Albert et David Maysles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Albert et David Maysles
Defaut.svg

Albert Maysles, né le et mort le [1], et David Maysles, né le à Brookline au Massachusetts (États-Unis) et mort le à New York (New York), sont des directeurs de la photographie, réalisateurs, producteurs, monteurs et scénaristes américains.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les deux frères sont nés à Dorchester un quartier de Boston et ils y ont vécu jusqu'à ce que leur famille s’installât à Brookline, dans le Massachusetts, quand Albert avait 13 ans[2]. Leurs parents étaient tous les deux des juifs immigrés aux États-Unis ; leur père, né en Ukraine, travaillait dans un bureau de poste, pendant que leur mère, originaire de Pologne, était maitresse d’école[3].

Surtout connu pour son travail au cinéma direct (cinéma vérité), Albert n'avait pas commencé sa carrière comme cinéaste ; il a reçu un degré de maitrise ès Arts de l'université de Boston où il a enseigné la psychologie pendant trois ans avant de se tourner vers le cinéma. Il a fait un voyage en Russie pour prendre des photos d'un hôpital psychiatrique et y est retourné l'année suivante avec un appareil photo que lui avait donné CBS pour filmer son premier documentaire, Psychiatrie en Russie[4].

Leur film de 1964 sur les Beatles constitue la colonne vertébrale du DVD The Beatles: The First U.S. Visit. Plusieurs films de Maysles traitent de projets artistiques par Christo et Jeanne-Claude sur une période de trois décennies, à partir de 1974 où Christo's Valley Curtain a été nominéé pour un Oscar du cinéma jusqu'en 2005 où The Gates a fait sensation au Festival du film de Tribeca.

Albert a reçu en 1949 son baccalauréat à l'université de Syracuse avant d’acquérir un master à l'université de Boston. Depuis la mort de son frère il a continué à faire des films tout seul. Jean-Luc Godard a un jour appelé Albert Maysles "le meilleur caméraman américain"[5]. En 2005 on a attribué à Albert Maysles un prix pour l’ensemble de son œuvre au festival tchèque du film AFO (Academia Film Olomouc).

En 2005, Albert Maysles a fondé le Centre Documentaire Maysles[6], une organisation à but non lucratif consacrée à l'exposition et à la production de films documentaires inspirant le dialogue et l'action à Harlem[7].

Filmographie[modifier | modifier le code]

comme directeur de la photographie[modifier | modifier le code]

comme réalisateur[modifier | modifier le code]

comme producteur[modifier | modifier le code]

comme scénariste[modifier | modifier le code]

David Maysles comme monteur[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]