Portail:Compagnie de Jésus

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ihs-logo.svg Portail de la

Compagnie de Jésus

La Compagnie de Jésus est un ordre religieux catholique fondé par Ignace de Loyola et approuvé par le pape Paul III en 1540. Parmi ses membres, qu'on appelle les Jésuites, on compte l'actuel pape François.

1 235 articles sont actuellement liés au portail.

Lumière sur [modifier

Henri Nouvel, né en 1621 ou 1624 à Pézenas dans l’Hérault (France) et mort en 1701 ou 1702 à la mission Saint-François-Xavier de la baie des Puants aux États-Unis, est un prêtre jésuite. Il a passé quarante ans de sa vie comme missionnaire auprès des communautés amérindiennes de la Nouvelle-France.

Il est ordonné prêtre de l’ordre des jésuites en août 1648 et s’embarque pour la Nouvelle-France en 1662 afin d’y devenir missionnaire. Il arrive à Québec en août et pendant sa première année en Amérique il se consacre à l’apprentissage des langues amérindiennes. À la fin de 1663, il effectue sa première mission dans la région de Rimouski. Entre 1664 et 1669, il effectue ses missions sur le territoire des Montagnais, dans les « missions volantes » de la Côte-Nord dont le chef-lieu est Tadoussac, son premier voyage l’amenant dans la région du lac Manicouagan.

En 1671, il est envoyé dans les missions jésuites des Grands Lacs auprès des Outaouais et fait plusieurs voyages dans différentes communautés amérindiennes avant d’être nommé supérieur des missions jésuites de la région en 1672. L’année suivante il informe le gouverneur Frontenac d’événements qui menacent le commerce de la traite des fourrures avec les amérindiens. En 1674-1675, il partage son temps entre les missions Sainte-Marie et Saint-Ignace, mais se rend aussi à Saginaw auprès des Amikoués. Toujours à Saint-Ignace entre 1677 et 1678, il y célèbre l’inhumation du père Marquette et accueille les Kiskakons.

Entre 1688 et 1695, lors de son second mandat de supérieur des missions outaouaises, il doit s’interposer entre les missionnaires jésuites et Antoine de Lamothe-Cadillac au sujet des raids guerriers des amérindiens et au trafic de l’eau-de-vie avec ceux-ci. Il exerce la majorité de ses vingt dernières années d’apostolat à la mission Saint-François-Xavier de la baie des Puants où il décède entre la fin de l’année 1701 et octobre 1702.

Index thématique [modifier

Histoire

Ignace de Loyola fonda la société et souhaitait que cette fraternité prenne le titre de « Compagnie de Jésus » pour rappeler en permanence l'engagement militant et sans réserve au service du Christ. Dans la bulle pontificale de fondation en 1540, on utilisa cependant l'expression latine Societas Iesu. Le terme de « Jésuite » n'apparut que plus tard, vers 1545, et n'eut jamais de caractère officiel. Lorsqu’il se référait au groupe d’étudiants qui prononcèrent avec lui leurs vœux à Montmartre en 1534, Ignace de Loyola parlait de ses « Amis dans le Seigneur Dans une lettre de janvier 1545 Pierre Canisius écrivit : « À Cologne, c’est par le terme de Jésuites que les membres de la Compagnie sont généralement connus » Le mot « Jésuite » ne se retrouve pas dans les textes fondateurs de la Compagnie, et Ignace de Loyola ne l’emploie pas dans ses écrits. Pourtant, le terme se répandit rapidement. Au concile de Trente, les procès-verbaux désignaient déjà comme « Jésuites » les membres de la Compagnie qui participaient aux délibérations. En 1562, on citait Jacques Lainez en tant que Generalis Jesuitarum.

Institutions

Premier espace colonial français

Missions

Jésuites

Articles labellisés [modifier

Article de qualité Articles de qualité

Bon article Bons articles

Article potentiellement bon ou de qualité Votes en cours

  • À venir...

Fairytale questionmark 2.png Intentions de vote

  • À venir...

Proposer un article : bon article / article de qualité