Marchandise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Caravane de chameaux transportant des marchandises dans un désert en Éthiopie. (vraisemblablement du sel)

Une marchandise est un objet qui est produit ou acheté en quantité pour être revendu avec un bénéfice[1]. La mise en vente publique de marchandises semblables ou substituables constitue un marché.

Définition[modifier | modifier le code]

En principe, les marchandises sont des biens corporels, mais par extension on parle de services marchands pour désigner des services standardisés qui sont produits et vendus publiquement dans les mêmes conditions que des marchandises. Cette extension maximale du secteur marchand à toutes les activités économiques non commerciales (artisanat, professions réglementées, médecine, arts, religions, éducation, police, etc.), est une conséquence de l'action politique militante de l'Organisation mondiale du commerce.

La vente de marchandises s'opère sur la base d'un prix, parfois aussi appelé « valeur d'échange »[2] ou « valeur marchande », par opposition aux deux autres composantes de la formation des prix: la valeur d'usage et le coût de production.

Il existe différentes méthodes de valorisation des stocks (PEPS, PEDSetc.) impliquant une valeur des biens différentes et conduisant à différents prix de vente.

Un sens plus restreint se réfère à des matières et produits de base banalisés et standardisés, échangés et utilisés couramment en grandes quantités (le terme anglo-saxon de "commodities" est parfois alors utilisé). Exemple : Bourse des marchandises.

Types de marchandises[modifier | modifier le code]

On distingue différents types de marchandises[3] :

  • Les marchandises fraîches ou sèches ;
  • les liquides comestibles, chimiques, etc.
  • Les marchandises dangereuses : inflammables, explosives, etc.
  • les marchandises pondérales : métaux, charbon, minerais, etc.
  • etc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Définitions lexicographiques et étymologiques de « Marchandise » (sens A) du Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales
  2. Marx, Karl, 1818-1883. (trad. de l'allemand), Le Capital : critique de l'économie politique : quatrième édition allemande, Paris, Quadrige/PUF, ©2009, ©1993, 940 p. (ISBN 978-2-13-057689-1 et 2130576893, OCLC 642287317, lire en ligne), p.41
  3. Définitions lexicographiques et étymologiques de « marchandise » (sens A1) du Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]