Chrétiens orientaux au Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les chrétiens orientaux forment des minorités religieuses et culturelles au Québec, province canadienne historiquement en majorité catholique de rite latin.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sociologie et démographie[modifier | modifier le code]

En 2001, le nombre d'orthodoxes déclarés était de 100370 à cela s'ajoutait les catholiques orientaux.

Au regard de la croissance du nombre d'orthodoxes entre 1991 et 2001, plus 12,4 % et l'importance des flux migratoires en provenance de pays à tradition orthodoxe comme la Roumanie (+ 10464), la Bulgarie (+3242) ou la Moldavie (+2586) entre 2004 et 2008.

Sans compter l'immigration en provenance du Liban (+8710) dont au moins 50 % sont chrétiens.

La population des chrétiens orientaux augmente entre 5000 et 6000 par an.

L'on peut donc évaluer leur nombre en 2011 entre 150000 et 170000.

Organisation[modifier | modifier le code]

Les Églises orthodoxes orientales[modifier | modifier le code]

Cathédrale arménienne Saint Jacques

(Catholicossat de tous les Arméniens) : (Diocèse du Canada)

Cathédrale Saint Grégoire l'Illuminateur à Outremont et l'église de la Sainte Croix en construction à Laval.

(Catholicossat arménien de Cilicie) : (Prélature du Canada)

Cathédrale Saint Jacques à Montréal et l'église Sourp Kevork à Laval.
Dans le Grand Montréal, il y a cinq paroisses dont la grande église Saint Georges et Saint Joseph à Pierrefonds, Saint Marc dans le centre ville de Montréal, la Vierge Marie à Saint Hubert, l'Archange Michaël à Laval, et Saint Pierre et Saint Paul à Lachine. Depuis 2011, il y a une nouvelle paroisse à Québec (ville) sous le nom de la Vierge Marie, Saint Mina et du Pape Cyril.Par décret Papale de sa Sainteté Tawadros III daté du 25 août 2016 une nouvelle église s'ajoute à la famille des églises du grand Montréal. Plus précisément dans la couronne nord à Laval. Cette église est consacrée à Saint Mina et Pape CYRILLE VI.
Cathédrale Saint Jacques en projet de construction à Montréal (actuellement la communauté loue une église catholique) et l'église Saint Ephrem à Sherbrooke
Paroisse Tewahedo medhanealem à Montréal a acheté une ancienne mission ukrainienne début 2012 [1].
Paroisse Saint Thomas à Brossard

Les Églises orthodoxes[modifier | modifier le code]

Les Églises canoniques[modifier | modifier le code]

Église grecque orthodoxe Saint Markella
  1. Métropole orthodoxe grecque du Canada de Toronto :
Cathédrale Saint Georges, l'église Saint Michaël Archange, l'église de la Dormition, l'église Saint Markella, l'église
Evangelismos Tis Theotokou à Montréal.
L'église Saint Nicolas et celle de Sainte Croix à Laval.
L'église Dionysos à LaSalle et l'église Saint Constantin et Sainte Hélène à Dollard-des-Ormeaux.
Les églises Sainte Marinas et Saint Jean Baptiste à Saint Hubert.
L'église Evangelismos à Québec
Et le monastère de la Vierge Marie Consolatrice à Brownsburg-Chatham
  1. Église orthodoxe ukrainienne du Canada
Cathédrale Sainte Sophie et l’église de la Protection de la Mère de Dieu dans le quartier ukrainien de Montréal.
Église Saint Georges à Lachine.
Cathédrale Orthodoxe Ukrainienne Sainte-Sophie
Les églises Saint Nicolas, de la Vierge Marie, et Saint Georges à Montréal.
Ainsi que la mission Saint Jean Baptiste à Laval.
  1. Archidiocèse du Canada :
Cathédrale russe Saint Pierre et Saint Paul, l’église anglophone du Signe de la Théotokos et la paroisse francophone Saint Benoit de Nursie à Montréal.
L'église en bois du monastère Saint Séraphim de Sarov dans le cimetière russe de Rawdon.
Paroisse de la Sainte Trinité à Québec.
Dans l'Abitibi-Témiscamingue seule demeure active la chapelle Sainte Marie Madeleine à Amos, les églises russes de Rouyn-Noranda et de Val-d'Or sont devenues des musées.
Depuis peu, il y a une mission Saint Jean Chrysostome dans la région de Vaudreuil-Soulanges, ainsi qu'à Sherbrooke depuis 2015 [2].
Église Saint Séraphim de Sarov
Enfin, la mission albanaise
  1. Épiscopat orthodoxe roumain d'Amérique :
L’église de l’Annonciation et huit missions dont la mission Saint Elie, de l’Ascension de Notre Seigneur, des Saints Martyrs Brancoveanu et Saint Nicolas à Montréal.
Et celles de la Nativité de la Mère de Dieu et de Saint André à Laval,
Plus, l'église Saint Pierre et Saint Paul dans le quartier de Loretteville à Québec consacrée en mai 2013 [3] et la mission Saint Panteleimon à Saint-Eustache (Québec).
Cathédrale Saint Jean Baptiste, l'église des Saints Archanges et la mission Saint Demetrios à Montréal.
L'église Saint Georges à Saint-Hubert (Longueuil)
Église Sainte Marie à Gatineau achetée en 2010 et consacrée le 11 mai 2014[4], Saint Constantin et Sainte Hélène à Sherbrooke, et Sainte Minas à Sept-Îles.
Monastère de la Protection de la Mère de Dieu à Wentworth.
Église de la Sainte Trinité à Montréal et l'église Saint Siméon Le Myrrhophore ouvellement construite à Sherbrooke
Église Saint Ivan Rilsky à Montréal.
Cathédrale Saint Nicolas à Montréal, l'église de l’Icône de la Mère de Dieu de Kazan à Rawdon et l’église Saint Jean de Suchawa à Lachine (première église orthodoxe construite en 1911).

