Notre-Dame-du-Portage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Notre-Dame.

Notre-Dame-du-Portage
Notre-Dame-du-Portage
Église de Notre-Dame-du-Portage
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Bas-Saint-Laurent
Subdivision régionale Rivière-du-Loup
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Vincent More
2017-2021
Constitution
Démographie
Gentilé Portageois, Portageoise
Population 1 151 hab. (2016)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 46′ 00″ nord, 69° 37′ 00″ ouest
Superficie 3 981 ha = 39,81 km2
Divers
Code géographique 12080
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Notre-Dame-du-Portage

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Notre-Dame-du-Portage

Géolocalisation sur la carte : Bas-Saint-Laurent

Voir la carte administrative de la zone Bas-Saint-Laurent
City locator 14.svg
Notre-Dame-du-Portage

Géolocalisation sur la carte : Bas-Saint-Laurent

Voir la carte topographique de la zone Bas-Saint-Laurent
City locator 14.svg
Notre-Dame-du-Portage
Liens
Site web www.municipalite.notre-dame-du-portage.qc.ca

Notre-Dame-du-Portage est une municipalité canadienne de plus de 1 000 habitants faisant partie de la municipalité régionale de comté de Rivière-du-Loup, au Bas-Saint-Laurent dans l'Est du Québec. Située en bordure du fleuve Saint-Laurent, Notre-Dame-du-Portage est une destination de villégiature reconnue.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le choix d'intégrer le nom de « Notre-Dame » dans le toponyme de la municipalité a été fait par l'évêque Charles-François Baillargeon en l'honneur de l'Immaculée Conception de la Vierge Marie[1],[2]. Quant à elle, la partie « Portage » est due à la situation de l'église paroissiale de l'époque qui était située à l'entrée du chemin du Portage, une voie de communication importante à l'époque de la fondation de la paroisse[1],[2]. Cet ajout permettait de distinguer la municipalité de celle de Notre-Dame-du-Lac, aujourd'hui fusionnée à Témiscouata-sur-le-Lac dans la MRC du Témiscouata[1].

Les habitants sont appelés les Portageois et les Portageoises[1],[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Dans la MRC : Rivière-du-Loup

Notre-Dame-du-Portage s'étend de façon linéaire sur un mince cordon riverain situé entre le fleuve Saint-Laurent et le rebord d'un plateau agricole traversé par la route Transcanadienne. Elle est située à 200 km au nord-est de Québec et à 500 km au sud-est de Gaspé. Les villes importantes près de Notre-Dame-du-Portage sont Rivière-du-Loup à 12 km au nord-est, Saint-Pascal à 35 km au sud-ouest et Témiscouata-sur-le-Lac à 65 km à l'est. Notre-Dame-du-Portage est située à la hauteur de l'île aux Lièvres dans le fleuve Saint-Laurent[1]. Son territoire couvre une superficie de 39,55 km2[3].

La municipalité de Notre-Dame-du-Portage est située dans la municipalité régionale de comté de Rivière-du-Loup dans la région administrive du Bas-Saint-Laurent. La paroisse catholique éponyme de Notre-Dame-du-Portage fait partie du diocèse de Sainte-Anne-de-la-Pocatière[4].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1996 2001 2006 2011 2016
1 2091 1721 2621 1931 151

Le recensement de 2011 y dénombre 1 193 habitants, une diminution de 5,5 % par rapport à 2006[5].

Selon Statistique Canada, la population de Notre-Dame-du-Portage était de 1 262 habitants en 2006[6]. La municipalité a connu un taux de croissance démographique de 7,7 % en cinq ans[6]. En effet, en 2001, la population y était de 1 172 habitants[6]. L'âge médian de la population portageoise est de 47 ans[6].

Le nombre total de logements privés dans la municipalité est de 637[6]. Cependant, seulement 538 de ces logements sont occupés par des résidents permanents[6]. La majorité des logements de Notre-Dame-du-Portage sont des maisons individuelles[6].

