Immortal Sound Productions

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir WSP et ISP.

Immortal Sound Productions
logo de Immortal Sound Productions
Logo d'ISP, à l'effigie de Pinhead

Création 1990
Dates clés 1998 - Changement de nom en World Sound Promotors
1999 - Faillite de WSP
2012 - Recréation
Fondateurs Raymond Oostendorp
Activité Organisation d'événements
Site web www.worldsoundproductions.com

Immortal Sound Productions ou ISP est une ancienne société néerlandaise organisatrice d'événements et festivals de musiques électroniques. La société entame son développement autour du concept Hellraiser, puis du concept Digital Overdose, en commun avec ID&T. En 1998, elle change de nom pour devenir World Sound Promotors, abrégé en WSP, mais la société ne survit qu'un an sous ce nom et cesse son activité en 1999. Son fondateur, Raymond Ostendorp, remonte son affaire en 2012 et tente de lancer un nouveau concept, « Playground », et un partenariat avec Multigroove, « The Haunted House ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Immortal Sound Productions est fondé en 1990 par Raymond Oostendorp. Au sein de la scène rave, ISP commence par organiser des soirées à thème qui rassemblent 600 personnes. Avec le développement de la scène gabber, ISP se tourne vers l'organisation d'événements, notamment Hellraiser qui accueille jusqu'à 15 000 personnes au milieu des années 1990. Hellraiser devient son concept phare, tant et si bien qu'ISP associe l'image du concept à sa propre image.

En 1997, ISP coorganise avec Mojo Concert la deuxième édition de The New Frontier, un événement outdoor. Malheureusement, le succès n'est pas au rendez-vous, et le trou que cet événement crée dans le budget d'ISP marque le début des difficultés financières de la société. ISP dépose le bilan en 1998, mais repart immédiatement sous le nom de World Sound Promotors. La société est déclarée en faillite en 1999.

En 2012, Raymond Oostendorp relance ISP, avec d'abord une émanation de Hellraiser, intitulée « Playground », puis en 2013 et 2014 avec une collaboration avec Multigroove, « The Haunted House ».

Renommée au sein de la scène gabber, ISP est également affublée d'un rétroacronyme, « Ik Slik Pillen », « j'avale des comprimés » — sous-entendu d'ecstasy.

Concepts[modifier | modifier le code]

Immortal Sound Productions a organisé des événements autour des concepts suivants.

Nom concept Année de la
première édition
Date de la dernière édition connue Nombre d'éditions Statut Concept / Auditoire Référence
Digital Overdose 1995 1999 9 Inactif Soirées communes Hellraiser et Thunderdome / avec ID&T
The Haunted House 2013 avec Multigroove [2]
Hellraiser 1992 1998 42 Inactif Festival aux Pays-Bas et en Allemagne
Jusqu'à 15 000
Immortality
New Frontier Soirée outdoor
Avec Mojo Concert
Playground 2012 [3]

Filiales[modifier | modifier le code]

Maison de disque[modifier | modifier le code]

ISP a créé une filiale pour produire ses artistes, appelée Cosmic, en partenariat avec Sony, Polygram et d'autres producteurs indépendants.

Agent artistique[modifier | modifier le code]

ISP monte sa propre agence artistique, appelée Dutch DJ Agency. L'agence compte parmi ses poulains Tiësto et Lucien Foort (nl).

Médias[modifier | modifier le code]

Radio[modifier | modifier le code]

Compilations et disques[modifier | modifier le code]

Merchandising[modifier | modifier le code]

ISP a par le passé commercialisé toute sorte de produits déclinant la marque de ses concepts phares. En particulier, le logo de Hellraiser a été apposé sur toute sorte de produits, casquettes, vestes, t-shirts, etc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (nl) « Raymond Oostendorp: what the f*ck happened to Hellraiser?! », sur partyflock.nl, Partyflock, (consulté le 29 juillet 2014)
  2. (nl) « Multigroove & ISP present: The Haunted House II - Into The Deep », sur www.multigroove.nl, Multigroove, (consulté le 29 juillet 2014).
  3. (nl) « ISP presents Playground · The Maze », sur partyflock.nl, Partyflock, (consulté le 29 juillet 2014).