Les Églises non canoniques[modifier | modifier le code]

Chapelle Saint Séraphim de Sarov à Montréal et le monastère en bois de la Transfiguration à Potton (Mansonville) .
Chapelle de l'Icône de la Mère de Dieu à Saint Bruno.
Communauté Saint Athanase en formation à Montréal
St. Markos Eugenikos Greek Orthodox Church
Au Canada, il y a une vingtaine de paroisses ou missions dont sept au Québec.
Église Saint Marc Eugenikos et couvent Sainte Anne à Montréal et le monastère Saint Jean le Théologien à Sainte-Émélie-de-l'Énergie.

Les Églises catholiques orientales[modifier | modifier le code]

Paroisse Notre Dame de Nareg à Montréal.
Église gréco-catholique ukrainienne Saint Basile le Grand
Les premiers ukrainiens arrivent à Montréal en 1899, la première église (Saint Michel) est construite en 1915.
La ville compte aussi, l'église de l’Assomption, du Saint Esprit, et celle de Saint Jean Baptiste.
À Lachine, l'église Saint Basile le Grand fût construite en 1956.
À Pierrefonds, la mission Saint André.
Dans l'Abitibi-Témiscamingue, les églises du Christ Roi à Rouyn-Noranda et celle de la Protection de la Mère de Dieu à Val d'Or
Plusieurs paroisses dont la cathédrale Saint Maron et le monastère Saint Antoine à Outremont
Paroisse des Saints Martyrs d'Orient à Montréal
Deux paroisses celle de Saint-Éphrem et celle de l'Assomption, avec un centre communautaire à Laval
Cathédrale Saint Sauveur construite en 2007, et plusieurs paroisses.
Cathédrale Melkite Saint Sauveur de Montréal
La paroisse de la Présentation de la Mère de Dieu à Montréal n'existe plus depuis 1997, l'église de style russe est aujourd'hui occupée par la paroisse chaldéenne.
Paroisse de la Nativité de Mère de Dieu à Montréal.
Paroisse Notre Dame d’Égypte à Laval.
La paroisse de Montréal a vendu son église à Bethel Pentecostal Church en 2010[5].

Les Églises protestantes orientales[modifier | modifier le code]

l'église évangélique arménienne fondée en 1964 à Laval et l'église évangélique arménienne (1re) fondée en 1960 à Montréal
Communauté fondée en 1976.
Communauté d'une quinzaine de familles à Montréal

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Pierre Valognes, Vie et mort des Chrétiens d'Orient, Fayard, Paris, 1994 (ISBN 2213030642).

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Église orthodoxe (Val-d'Or).

Orthodoxes orientaux[modifier | modifier le code]

Orthodoxes[modifier | modifier le code]

Catholiques orientaux[modifier | modifier le code]

Protestants / Évangéliques orientaux[modifier | modifier le code]