Pierre-Jean Labarrière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Labarrière.
Pierre-Jean Labarrière
LABARRIERE P.J-ca-50ans-155x165.png
Pierre-Jean Labarrière vers 1980.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse
Influencé par

Pierre-Jean Labarrière, né le [1], mort le [2], est un jésuite et philosophe français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre-Jean Labarrière naît le . Il entre dans la Compagnie de Jésus en 1949 et est ordonné prêtre en 1963.

Docteur en philosophie de l'Université pontificale grégorienne[3], puis docteur d'État en philosophie (1980)[4], il est professeur de philosophie à la faculté de philosophie du Centre Sèvres, ( Facultés jésuites de Paris ) avant d'enseigner également la philosophie à partir de 1983, à l'Institut catholique de Paris[1].

Il se reconnaît comme inspirateurs Platon, Kant, et surtout Hegel[3].

Il a travaillé en collaboration avec Gwendoline Jarczyk sur Maître Eckhart (traductions et ouvrages)[5].

Il est décédé le 12 juillet 2018[6].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Auteur[modifier | modifier le code]

  • Dieu aujourd'hui : cheminement rationnel, décision de liberté, Paris, Desclée, , 250 p. (ISBN 2-7189-0101-2, notice BnF no FRBNF34589591)[7].
  • Le Discours de l'altérité : une logique de l'expérience, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Philosophie d'aujourd'hui » (no 24), , 361 p. (ISBN 2-13-037602-9, notice BnF no FRBNF34713608, lire en ligne)[8].
  • Odes à la nuit, Paris, Saint-Germain-des-Prés, coll. « Les Visions vives » (no 3), , 95 p. (ISBN 2-243-02510-8, notice BnF no FRBNF34770723, lire en ligne).
  • Les visages de Dieu, Paris, Desclée de Brouwer / Bellarmin, 1986, collection « Croire aujourd'hui », 112 p. (ISBN 978-2220026022).
  • Introduction à la lecture de la phénoménologie, Paris, Aubier, 1992, collection « Analyse et raison », (ISBN 978-2700701487).
  • Structures et mouvement dialectique dans la "Phénoménologie de l'esprit" de Hegel, Paris, Aubier, 1992, collection « Analyse et raison », (ISBN 978-2700703894).
  • L'unité plurielle : Éloge, Paris, Aubier, 1992, collection « Présence et pensée », 188 p. (ISBN 978-2700700084).
  • De la Europa caronlongia a la era de Dante, Madrid, Ediciones Akal, 1997, collection « Historia del pensamiento y la cultura », 64 p. (ISBN 978-8446007883).
  • Poïétique : Quand l'utopie se fait histoire, Paris, Presses Universitaires de France, 1998, collection « Philosophie d'aujourd'hui », 336 p. (ISBN 978-2130491088).
  • Croire et comprendre : Approche philosophique de l'expérience chrétienne, Paris, Cerf, 1999, collection « Philo », 195 p. (ISBN 978-2204060936).
  • L'utopie logique, Paris, L'Harmattan, 2000, (ISBN 978-2738416391).
  • Au fondement de l'éthique : autostance et relation, Paris, Éditions Kimé, 2004, collection « Philosophie en cours », 106 p. (ISBN 978-2841743483).
  • Un silence d'environ une demi-heure, Librairie-Galerie Racine, Paris, 2006, 192 p. (Ultime ouvrage ) (ISBN 978-2-243-04206-1).

Co-auteur[modifier | modifier le code]

Co-traducteur[modifier | modifier le code]

Préfacier, postfacier[modifier | modifier le code]

  • Gwendoline Jarczyk, Le concept dans son ambiguïté : la manifestation du sensible chez Hegel, postface , Paris, Éditions Kimé, 2006, Collection « Logique hegelienne », 308 p. (ISBN 978-2841743858).
  • Gwendoline Jarczyk, Le Négatif ou l'écriture de l'autre dans la logique de Hegel, postface de Pierre-Jean Labarrière, Ellipses ( collection " Philo " ), Paris 1999 .
  • Gwendoline Jarczyk, Au confluant de la mort. L'univers et le singulier dans la philosophie de Hegel, postface de Pierre-Jean Labarrière, Editions Ellipses ( collection " Philo ") Paris 2002.
  • Gwendoline Jarczyk, La réflexion spéculative. Le retour et la perte dans la pensée de Hegel, postface de Pierre-Jean Labarrière, Editions Kimé ( collection " Philosophie-épistémologie " ), Paris 2004.
  • Gwendoline Jarczyk, Le concept dans son ambiguïté. La manifestation du sensible chez Hegel, postface Pierre-Jean Labarrière, Editions Kimé ( Collection " Logique hégelienne " ) Paris 2006.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b notice BnF no FRBNF11910355
  2. Voir en ligne l'avis de décès.
  3. a et b Claude Troisfontaines, « Présentation de Pierre-Jean Labarrière », Revue philosophique de Louvain, vol. 92, no 1,‎ , p. 10-14 (lire en ligne).
  4. Sous la dir. de Paul Ricœur, L'Expérience ou le discours de l'Autre (thèse d'État en philosophie), Paris, université Paris-X, (SUDOC 040981584).
  5. a et b Hervé Pasqua, « Gwendoline Jarczyk et Pierre-Jean Labarrière, Maître Eckhart ou l'empreinte du désert [compte rendu] », Revue philosophique de Louvain, vol. 94, no 4,‎ , p. 692-697 (lire en ligne, consulté le 13 avril 2017).
  6. Elodie Maurot, « Pierre-Jean Labarrière, philosophe, jésuite, est mort », La Croix, 16 juillet 2018. Lire en ligne.
  7. Jean-François Six, « Dieu aujourd'hui », sur lemonde.fr, .
  8. Gilbert Kirjchner, « Le Discours de l'altérité, de P.-J. Labarrière : la dialectique de l'expérience », sur lemonde.fr, .

Liens externes[modifier | modifier le code]