Selon Statistique Canada, 0,8 % de la population de Notre-Dame-du-Portage est issue de l'immigration[6]. 98,8 % de la population a le français comme langue maternelle ; le reste a une autre langue que le français ou l'anglais pour langue maternelle[6]. 31,3 % de la population maitrise les deux langues officielles du Canada et toute la population connait le français[6]. Selon Statistiques Canada, 0,8 % de la population a une identité autochtone[6].

Le taux de chômage de la municipalité était de 3 % en 2006[6]. Le revenu médian des Portageois était de 28 942 $ en 2005[6].

15 % de la population de 15 ans et plus de Notre-Dame-du-Portage n'a aucun diplôme d'éducation[6]. 36 % de cette population n'a que le diplôme d'études secondaires ou professionnelles[6]. 0,8 % de cette population possède un diplôme de niveau universitaire[6]. 98,6 % des diplômés de Notre-Dame-du-Portage ont effectué leurs études à l'intérieur du Canada. Les principaux domaines d'études des Portageois sont « l'architecture, le génie et les services connexes » ainsi que « la santé, les parcs, la récréation et le conditionnement physique »[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

Hotel Michaud, Notre-Dame du Portage, carte postale, vers 1903-1910
Hotel Michaud, Notre-Dame-du-Portage, carte postale, vers 1903-1910

La construction de la première chapelle débute le sous la supervision du curé de Rivière-du-Loup Narcisse Beaubien[2],[7]. La première messe y est célébrée le par le curé Beaubien alors que la chapelle reçoit sa bénédiction[2],[7]. La paroisse est érigée canoniquement le alors que la municipalité de paroisse est créée officiellement le 19 juillet de la même année à partir de territoires des paroisses de Saint-Patrice de Rivière-du-Loup et de Saint-André de Kamouraska[1],[2],[8]. Un petit chemin de croix donné gratuitement à la chapelle est béni par l'abbé Michaud le [2]. Le curé Beaubien est souvent considéré comme étant le fondateur de la paroisse de Notre-Dame-du-Portage mais le premier curé résident est l'abbé Esdras Rousseau, à partir de 1858 jusqu'en 1860[7]. La construction de l'église actuelle, de style roman, débute en 1859 avec deux entrepreneurs Charles Bernier de Cap-Saint-Ignace et Philippe Fortin de Montmagny ; la pierre angulaire est bénie le 21 juillet 1859[2]. La construction de l'église est terminée en 1863 mais la première messe y est célébrée en 1862[2]. La chapelle est transformée en presbytère[2],[7]. En 1889, un carillon de trois cloches est ajouté à l'église par l'abbé de la Chevrotière ; les cloches ont été fabriquées à Villedieu, en France, par la Maison Havard et importées par J.-A. Langlais, de Québec[2]. Le carillon est béni par le cardinal Elzéar-Alexandre Taschereau le 16 juin 1889[2]. Le premier chemin de croix de l'église est acheté en septembre 1892 par l'abbé Girard[2]; celui-ci est peint sur toiles[2]. En septembre de la même année, l'abbé Girard achète également une madone blanche placée dans la façade de l'église[2],[9]. En 1906, un second chemin de croix est acheté[2]; il est composé d'une série de toiles peinte à l'huile[2]. Il est béni et mis en place par l'abbé Taschereau le [2]. En 1983, un orgue Casavant datant de 1906 est acheté au monastère des Franciscains de Québec pour 2 000 $[2]. Celle-ci est inaugurée en février de l'année suivante[2]. Le 19 novembre 2005, Notre-Dame-du-Portage change son statut de municipalité de paroisse pour celui de municipalité[1]. À l'été 2006, la municipalité célèbre sont 150e anniversaire de fondation.

Administration[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal de Notre-Dame-du-Portage est composé d'un maire et de six conseillers qui sont élus en bloc à tous les quatre ans sans division territoriale[3],[10].

Mandat Fonction Nom[3],[10]
2013 - 2017 Maire Vincent More
conseillers
#1 Hélène Roussel
#2 Jacqueline Poirier
#3 Yves Poussard
#4 Emmanuelle Garnaud
#5 Benoit Viel
#6 Stéphane Fraser


Notre-Dame-du-Portage
Maires depuis 2005
Élection Maire Qualité Résultat
2005 Nathalie Tremblay Voir
2009 Louis Vadeboncoeur Voir
2013 Vincent More Voir
2017 Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

De plus, Louis Breton est le directeur général, le secrétaire-trésorier et le coordonnateur en mesures d'urgence de la municipalité[3].

