Réseau de transport de la Capitale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir RTC.

Réseau de transport
de la Capitale
logo de Réseau de transport de la Capitale

Création
Dates clés
  • 1865 : Entrée en fonction de la première ligne de tramway
  • 1948 : Fin du réseau de tramway au profit de circuits d'autobus privés
  • 1969 : Création de la Commission de transport de la Communauté urbaine de Québec (CTCUQ)
  • 1992 : Réorganisation et création du Métrobus
  • 1994 : Changement de nom pour Société de transport de la Communauté urbaine de Québec (STCUQ)
  • 2002 : Changement de nom pour Réseau de transport de la Capitale (RTC) à la suite des fusions municipales
Forme juridique Société de transport en commun
Slogan Allez-y pour le bus
Siège social 720, rue des Rocailles
Ville de Québec
Direction Rémy Normand (président)
Alain Mercier (directeur général)
Activité Transports en commun
Produits Autobus
Effectif 1 595 (2016)
Site web www.rtcquebec.ca

Dette 125,1 millions $ (2016)

Le Réseau de transport de la Capitale (RTC), est la société de transport en commun de la ville de Québec et de son agglomération. Légalement désigné « Société de transport de Québec », le RTC puise ses origines dans la première ligne de transport en commun en 1865 et sa création dans le premier réseau de transport en commun public mis sur pied en 1969. Son réseau est aujourd'hui constitué de 134 parcours d'autobus[1]. D'ici 2026, elle aura également le mandat d'exploiter 1 ligne de tramway et 2 lignes de trambus[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Débuts du transport en commun à Québec[modifier | modifier le code]

Tramway sur l'avenue des Érables en 1898.

Avant l'autobus, le transport en commun dans la ville était assuré par le tramway de la Quebec Railway, Light & Power, d'abord hippomobile en 1863 puis électrique en 1897. Le réseau ferré reliait la haute et la basse-ville, respectivement jusqu'aux rues des Érables et de l'Aqueduc vers l'ouest. Il est prolongé en 1910 jusqu'à Sillery via le boulevard Saint-Cyrille (devenu René-Lévesque) et la rue Sheppard, jusqu'à l'avenue Maguire. En 1912, une ligne est établie à Beauport reliant son arrondissement historique jusqu'au manoir Kent House des hauteurs des Chute-Montmorency. Les wagons seront remplacés par des autobus à partir de 1937 et le réseau de transport en commun de Québec sera complètement convertit en 1948 après la fermeture de la ligne du quartier Saint-Sauveur[3].

Période contemporaine[modifier | modifier le code]

La société de transport publique tel qu'on la connaît aujourd'hui voit le jour le , avec la sanction de la Loi de la Communauté urbaine de Québec. Elle prend le nom de Commission de transport de la Communauté urbaine de Québec (CTCUQ)[4]. Durant son existence, la CTCUQ tentera d'améliorer le transport en commun à Québec de plusieurs manières : création de voies réservées sur certaines artères en 1975, premier parcours à arrêts limités en 1976, des parcours express à partir de 1977 puis l'implantation des Parc-O-Bus en 1980. C'est aussi durant les années 1970 que la société fait l'acquisition de nombreuses compagnies d'autobus privés et qu'elle uniformise les tarifs sur tout le territoire de Québec.

Autobus articulé aux couleurs de la STCUQ en 2005

Après des années plus difficiles dans le transport en commun, l'entreprise entame le une réorganisation majeure de ses services par la mise en œuvre d'un plan de relance. Ce plan comporte notamment la mise en place du Métrobus, du service Couche-tard, de nouvelles voies réservées et d'une restauration du réseau de base. En 1994, la CTCUQ devient la Société de transport de la Communauté urbaine de Québec (STCUQ). En 2002, à la suite des réorganisations municipales québécoises, elle devient, temporairement, la Société de transport de Québec et, finalement, le Réseau de transport de la Capitale. Depuis le début des années 2000, le RTC connaît des hausses spectaculaires de son achalandage pour atteindre 41,3 millions de passages en 2007. En 2008, la population de Québec profite de l'implantation d'un service de navette assuré par des minibus électriques non polluants et silencieux nommé Écolobus. De plus, les usagers utilisent dès lors la carte OPUS pour faire valider leur titre de transport à bord des autobus. En 2010, les parcours Métrobus 800 et 801 deviennent entièrement desservis par des autobus articulés. Le Métrobus 802 suivit à la fin de l'année 2014.

