Sophie Fontanel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fontanel.
Sophie Fontanel
Sophie Fontanel à la foire du livre 2010 de Brive la Gaillarde.jpg

Sophie Fontanel à la foire du livre 2010 de Brive la Gaillarde.

Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (54 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Sophie Fontanel est une journaliste et écrivaine française née à Paris le [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est élève au lycée Molière (Paris)[2]. Dans son roman La Vocation, elle retrace sa vie et évoque son destin de journaliste mode à ceux de sa grand-mère maternelle, Méliné Drezian (dentellière née en Arménie, exilée en Turquie, puis en France) et de sa mère, Knar, couturière émérite auto-rebaptisée Jacqueline pour « faire française »[3].

Journaliste pour la presse écrite, elle collabore à plusieurs quotidiens nationaux avant d'occuper le poste de rédactrice en chef adjointe de Cosmopolitan. Elle travaille ensuite comme grand reporter pour le magazine Elle après avoir été animatrice pendant trois ans à Canal+[4]. Brièvement directrice de la mode de Elle, elle quitte ce journal le 1er avril 2015 et travaille à l'Obs[5]. Elle publie son premier roman en 1995. Sur Instagram, Sophie Fontanel est devenue une « influenceuse ». Elle explore le lien qui l’unit à ses 100000 abonnés[6].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Sacré Paul, NiL éditions, 1995 (Prix du premier roman)
  • Le plus jeune métier du monde, NiL éditions, 1999
  • Fonelle et ses amis, NiL éditions, 2002
  • L'Amour dans la vie des gens, Stock, 2003
  • Le Savoir-vivre efficace et moderne, NiL éditions, 2003
  • Fonelle est amoureuse, NiL éditions, 2004
  • Sublime Amour, Robert Laffont, 2005
  • Nouba chez les psys, J'ai lu, 2009
  • Otages chez les foireux, J'ai lu, 2009
  • À Moscou jusqu'au cou, J'ai lu, 2009
  • Grandir, Robert Laffont, 2010 (Prix « Le Prince-Maurice » du roman d'amour 2011)
  • L'Envie, Robert Laffont, 2011
  • La Vocation, Robert Laffont, 2016

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie
  2. Armelle Héliot, « Isabelle Nataf, la lumière et le courage », in Le Figaro, mercredi 15 mai 2012, p. 15.
  3. Gala, Amélie de Menou, lundi 21 décembre 2015
  4. Cette expérience lui a inspiré le sujet de son deuxième roman, Le plus jeune métier du monde
  5. Blog l'express, Géraldine Dormoy, publié le 10/01/2016
  6. Rue 89, 10 décembre 2016

Lien externe[modifier | modifier le code]