets terminent la saison avec 41 victoires et 92 points pour la quatrième place division. Avec la septième place de l'association, les Blue Jackets font pour la première fois de leur histoire les séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Alors qu'ils rencontrent les Red Wings de Détroit, les Jackets sont rapidement éliminés des séries en quatre rencontres[27]. Mason remporte le trophée Calder de la meilleure recrue[Note 3] de la saison[28]. Au cours de la saison, il réalise dix blanchissages pour battre le record des neuf blanchits de Pascal Leclaire la saison passée[29].

Au cours de la saison 2009-2010 après 59 matchs, les Blue Jackets congédient Hitchcock et sera remplacé par Claude Noël, l'entraîneur adjoint de l'équipe[25]. Nash est encore le meilleur pointeur de l'équipe avec 67 points[30], mais les Jackets sont éliminés avec 79 points et la dernière place de la division. Les Oilers d'Edmonton ont une pire fiche que les Blue Jackets avec 62 points, soit 17points de moins que l'équipe de l'Ohio[31].

Pour la saison 2010-2011, les Blue Jackets nomment Scott Arniel comme entraîneur-chef et Dan Hinote, Bob Boughner et Brad Berry seront les trois nouveaux adjoints de Arniel[25]. Rick Nash termine encore une fois meilleur pointeur et finalement, les Blue Jackets ne font pas les séries avec la dernière place de la division. Le 23 juin 2011, les Blue Jackets reçoivent Jeff Carter des Flyers de Philadelphie en retour de Voráček et d'un choix de première et troisième ronde au repêchage de 2011[32].

Le 12 février 2013, les Blue Jackets annonce le congédiement de leur directeur-général Scott Howson, il quitte également alors son poste de vice-président exécutif[33].

Identité de l'équipe[modifier | modifier le code]

Les logos[modifier | modifier le code]

Depuis la création des Blue Jackets, l'équipe a changé leur logo une fois. Le premier logo des Jackets est un ruban étoilé qui forme CB avec un bâton de hockey[Note 4] surmonté d'une étoile formant la lettre J. En 2007, les Blue Jackets changent de logo pour une étoile argentée entourée par le drapeau de l'Ohio formant la lettre C, qui était auparavant le logo secondaire de l'équipe depuis 2003[34].

À la création de l'équipe, la franchise de Columbus utilise également des logos secondaires pour certaines occasions particulières et pour habiller les épaulettes de leur maillot. Depuis les débuts, leur logo était une mouche tenant un bâton de hockey habillé d'un blouson de l'Union et il est ensuite abandonné en 2004. Depuis 2003, il y a eu un autre logo secondaire : un ovale bleu qui est écrit « Columbus » au premier et ensuite « Blue Jackets » en deuxième. Au centre, il y a une casquette de l'Union. Enfin, comme de nombreuses franchises de la LNH, les Blue Jackets utilisent de temps en temps des patchs pour commémorer des dates anniversaires spéciales[34].

Affiliations[modifier | modifier le code]

Affiliations primaires[modifier | modifier le code]

Les franchises de la Ligue nationale de hockey ayant un effectif limité par convention, elles sont « affiliées » chaque saison à une ou plusieurs équipes de ligues moins importantes. Ceci leur permet de recruter de jeunes joueurs lors des repêchages annuels tout en leur permettant de continuer leur développement sans les lancer trop tôt dans le « grand bain ». De plus, ces équipes affiliées (aussi nommées clubs-écoles ou farm team en anglais) constituent une réserve de talents pour les franchises de la LNH qui font appel à eux au gré des blessures et/ou méformes des joueurs de l'effectif de départ. À l'exception de quelques équipes propriétaires elles-mêmes de leur club-école, les affiliations sont conclues par une entente contractuelle et ne sont donc pas figées dans le temps. Depuis ses débuts, les Blue Jackets a été affilié aux équipes suivantes[35] :

Affiliations secondaires[modifier | modifier le code]

En plus de ces équipes, les franchises de la LNH possèdent une ou des affiliations dites « secondaires » avec des équipes évoluant dans des ligues mineures. Ces équipes, sont généralement utilisées comme réservoir pour les équipes précédentes en cas d'absence de joueurs blessés ou partis évoluer avec une équipe de la LNH. Au cours de son histoire, les Blue Jackets a eu les affiliations secondaires suivantes[35] :

Les joueurs[modifier | modifier le code]

