Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Hubert et Rivière du Loup.
Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup
Image illustrative de l'article Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Bas-Saint-Laurent
Subdivision régionale Rivière-du-Loup
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Gilles Couture
2017-2021
Constitution
Démographie
Gentilé Saint-Hubertin, ine
Population 1 279 hab. (2016)
Densité 6,7 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 49′ 00″ nord, 69° 09′ 00″ ouest
Superficie 19 069 ha = 190,69 km2
Divers
Code géographique 12010
Localisation
Localisation de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup dans la MRC de Rivière-du-Loup
Localisation de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup dans la MRC de Rivière-du-Loup

Géolocalisation sur la carte : Bas-Saint-Laurent

Voir sur la carte administrative du Bas-Saint-Laurent
City locator 14.svg
Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup

Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup est une municipalité du Québec située dans la MRC de Rivière-du-Loup dans la région administrative du Bas-Saint-Laurent[1].

Situation[modifier | modifier le code]

Située dans les collines appalachiennes, la municipalité est parsemée de plusieurs grands lacs (lac de la Grande-Fourche, lac Saint-Hubert et lac Saint-François) qui attirent de nombreux villégiateurs.

Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup est traversée par la route 291.

Histoire[modifier | modifier le code]

Église de Saint-Hubert

Les premiers colons du territoire commencent à défricher les lieux vers 1869 et se dotent d'une paroisse érigée canoniquement dès 1885, laquelle, dénommée Saint-Hubert, donnera son appellation à la municipalité de paroisse officiellement établie en 1895 sous le nom de Saint-Hubert-de-Témiscouata. Celui-ci a été changé en 1997 pour Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup afin, de dissiper toute confusion au plan local[2].

L'appellation honore saint Hubert le patron des chasseurs, évêque de Tongres-Maastricht (Belgique), né près de Liège, mort en 727.

À l'époque de la colonisation, l'endroit était fortement renommé comme lieu de pêche et de chasse.

Administration[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1996 2001 2006 2011 2016
1 374 1 322 1 422 1 235 1 279

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Le presbytère de Saint-Hubert, reconnu monument historique, a été construit en 1878[3]. Il s'agit de la première chapelle de la paroisse, qui logeait aussi le curé. Elle a été transformée en presbytère en 1900, lors de l'édification de l'église.

La valeur patrimoniale du presbytère de Saint-Hubert repose aussi sur son intérêt architectural. Le presbytère, construit en pièce sur pièce et recouvert de planches de bois à clins, se distingue particulièrement par l'élégance que lui confèrent des éléments ornementaux empruntés au néoclassicisme[4].

Éducation[modifier | modifier le code]

Le village de Saint-Hubert a compté, pendant plusieurs années, deux écoles : une école primaire (École Saint-Rosaire) et une école secondaire (École Saint-Jean-Baptiste). Depuis près de 20 ans, on y trouve une seule école (École des Vieux-Moulins), qui accueille des élèves du niveau préscolaire à la troisième année du secondaire.

Récréotourisme[modifier | modifier le code]

Plusieurs centaines de résidences de villégiature bordent les trois lacs de la municipalité (De la Grande Fourche, Saint-Hubert et Saint-François). Les lacs Saint-Hubert et Saint-François s'insèrent dans un paysage naturel de collines et de forêt, tandis que le lac de la Grande-fourche offre à voir un paysage moins accidenté et agro-forestier. Au lac de La Grande-Fourche, on trouve une plage municipale et un camping qui permettent aux touristes de profiter des beautés de cette région.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités - Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup », sur Ministère des Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire (consulté le 17 février 2011)
  2. Commission de toponymie du Québec
  3. bassaintlaurent.ca
  4. patrimoine-culturel.gouv.qc.ca

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-François-Xavier-de-Viger Saint-Clément Saint-Cyprien Rose des vents
Saint-Modeste N Saint-Pierre-de-Lamy
O    Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup    E
S
Saint-Antonin, Whitworth Saint-Honoré-de-Témiscouata