Éducation[modifier | modifier le code]

Notre-Dame-du-Portage comporte une école qui accueille une centaine d'élèves[11]. Elle offre l'éducation préscolaire aux enfants de 4 et 5 ans en plus des six niveaux d'éducation primaire[11]. Elle comporte un total de cinq groupes : un pour les deux niveaux préscolaires et quatre pour les niveaux primaires[11]. Les classes primaires sont donc jumelées selon les besoins[11].

L'école porte le nom de la municipalité[11]. Elle fait partie de la commission scolaire de Kamouraska - Rivière-du-Loup[11],[12]. Elle est située sur la route du Fleuve[11],[12].

Culture[modifier | modifier le code]

Le presbytère de Notre-Dame-du-Portage a été utilisé comme lieu de tournage pour la série télévisée Cormoran[7].

Un monument représentant un portageur est situé à l'ouest de l'église, où l'on croit que débutait le chemin du Portage[2].

Joseph-Gaspard Boucher (1897-1955) est un éditeur, un imprimeur et un homme politique né à Notre-Dame-du-Portage.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Les panoramas remarquables sur le fleuve Saint-Laurent et les montagnes de Charlevoix constituent les principaux attraits touristiques de Notre-Dame-du-Portage[1]. La municipalité fait partie des plus beaux villages du Québec. De plus, ses couchers de soleils ont été classés 2e par le National Geographic[réf. nécessaire]. Les auberges de la municipalité sont d'ailleurs renommées pour leur accueil et leur vue imprenable sur les couchers de soleil. Notre-Dame-du-Portage comporte également un patrimoine architectural ancien. Au nombre des attractions de Notre-Dame-du-Portage, on retrouve aussi l'une des seules piscines extérieures à eau salée du Québec.

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Fleuve Saint-Laurent Rivière-du-Loup Rose des vents
N Saint-Antonin
O    Notre-Dame-du-Portage    E
S
Saint-André Saint-Alexandre-de-Kamouraska

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g et h Notre-Dame-du-Portage dans Fiche descriptive de la Commission de toponymie du Québec, page consultée le 1er mars 2011
  2. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s et t Historique de l'église de Notre-Dame-du-Portage sur le site de la paroisse de Notre-Dame-du-Portage, page consultée le 1er mars 2011
  3. a b c d et e Notre-Dame-du-Portage dans le Répertoire des municipalités du Ministères des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire du Québec, page consultée le 1er mars 2011
  4. Pour nous joindre sur le site du diocèse de Sainte-Anne-de-la-Pocatière, page consultée le 1er mars 2011
  5. Recensement 2011
  6. a b c d e f g h i j k l m n o p et q Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées statistiques
  7. a b c d et e Première chapelle de Notre-Dame-du-Portage devenue le presbytère actuel sur le site de la paroisse de Notre-Dame-du-Portage, page consultée le 1er mars 2011
  8. Histoire de la municipalité sur le site de la municipalité de Notre-Dame-du-Portage, page consultée le 1er mars 2011
  9. Septembre 1892 Achat de la madone blanche qui domine le mur de la façade de l'église de Notre-Dame-du-Portage par l'abbé Joseph-Zéphirin Ananie Girard (statue de bois recouverte de plomb) sur le site de la paroisse de Notre-Dame-du-Portage, page consultée le 1er mars 2011
  10. a et b Conseil municipal sur le site de la municipalité de Notre-Dame-du-Portage, page consultée le 1er mars 2011
  11. a b c d e f et g École Notre-Dame-du-Portage sur le site de la municipalité de Notre-Dame-du-Portage, page consultée le 1er mars 2011
  12. a et b École Notre-Dame-du-Portage et Les Pèlerins sur le site de la commission scolaire de Kamouraska - Rivière-du-Loup, page consultée le 1er mars 2011

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources en ligne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]