Neophyte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Néophyte.
Neophyte
Autre nom Bodylotion
Pays d'origine Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Activité principale Producteurs, disc jockey
Genre musical Techno hardcore, gabber
Années actives Depuis 1992
Labels Neophyte Records, Rotterdam Records (ancien), Forze Records (ancien)
Site officiel www.neophyte.nl
Composition du groupe
Membres Jeroen Streunding
Danny Greten
Jarno Butter
Anciens membres Robin van Roon
G. Kouwenhoven
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de Neophyte.

Neophyte est un groupe de techno hardcore et gabber néerlandais, originaire de Rotterdam. Il est composé de Jeroen Streunding, Danny Greten et Jarno Butter. Il est formé en 1992.

Biographie[modifier | modifier le code]

Neophyte est initialement un groupe musical composé de Jeroen Streunding, Danny Greten et Jarno Butter ; les anciens membres étant Robin van Roon et G. Kouwenhoven[1]. Cependant, Jeroen Streunding (né le 22 mai 1974[2]), le membre principal du groupe, compose en solo sous le nom de scène DJ Neophyte[3] et décide de fonder son propre label discographique, Neophyte Records, en 1999 tandis que la scène gabber traverse une période de crise controversée[3]. Il prend le risque de fonder ce label dans le but d'aider les jeunes talents à faire revivre le gabber, à cette époque déjà mal en point[3]. À cette période, tout comme le label discographique Masters of Hardcore, ils se déclarent ouvertement contre le racisme d'une minorité d'adeptes au hardcore.

La première production du groupe date de 1995 avec l'album Three Amiga's (le nom provient de la marque des ordinateurs utilisés pour leur travail de composition) chez Rotterdam Records. Par la suite, ils coopèrent avec de nombreux producteurs : DJ Panic, Evil Maniax, The Euromasters et The Stunned Guys. Des titres à succès tels que Hardcore to da Bone[4], Always Hardcore, Braincracking peuvent être cités, mais c'est Army of Hardcore, composé avec The Stunned Guys, qui leur vaudra le plus de succès.

Sorti en 1996, le single de Bodylotion Always Hardcore est considéré par le magazine Esquire comme un hymne de la scène gabber, à une époque où ce style est sorti de l'underground et s'est largement popularisé. Ce titre est considéré, en novembre 2014, comme faisant partie des dix titres les plus influents de la culture pop néerlandaise[5].

Jeroen Streunding crée son propre label, Neophyte Records, permettant de lancer des artistes comme Evil Activities et Chaosphere[3],[6]. Après le départ de Paul Elstak pour la direction du label Rotterdam Records en 2001, Jeroen Streundig codirige Rotterdam Records avec DJ Panic, parmi deux autres labels que sont Terror Traxx et Forze Records[3]. Neophyte sort également une compilation reprenant ses treize ans de carrière, intitulée 13 Jaar Terreur (en néerlandais : 13 ans de terreur)[2] ; la compilation regroupe certaines pistes que le groupe a enregistré sous différents noms de scène, comme Bodylotion. Elle est également classée à la 29e place des classements musicaux néerlandais le 12 décembre 2005 pendant une semaine, et reste classé pendant 13 semaines dans les charts[7]. Le CD/DVD est bien accueilli sur Partyflock avec une note de 73 %[8]. Le , ils sortent leur album Rechtoe Rechtaan qui atteint la 72e place des classements musicaux néerlandais le 20 mai 2006[9]. En 2009, Neophyte Records fête ses dix années d'existence lors d'une soirée nommée Neophyte Records - A Decade Of Great Success[6].