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

Effectif[36]
No Nom Nat. Position Arrivée Salaire
31 McElhinney, CurtisCurtis McElhinney Drapeau : Canada G 2012 - Coyotes de Phoenix 600 000 $
72 Bobrovski, SergueïSergueï Bobrovski Drapeau : Russie G 2012 - Flyers de Philadelphie 5 625 000 $
6 Nikitine, NikitaNikita Nikitine Drapeau : Russie D 2011 - Blues de Saint-Louis 2 150 000 $
7 Johnson, JackJack JohnsonA Drapeau : États-Unis D 2012 - Kings de Los Angeles 4 357 143 $
15 Schultz, NickNick Schultz Drapeau : Canada D 2014 - Oilers d'Edmonton 3 500 000 $
21 Wisniewski, JamesJames Wisniewski Drapeau : États-Unis D 2011 - Canadiens de Montréal 5 500 000 $
27 Murray, RyanRyan Murray Drapeau : Canada D 2012 - Repêchage 3 494 167 $
47 Prout, DaltonDalton Prout Drapeau : Canada D 2010 - Repêchage 666 667 $
48 Goloubef, CodyCody Goloubef Drapeau : Canada D 2008 - Repêchage 826 875 $
51 Tioutine, FiodorFiodor Tioutine Drapeau : Russie D 2008 - Rangers de New York 4 500 000 $
58 Savard, DavidDavid Savard Drapeau : Canada D 2009 - Repêchage 709 275 $
8 Horton, NathanNathan Horton Drapeau : Canada AD 2013 - Agent libre 5 300 000 $
11 Calvert, MattMatt Calvert Drapeau : Canada AG 2008 - Repêchage 987 500 $
13 Atkinson, CamCam Atkinson Drapeau : États-Unis AD 2008 - Repêchage 1 150 000 $
14 Comeau, BlakeBlake Comeau Drapeau : Canada AG 2013 - Flames de Calgary 1 000 000 $
17 Dubinsky, BrandonBrandon DubinskyA Drapeau : États-Unis C 2012 - Rangers de New York 4 200 000 $
18 Umberger, R. J.R. J. Umberger Drapeau : États-Unis C 2008 - Flyers de Philadelphie 4 600 000 $
19 Johansen, RyanRyan Johansen Drapeau : Canada C 2010 - Repêchage 1 945 000 $
23 Frattin, MattMatt Frattin Drapeau : Canada AD 2014 - Kings de Los Angeles 437 500 $
24 MacKenzie, DerekDerek MacKenzie Drapeau : Canada C 2007 - Agent libre 1 000 000 $
26 Tropp, CoreyCorey Tropp Drapeau : États-Unis AD 2013 - Ballotage 577 500 $
38 Jenner, BooneBoone Jenner Drapeau : Canada C 2011 - Repêchage 894 167 $
40 Boll, JaredJared BollA Drapeau : États-Unis AD 2005 - Repêchage 1 050 000 $
42 Anissimov, ArtiomArtiom Anissimov Drapeau : Russie C 2012 - Rangers de New York 3 283 333 $
55 Letestu, MarkMark LetestuA Drapeau : Canada C 2011 - Penguins de Pittsburgh 1 250 000 $
71 Foligno, NickNick Foligno Drapeau : États-Unis AG 2012 - Sénateurs d'Ottawa 3 083 333 $

Capitaines[modifier | modifier le code]

Numéros retirés[modifier | modifier le code]

Choix de premier tour[modifier | modifier le code]

Chaque année et depuis 1963, les joueurs des ligues juniors ont la possibilité de signer des contrats avec les franchises de la LNH. Cette section présente les joueurs qui ont été choisis par les Blue Jackets lors du premier tour. Ces choix peuvent être échangé et ainsi, une année les équipes peuvent très bien ne pas avoir eu de choix de premier tour[37].

Année Joueur Choix Équipe junior
2000 Rostislav Klesla 4e au total Battalion de Brampton (LHO)
2001 Pascal Leclaire 8e au total Mooseheads d'Halifax (LHJMQ)
2002 Rick Nash 1er au total Knights de London (LHO)
2003 Nikolai Zherdev 4e au total CSKA Moscou (Superliga)
2004 Alexandre Picard 8e au total MAINEiacs de Lewiston (LHJMQ)
2005 Gilbert Brulé 6e au total Giants de Vancouver (LHOu)
2006 Derick Brassard 6e au total Voltigeurs de Drummondville (LHJMQ)
2007 Jakub Voracek 7e au total Mooseheads d'Halifax (LHJMQ)
2008 Nikita Filatov 6e au total CSKA Moscou (Superliga)
2009 John Moore 21e au total Steel de Chicago (USHL)
2010 Ryan Johansen 4e au total Winterhawks de Portland (LHOu)
2011 Aucun
2012 Ryan Murray 2e au total Silvertips d'Everett (LHOu)
2013 Alexander Wennberg 14e au total Djurgårdens IF (Allsvenskan)
Kerby Rychel 19e au total Spitfires de Windsor (LHO)
Marko Dano 27e au total Slovan Bratislava (KHL)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le terme « repêchage » est un terme canadien correspondant à l'anglicisme draft et désigne un événement annuel présent dans tous les sports collectifs nord-américains, comparable à une bourse aux joueurs, où les équipes sélectionnent des sportifs issus de l'université, de l'école secondaire ou d'une autre ligue, voir d'une autre équipe.
  2. Un gardien de but effectue un blanchissage quand il réussit à ne concéder aucun but durant tout le match. Il faut également qu'il soit le seul gardien de l'équipe à avoir joué.
  3. Le terme « recrue » désigne un joueur dans sa première saison professionnelle, le terme anglais utilisé est celui de « rookie ».
  4. Le mot « bâton de hockey » est un terme du Québec équivalent au terme français de « crosse ».
  5. Ne pas confondre Ligue centrale de hockey avec Ligue canadienne de hockey, tous les deux désignés par le sigle LCH

