Scott Brown (musicien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Scott Brown.
Scott Brown
Surnom Annihilator, DJ Equazion, Dream Collective, Firestarter, Futuretribe, Genaside, Genetik, Hardcore Authority, Hardware, Lord of Hardcore, Mook, Mr. Brown, New Style Anarchists, Orbit, Plus System, Punisher, SP 12, The Scotchman, Trance Fiction, X-Tech
Nom de naissance Scott Alexander Brown
Naissance (46 ans)
Glasgow, Écosse, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Activité principale Producteur, disc jockey, directeur de label
Genre musical UK hardcore, gabber, happy hardcore[1] (débuts), dance[1] (débuts), happy gabber (débuts), trance (débuts)
Années actives Depuis 1994
Labels Evolution Records, Evolution Plus, Evolved, Evolution Gold, Poosh, Screwdriver, Twisted Vinyl

Scott Brown, né le à Glasgow, en Écosse, est un producteur et disc jockey britannique. Brown compose et joue une grande variété de genres musicaux tournant autour de la rave. Bien qu'il soit surtout associé au happy gabber, ses titres vont du UK hardcore au gabber, en passant par la trance. Scott Brown est considéré par la plupart des médias comme l'un des musiciens les plus prolifiques de la scène musicale électronique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]

Lors d'un entretien avec Harder Faster en 2004, Scott Brown confie s'être impliqué dans la techno hardcore après avoir écouté de la techno belge à la fin des années 1980 et au début des années 1990[2]. Pour AllMusic, Scott Brown est l'« une des figures du happy hardcore les plus respectées[1]. »

Brown est grandement impliqué dans l'évolution que connait la scène hardcore au Royaume-Uni au début des années 1990, particulièrement en introduisant des sons plus syncopés. En 1994, il compose le single I'll Show You My Gun sous le nom de scène Annihiliator pour le label Mokum Records. À cette période, et par la suite, Brown influence fortement la musique électronique, tant la scène britannique que la scène gabber néerlandaise[3],[4].

À la fin des années 1990, Brown passe des EP vinyles aux albums studio, à commencer par Future Progression au label Mainframe Records en 1999[1]. Au passage du millénaire, Brown commence ses séries d'albums Hardwired et Livewired[1].

Années 2000/2010[modifier | modifier le code]

En 2006, des chants sont ajoutés sur son titre Elysium dans un remix trance produit par Ultrabeat, offrant une seconde jeunesse au titre. Celui-ci est dès lors perçu comme un morceau emblématique par de nombreux fans de dance. En mai 2006, son titre Go Berzerk est compris dans le jeu Beatmania IIDX 11 - IIDX RED sur console PlayStation 2[5]. En 2008, il sort un nouveau titre, DVD et album, intitulé Livewired. En 2011, Scott Brown fait paraître son centième EP au label Evolution Records.

Production[modifier | modifier le code]

Brown est producteur au sein de ses propres labels successifs (Evolution Records, Evolution Plus, Evolved, Evolution Gold, Poosh, Screwdriver et Twisted Vinyl), ainsi que sous de nombreux pseudonymes dont Plus System, ainsi qu'avec son groupe Q-Tex. Ses productions ont notamment figuré sur les compilations Bonkers, à ce jour l'une des séries de compilations ayant connue le plus de ventes. Ses compositions les plus connues incluent notamment Definition of a Bad Boy, Synthetic Dreams, Like an Angel (Q-Tex), Just Walk Away, Rock Rock On, Technophobia, Cold as Ice[6], Fly With You, Now is the Time, Elysium, Neckbreaker, Boomstick, Fuzzy Muff et Turn Up the Music.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) « Scott Brown - Biography & History », sur AllMusic (consulté le 14 septembre 2017).
  2. (en) « Completely and utterly BONKERS! The No.1 Hardcore DJ in the World: Scott Brown! », sur Harder Faster, (consulté le 16 mai 2015).
  3. (en) Peter Shapiro, Drum 'n' Bass: The Rough Guide, .
  4. (en) « Scottish Hardcore », sur Fantazia (consulté le 9 juin 2013).
  5. (en) Will Weaver, « Beatmania IIDX 11: IIDX RED FAQ - FINAL VERSION », sur GameFAQs (consulté le 14 février 2013).
  6. (nl) « Harmony Of Hardcore », sur PartyScene (consulté le 14 septembre 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]