En 2011, Neophyte diffuse un mix dans l'album à succès Hardcore to the Bone XVI en compagnie de DJ Panic[10] ; l'album est bien accueilli avec 77 %[11]. La même année, Jeroen Streunding annonce la sortie d'une nouvelle compilation intitulée Mainiak, avec de nombreuses collaborations. Dans une entrevue diffusée sur le site Partyflock, Streunding explique qu'il travaille principalement en collaboration avec d'autres producteurs ; cependant, certaines collaborations avec des artistes tels que Unexist, Tieum, Noize Suppressor et Ruffneck n'étaient pas évidentes[2]. En 2013, un remix hardstyle du titre Braincracking est publié par Yellow Claw[12].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 2001 : At War (Neophyte Records)
  • 2006 : Rechtoe Rechtaan (Neophyte Records)
  • 2011 : Mainiak Chapter.1 (Make You Dance)

Singles and EP[modifier | modifier le code]

  • 1993 : The Three Amiga's E.P. (Rotterdam Records)
  • 1993 : Protracker E.P. (Rotterdam Records)
  • 1994 : Noise is the Message (Rotterdam Records)
  • 1994 : Get This Motherfucker (avec The Stunned Guys) (Rotterdam Records)
  • 1996 : Execute (Rotterdam Records)
  • 1997 : None of Ya Left (Rotterdam Records)
  • 1997 : Neophyte Promo (Rotterdam Records)
  • 1998 : Army of Hardcore (avec The Stunned Guys) (Rotterdam Records)
  • 1998 : Totally Remixed (Rotterdam Records)
  • 1998 : Real Hardcore (Rotterdam Records)
  • 1998 : Number One Fan (Rotterdam Records)
  • 1999 : The Music is Rising (avec The Stunned Guys) (Traxtorm Records)
  • 2001 : Drugs (Neophyte Records)
  • 2002 : Nation of Domination (Rotterdam Records)
  • 2002 : Loud and Proud (avec The Masochist) (Masters of Hardcore)
  • 2004 : Our Thing E.P. Part 1 (avec The Stunned Guys et DJ Lancinhouse) (Traxtorm Records)
  • 2006 : Recht Uit De Ondergrond (Rotterdam Records)
  • 2006 : Invasion (avec Evil Activities) (Neophyte Records)
  • 2008 : The Soul Collector (avec The Stunned Guys) (Rotterdam Records)
  • 2009 : I'm In a Nightmare (Tha Playah/Neophyte Records All Stars) (Rotterdam Records)
  • 2009 : Sloop Die Speakers! (Thunderdome 2009 Anthem) (avec Drokz)
  • 2009 : Live and Loud Thunderdome Records)
  • 2011 : Mainiak (Neophyte Records)
  • 2012 : Peac (avec The Viper) (Neophyte Records)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « NEOPHYTE », sur Neophyte Records (consulté le 13 janvier 2013)
  2. a b et c (nl) « Neophyte: hardcore mainiak to da bone », sur Partyflock, (consulté le 13 janvier 2013)
  3. a b c d et e (en) « DJ NEOPHYTE », sur Neophyte Records (consulté le 13 janvier 2013)
  4. (nl) iguana_, « Neophyte - 13 Jaar Terreur CD & DVD », sur Partyflock, (consulté le 10 avril 2013)
  5. (nl) Guuz Hoogaerts, « De 10 invloedrijkste liedjes uit de Nederlandse pophistorie », Esquire - en ligne,‎ (lire en ligne).
  6. a et b « Neophyte Records - A Decade Of Great Success! », sur dance.be, (consulté le 10 avril 2013)
  7. (nl) « NEOPHYTE - 13 JAAR TERREUR (ALBUM) », sur Dutchcharts (consulté le 10 avril 2013)
  8. (nl) iguana_, « Neophyte World Tour '06 », sur Partyflock, (consulté le 10 avril 2013).
  9. (nl) « NEOPHYTE - RECHTOE RECHTAAN (ALBUM) », sur Dutchcharts (consulté le 10 avril 2013)
  10. (nl) « Hardcore To The Bone vervolgt successerie met Volume XV », sur DJguide (consulté le 10 avril 2013)
  11. (nl) « Hardcore To The Bone Volume XVI », sur Partyflock, (consulté le 10 avril 2013)
  12. (en) DJ Kutski, « Brain Cracking (Yellow Claw Remix) Neophyte Hooligan », sur DJMag, (consulté le 10 avril 2013).

Liens externes[modifier | modifier le code]