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fr) « Historique des Blue Jackets de Columbus », sur Prohockeyfr.com (consulté le 26 mai 2011)
  2. a, b, c et d « 2010-11 Columbus Blue Jackets Media Guide », p.  258
  3. (en) « 2000 NHL Expansion Draft », sur le site www.hockeynut.com (consulté le 7 mars 2011).
  4. a et b « 2010-11 Columbus Blue Jackets Media Guide », p.  283
  5. « 2010-11 Columbus Blue Jackets Media Guide », p.  284
  6. (en) P. Anson, « Monday, December 18, 2000 - Columbus Blue Jackets 2 @ Montreal Canadiens 0 », sur le site Hockey Summuary Project (consulté le 25 juin 2011).
  7. « 2010-11 Columbus Blue Jackets Media Guide », p.  204
  8. a, b et c « Official Guide & Record Book / 2010 », p.  161.
  9. « 2010-11 Columbus Blue Jackets Media Guide », p.  242
  10. a et b « 2010-11 Columbus Blue Jackets Media Guide », p.  240
  11. a, b et c « 2010-11 Columbus Blue Jackets Media Guide », p.  259
  12. « 2010-11 Columbus Blue Jackets Media Guide », p.  263
  13. (en) Bob Foltman, « NHL Teams to Install Netting Around Each Goal to Prevent Fan Injuries », Chicago Tribune,‎ 20 juin 2002 (consulté le 3 juin 2008)
  14. (en) Phil Taylor, « Death of a fan », Sports Illustrated,‎ 1er avril 2002 (consulté le 25 janvier 2010)
  15. « 2010-11 Columbus Blue Jackets Media Guide », p.  238
  16. « Official Guide & Record Book / 2010 », p. 162.
  17. « Official Guide & Record Book / 2010 », p. 215.
  18. (en) Associated Pres, « Lockout over salary cap shuts down NHL », sur sports.espn.go.com,‎ 16 février 2005 (consulté le 22 octobre 2010).
  19. « 2010-11 Columbus Blue Jackets Media Guide », p.  260
  20. « 2010-11 Columbus Blue Jackets Media Guide », p.  234
  21. a, b et c « 2010-11 Columbus Blue Jackets Media Guide », p.  261
  22. a et b « 2010-11 Columbus Blue Jackets Media Guide », p.  282
  23. « 2010-11 Columbus Blue Jackets Media Guide », p.  266
  24. « 2010-11 Columbus Blue Jackets Media Guide », p.  230
  25. a, b, c et d « 2010-11 Columbus Blue Jackets Media Guide », p.  262
  26. « 2010-11 Columbus Blue Jackets Media Guide », p.  216
  27. « 2010-11 Columbus Blue Jackets Media Guide », p.  246
  28. « Official Guide & Record Book / 2010 », p. 216.
  29. « 2010-11 Columbus Blue Jackets Media Guide », p.  217
  30. « 2010-11 Columbus Blue Jackets Media Guide », p.  126
  31. (en) « 2009-2010 Conference Standings - NHL.com - Standings », sur NHL.com (consulté le 6 mars 2012).
  32. (fr) « Les Flyers échangent Richards et Carter », sur RDS.ca,‎ 23 juin 2011 (consulté le 26 juin 2011)
  33. (en) Columbus congédie Howson, article sur bluejackets.nhl.com.
  34. a et b (en) Chris Creamer, « Columbus Blue Jackets Logos - National Hockey League (NHL) », sur SportsLogos.Net (consulté le 29 mai 2010).
  35. a et b (en) « Columbus Blue Jackets Minor League Affiliate History », sur Hockey Database (consulté le 18 juillet 2011)
  36. Effectif des Blue Jackets de Columbus sur bluejackets.nhl.com
  37. (en) Liste des choix de repêchages des Blue Jackets sur http://www.hockeydb.com/.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]