Téléphonie fixe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Téléphone (homonymie).
image illustrant les télécommunications
Cet article est une ébauche concernant les télécommunications.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La téléphonie fixe, ou téléphonie résidentielle, correspond aux systèmes téléphoniques dont la ligne terminale d'abonné est située à un emplacement fixe. C'est l'une des deux catégories de la téléphonie, l'autre catégorie étant la téléphonie mobile. Une ligne terminale d'abonné est fixe quand elle est réalisée soit par une technique filaire (en cuivre, en câble coaxial, en fibre optique), soit par une technique sans fil fixe (ou boucle radio fixe). La ligne terminale d'abonné est le segment du réseau des télécommunications compris entre la prise téléphonique de l'abonné et le répartiteur ou le central téléphonique.

Historique[modifier | modifier le code]

Date de création : 1876

Article détaillé : Histoire des télécommunications.

Terminologie[modifier | modifier le code]

Le terme « téléphonie résidentielle » est fréquemment utilisé par les fournisseurs et constructeurs d'équipements téléphoniques, mais ce terme fait confusion avec le terme d'abonnés résidentiels qui correspond à la catégorie des particuliers et des ménages par opposition à la catégorie des professionnels parmi les abonnés au téléphone[1].

Technologies[modifier | modifier le code]

La téléphonie filaire traditionnelle utilisée sur le Réseau téléphonique commuté est basée sur plusieurs techniques : la première est la transmission bidirectionnelle du signal vocal en Bande de base (sans modulation) et à basses fréquences (de 300 à 3 400 Hertz) sur une ligne bifilaire en cuivre. Les deux autres techniques constitutives de la téléphonie fixe sont l'alimentation par une batterie centrale et la technique des lignes commutées.

Les téléphones fixes traditionnels utilisaient, pour pouvoir transmettre la voix des utilisateurs, une alimentation de 48 volts venant du commutateur téléphonique avec un courant continu maximum d'une vingtaine de milliampères, par l'intermédiaire d'une ligne composée de deux fils de cuivre. Ces lignes sont commutables avec d'autres lignes par l'intermédiaire d'un commutateur électromécanique ou électronique.

Les systèmes plus récents de téléphonie fixe utilisent la voix sur IP, souvent par l’intermédiaire d’une box proposée par des fournisseurs d'accès à Internet.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]