Telecom Italia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Telecom Italia
logo de Telecom Italia
illustration de Telecom Italia

Création 1994
Fondateurs Institut de reconstruction industrielleVoir et modifier les données sur Wikidata
Personnages clés Marco Tronchetti Provera
Forme juridique Société par actions simplifiée
Action BIT : TIT
NYSE : TI
Siège social Milan
Drapeau d'Italie Italie
Direction Franco Bernabè
Actionnaires Vivendi : 24,9 %, flottant : 75,1 %[1]
Activité Fournisseur d'accès Internet
Produits Téléphonie fixe et mobile
Société mère VivendiVoir et modifier les données sur Wikidata
Filiales Telecom Italia Media, TIM Brasil, Olivetti
Effectif 66 917 (30 juin 2015)

52 747 en Italie (30/06/2015)

Site web www.telecomitalia.com

Chiffre d’affaires 21,5 milliards €[2]
Le siège à Milan

Telecom Italia est un groupe privé italien de télécommunications qui a hérité du réseau de téléphonie fixe de l'ancien opérateur public du même nom. Telecom Italia est né de la fusion en juillet 1994 de ce dernier avec la société Olivetti. Cette opération, lancée par l'administrateur délégué d'Olivetti à l'époque, Roberto Colaninno a marqué le monde italien de la finance et des affaires. C'est en effet une OPA osée qui a permis à ce dernier de prendre le contrôle d'un groupe bien plus important, OPA qui a vu également se concrétiser la privatisation de Telecom Italia Spa et simultanément la conversion d'Olivetti de ses métiers traditionnels dans les matériels et services informatiques vers les télécommunications.

Histoire[modifier | modifier le code]

Telecom Italia est née formellement en 1994, par un acte du 30 juin du conseil d'administration du groupe public IRI approuvant le « Plan de restructuration des télécommunications » dans le cadre des dispositions arrêtées par la loi du .

Cette restructuration prévoyait la fusion des cinq sociétés du groupe IRI-STET opérant dans le secteur de la téléphonie : Società Idroelettrica Piemontese (SIP), IRITEL, Italcable, Telespazio et SIRM. De cette fusion est née Telecom Italia.

La société a été privatisée en 1999 par la cession de 97 % du capital à la société Olivetti de Roberto Colaninno.

Depuis juillet 2001, cette dernière est devenue propriété de la société Olimpia, cofiliale à 50/50 de Pirelli et Benetton.

En décembre 2008, Free rachète la filiale française de Telecom Italia (Alice ADSL entre autres).

Le 6 juillet 2011, Disney et Telecom Italia lancent un catalogue de vidéo à la demande sur la plateforme de Télévision IP Cubovision[3].

En mars 2012, le parquet de Milan ouvre une enquête sur l'opérateur dans le cadre d'une escroquerie aux cartes SIM[4].

En novembre 2013, Telecom Italia vend ses activités en Argentine (Telecom Argentina) en vue de se désendetter, et de permettre son rachat par Telefonica[5].

En mai 2015, Telecom Italia annonce l'introduction en bourse de 40 % de sa filiale possédant ses antennes relais[6].

En juin 2015, Vivendi annonce détenir une participation de 14,9 % dans Telecom Italia[7], et annonce détenir 19,9 % puis 20,3 % en octobre 2015[8],[1].

Le 29 octobre 2015, Xavier Niel annonce avoir acquis des options d'achat pour 11,2 % du capital de Telecom Italia. Le jour suivant il annonce détenir 15,1 % d'options sur le capital[1].

En mars 2016, Vivendi annonce détenir une participation de 24,9 % dans Telecom Italia.

Filiales[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]