Rige Entertainment B.V.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Rige Records)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rige.
Rige Entertainment B.V.
Filiale Megarave Records/Dutch Gabber Network Records, Offensive Records, T.I.T. Records, Hardcorps Records, Haunted House Records, X-Perimental Records, HTRV Records
Fondation 1990
Statut Actif
Genre Techno hardcore
Pays d'origine Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Siège Poortugaal, Hollande-Méridionale
Site web www.rige.net

Rige Entertainment B.V., aussi connu sous le nom de Rige Records, Rige Shop, ou simplement Rige, est un label, organisateur d'événements de techno hardcore, chargé de booking et distributeur néerlandais, originaire de Poortugaal, en Hollande-Méridionale[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Lancé dans les années 1990, Rige dispose d'un large catalogue entièrement consacré à la techno hardcore et ses genres dérivés. En 2001, Rige permet à Paul Elstak la création du label Offensive Records, et en devient donc sa maison mère[2].

En tant qu'organisateur, Rige prend en charge des labels néerlandais notoires tels Megarave Records, Offensive Records, Hardcorps Records, Haunted House Records, X-Perimental Records, HTRV Records et Dutch Gabber Network Records. George Ruseler, chanteur du groupe Rotterdam Terror Corps, en est le propriétaire[3].

Le site web et distributeur Rige Shop propose différentes marchandises dont des albums CD, des vinyles, des tickets d'entrée pour plusieurs festivals, des vêtements, des autocollants et d'autres produits dérivés. Il distribue également des cassettes vidéo et DVD.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (nl) « ‘Rotterdams Rossen’, Rotterdam Terror Corps blijft bestaan door hard te blijven », sur cult.tpo.nl, (consulté le 15 avril 2018).
  2. (nl) « Jebroer lanceert videoclip kind van de duivel/ », sur tellmemore.media (consulté le 15 avril 2018).
  3. (en) « Hardstyle’s Biggest Attempt to Take America By Storm Ended With a Whimper », sur Thump/Vice Magazine (consulté le 15 avril 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]