Au cours des années 2012 à 2015, le RTC entend acquérir une centaine de véhicules hybrides[5]. D'autre part, il désire aussi implanter un système d'aide à l'exploitation information voyageur par localisation GPS de ses autobus. Le réseau enregistre 44,3 millions de passagers par année avec l'augmentation annuelle la plus grande au Canada.

Informatisation du réseau[modifier | modifier le code]

Le système d'aide à l’exploitation et d'information aux voyageurs (SAEIV) commercialisé sous le nom de RTC Nomade est un projet d'informatisation du réseau d'autobus étalé sur 10 ans qui s'achèvera en 2017. Le projet a pour but d'améliorer l'expérience utilisateur en fournissant des informations en direct de l'état du réseau à ses utilisateurs affin qu'il puissent mieux adapter leur déplacement[6].

Intérieur d'un Métrobus avec écrans d'informations

Une fois la mise en œuvre terminée, les utilisateurs pourront s'informer de la position de tous les autobus en direct depuis une nouvelle application mobile, un site internet, des écrans d'information (1 par autobus régulier et 2 par autobus articulé) ainsi que des annonces sonores à l'intérieur comme à l'extérieur de tous les autobus, des bornes d'informations offrant un annonce sonore des parcours sur demande ainsi que sur des grands écrans placés dans les stations tempérées.

Services[modifier | modifier le code]

Bus
Bus RTC Quebec.png Parcours67 RTC.jpg Ce service régulier regroupe les parcours 1 à 185 qui desservent les secteurs commerciaux et résidentiels de Québec. Ceux-ci sont généralement en service tous les jours (sauf les parcours 9, 22, 29, 33, 57 et 88 qui sont des parcours de parcs industriels et qui ne sont pas en service les fins de semaine, ainsi que le parcours 65 qui n'est pas en service durant la fin de semaine). Les parcours à arrêts limités (série 100) sont en service du lundi au vendredi en période de pointe.
Métrobus
Metrobus RTC Quebec.png RTC parcours801.jpg Ce service regroupe la série 800 qui sont des parcours à haute fréquence desservis en partie par des autobus articulés circulant sur les grandes artères de la ville, généralement sur des voies réservées, sept jours sur sept, et même les jours fériés.
Express
Express RTC Quebec.png Québec RTC - Nova Bus LFS.jpg Ce service regroupe les parcours 214 à 584 qui relient les différents secteurs résidentiels et certains terminus vers l'arrondissement de La Cité–Limoilou (série 200) et de l'arrondissement de Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge (la série 300 pour les campus gouvernementaux, collégiaux et universitaire, puis la série 500 pour Laurier et De l'Église). Les parcours Express sont généralement en service lors de la pointe du matin et de l'après-midi, du lundi au vendredi. De plus, certains de ces parcours Express circulent en matinée, sur l'heure du dîner, en après-midi, et en soirée. Depuis 2008, la ville se dote de nouvelles voies réservées sur les autoroutes Dufferin-Montmorency (440), Félix-Leclerc (40) et Robert-Bourassa (740). Des projets proposent une voie réservée sur Henri-IV (73)[réf. nécessaire].
Couche-tard
Couche-tard RTC Quebec.svg Ce service regroupe la série 900. Ces parcours circulent durant la nuit, les vendredi et samedi soirs.

Autres services[modifier | modifier le code]

  • Les parc-O-Bus sont des terrains de stationnement où les automobilistes peuvent garer gratuitement leur véhicule pour ensuite prendre l'autobus à proximité.
  • Le service de transport adapté de la Capitale (STAC) permet aux personnes handicapées de se déplacer lorsqu'elles ne peuvent utiliser le réseau régulier.
  • Le taxibus est un service de taxis sur appel pour se rendre à l'arrêt d'autobus le plus proche pour les sections de la ville plus éloignées et non desservies par le transport régulier.
  • L'abonne-bus est un service de paiement automatisé par carte de crédit ou prélèvement bancaire évitant les déplacements pour le chargement des titres.

Activités[modifier | modifier le code]

Le réseau de transport de la Capitale organise diverses activités annuellement sur son réseau :

  • Pendant la Journée internationale du Théâtre, des comédiens montent à bord des autobus pour animer ces derniers. Ils offrent des performances théâtrales sur les principaux parcours.
  • Par l'entremise d'usagers réguliers, certains parcours Express possèdent leur propre évènement pour faire connaissance et ainsi, nouer des amitiés et rendre le parcours un peu plus vivant et créée un lien d'appartenance.
  • Journée « En ville sans ma voiture », à la fin de septembre.

