Ruedi Noser

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ruedi Noser
Illustration.
Portrait de Ruedi Noser.
Fonctions
Conseiller aux États
En fonction depuis le [1]
Élection
Législature 50e (2015-2019)
Conseiller national
Législature 47e (2003-2007)
48e (2007-2011)
49e (2011-2015)
Biographie
Date de naissance (58 ans)
Lieu de naissance Glaris
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Parti politique Parti libéral-radical (PLR)
Profession Entrepreneur

Ruedi Noser, de son vrai nom Rudolf Noser, né le à Glaris[1], est un entrepreneur et homme politique suisse, membre du Parti libéral-radical.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

De 1978 à 1982, il suit un apprentissage chez Rieter à Winterthour en tant qu'ingénieur mécanique. Par la suite, il étudie à la Hochschule für Technik Rapperswil d'où il sort diplômé d'ingénieur en électronique en 1985. Plus tard, il suit des formations en gestion à l'Université de Saint-Gall et en économie des entreprises à l'Université de Zurich.

En 1988, il devient copropriétaire de l'entreprise Noser AG (développement d'instruments de mesure et de contrôle) à Winterthur. Restructurée en 1989 au sein du groupe Noser, il en est le seul propriétaire depuis 1996 et le président du conseil d'administration depuis 1997. Son secteur d'activité est désormais le développement de logiciels de télécommunication/TIC avec des sociétés suisses, allemandes et canadiennes.

Entre décembre 2006 et mai 2008, il préside le conseil d'administration d'Esmertec AG après avoir été le président central, entre 2000 et 2006, de Swiss Engineering UTS. Depuis 2006, il est membre du comité directeur de ICTswitzerland.

Ruedi Noser vit à Wetzikon dans le canton de Zurich. Il est marié et père de quatre enfants.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Noser est membre du comité directeur du Parti radical-démocratique zurichois entre 1997 et 2004. De 2000 à 2003, il en est le vice-président, puis son président à titre intérimaire, avant de laisser sa place en avril 2004 à Doris Fiala qui était opposée à Filippo Leutenegger (Noser renonça à se présenter). Il est par ailleurs membre de la direction du Parti libéral-radical suisse depuis 1999 et son vice-président depuis 2003.

Entre 1999 et 2003, il siège au parlement zurichois, avant de siéger au Conseil national à partir de 2003.

Le 13 août 2010, il annonce sa candidature au Conseil fédéral afin de succéder à Hans-Rudolf Merz[2]. Sa candidature n'est toutefois pas retenue par le groupe libéral-radical de l'Assemblée fédérale[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Ruedi Noser » (voir la liste des auteurs).

Liens externes[modifier | modifier le code]