Ratio Studiorum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’éducation
Cet article est une ébauche concernant l’éducation.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ratio Studiorum

On désigne généralement sous le nom de Ratio Studiorum (en français: Plan des études) le document qui définit les fondements du système éducatif jésuite, paru en 1598, dont le titre complet est Ratio atque Institutio Studiorum Societatis Iesu. Il est l'œuvre d'un groupe de pédagogues réunis au Collège Romain, qui était à l'époque le collège jésuite de Rome.

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'origine, Ignace de Loyola n'avait pas considéré l'enseignement comme étant une priorité apostolique de la jeune Compagnie de Jésus. Cependant, l'expérience encourageante de Claude Le Jay à Ingolstadt, l'opinion favorable des autres premiers compagnons et la demande pressante d'autorités civiles le firent changer d'avis. Le premier collège jésuite est celui de Messine en Sicile (1548): un large groupe de pères y est envoyé par Ignace.

Trois ans plus tard, en 1551, Ignace lui-même ouvre le collège romain, à Rome: il deviendra plus tard l'Université grégorienne. Le développement est rapide. La Compagnie s'implique de plus en plus dans l'enseignement. Tout un réseau de collèges se met en place. Les établissements créent leur propre plan d'études (rationes). Ignace de Loyola informe lui-même, dans les Constitutions de l'Ordre que «tout cela [l'organisation pédagogique] sera traité à part et en détail dans un traité, approuvé par le Préposé Général et auquel nous renvoie la présente Constitution» [N°455].

De plus en plus de jeunes gens rejoignaient la Compagnie sans avoir reçu la formation intellectuelle nécessaire au sacerdoce. Les jésuites voulaient également disposer d'un programme de formation qui leur soit propre. Pour toutes ces raisons, une meilleure coordination et la définition d'un plan d'études commun était souhaitée par beaucoup.

Sous le généralat de Claudio Acquaviva, en 1581, un comité de douze prêtres jésuites fut mis en place, sans résultat. Acquaviva constitua un nouveau comité en 1584 ; on y trouvait Juan Azor, un Espagnol, Gaspar González, un Portugais, James Tyrie, un Écossais, Anthony Ghuse et Peter Buys, des Pays-Bas méridionaux, et Stefano Tucci, un Sicilien. Ils rédigèrent tout d'abord un projet de document, le Ratio de 1586, qui fut envoyé aux différentes provinces de la Compagnie pour en recevoir commentaires et réactions des enseignants même. Après l'étude des réactions, un nouveau document fut publié en 1591, pour être appliqué à l'essai dans tous les établissements jésuites pendant trois ans. Cette expérience conduisit à de nouvelles modifications, et finalement, en 1599, à la version définitive du document.

Description[modifier | modifier le code]

Le Ratio Studiorum sort de presse à Naples le 8 juillet 1599. Tout y est méticuleusement détaillé: la longueur des cours, les horaires, les manuels scolaires qui conviennent, les auteurs latins et grecs à lire et étudier, et surtout la pédagogie, à savoir: comment assimiler la matière proposée au moyen de la pré-lecture, lecture, les répétitions, discussion publiques (débats, déclamations, etc) et composition écrites. Pas moins de 30 séries de 'règles' sont édictées, comme suppléments au Ratio Studiorum, pour les différents acteurs de l'enseignement: règles pour le Provincial, pour le Recteur, les Préfets d'études et de discipline, l'étudiant, le professeur, les académies, etc.

Ce code d'éducation reste inchangé jusqu'en 1773, lorsque la Compagnie de Jésus est supprimée. Après la restauration des Jésuites en 1814, le Ratio Studiorum est revu une première fois en 1832, surtout en ce qui concerne les études de philosophie et de théologie. Des mises à jour se font régulièrement depuis, la dernière ayant eu lieu en 1987. Le Ratio Studiorum est devenu Charactéristiques de l'éducation jésuite.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Ratio studiorum : Plan raisonné et institution des études dans la Compagnie de Jésus, édition bilingue latin-français de Dolorès Pralon-Julia (Adapté par), Adrien Demoustier (Préface), Dominique Julia (Introduction), Marie-Madeleine Compère (Sous la direction de), Léone Albrieux (Traduction). Belin 1997, ISBN 2-7011-2138-8