Tarification[modifier | modifier le code]

Lecteur de carte OPUS à bord des autobus

Les tarifs sont intégrés pour le réseau d'autobus du RTC ainsi que pour le Service de transport adapté de la Capitale. Depuis le , le réseau fonctionne entièrement avec la carte OPUS, une carte à puce rechargeable permettant d'encoder les titres de transport comme les abonnements mensuels (régulier ou métropolitain, qui permet de voyager dans les autobus du RTC et de la Société de transport de Lévis) ou les billets d'autobus (passage unique). Les tarifs dépendent des catégories d'utilisateur.

Évolution de la tarification[7],[8] ($CAN)
Modes de paiement 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016* 2017* 2018*
Général
Abonnement mensuel 73,10 en augmentation 74,75 en augmentation 76,75 en augmentation 79,25 en augmentation 81,25 en augmentation 84,00 85,60 87,50 88,50
Abonnement Métropolitain mensuel 108,90 en augmentation 111,25 en augmentation 114,60 en augmentation 120,00 en augmentation 122,00 en augmentation 125,55 128,50 134,65 137,90
7 jours - 25,50 en augmentation 26,00 en augmentation 27,50 en augmentation 28,50 -
5 jours (lun-ven) - - - - - 28,25 28,50 29,00 29,50
Fin de semaine, du vendredi 17h30 au dimanche soir (toute catégorie) 15,00 15,50 15,75
Billet 2,50 en augmentation 2,55 en augmentation 2,65 en augmentation 2,75 en augmentation 2,85 en augmentation 2,90 2,95 3,00 3,05
Monnaie (toute catégorie) 2,60 en augmentation 2,75 en augmentation 3,00 en stagnation 3,00 en augmentation 3,25 en stagnation 3,25 3,50 3,50 3,50
Étudiant plus
Abonnement mensuel 49,05 en augmentation 50,25 en augmentation 51,50 en augmentation 53,00 en augmentation 54,25 en augmentation 56,00 57,00 58,00 58,80
Abonnement Métropolitain mensuel 87,85 en augmentation 89,70 en augmentation 92,80 en augmentation 97,25 en augmentation 99,00 en augmentation 101,70 104,50 106,50 107,25
7 jours - 18,00 en augmentation 18,50 en stagnation 18,50 en augmentation 19,50 -
5 jours (lun-ven) - - - - - 19,25 21,50 24,00 24,50
Billet 2,50 en augmentation 2,55 en augmentation 2,65 en augmentation 2,75 en augmentation 2,85 en augmentation 2,90 2,95 3,00 3,05
18 ans et moins
Abonnement mensuel 49,05 en augmentation 50,25 en augmentation 51,50 en augmentation 53,00 en augmentation 54,25 en augmentation 56,00 57,00 58,00 58,80
Abonnement Métropolitain mensuel 87,85 en augmentation 89,70 en augmentation 92,80 en augmentation 97,25 en augmentation 99,00 en augmentation 101,70 104,50 106,50 107,25
7 jours - 18,00 en augmentation 18,50 en stagnation 18,50 en augmentation 19,50 -
5 jours (lun-ven) - - - - - 19,25 21,50 24,00 24,50
Billet 1,75 en augmentation 1,80 en augmentation 1,85 en stagnation 1,85 en augmentation 1,95 en augmentation 2,00 2,25 2,50 2,55
Aîné
Abonnement mensuel 33,65 en augmentation 34,50 en augmentation 35,50 en augmentation 39,50 en augmentation 42,00 en augmentation 47,00 52,00 54,50 56,15
Abonnement Métropolitain mensuel 69,15 en augmentation 70,65 en augmentation 73,25 en augmentation 77,25 en augmentation 80,25 en augmentation 84,50 89,00 93,95 96,80
Laissez-passer 7 jours - 18,00 en augmentation 18,50 en stagnation 18,50 en augmentation 19,50 -
5 jours - - - - - 19,25 21,50 24,00 24,50
Billet 1,75 en augmentation 1,80 en augmentation 1,85 en stagnation 1,85 en augmentation 1,95 en augmentation 2,00 2,25 2,50 2,55
Parcours 21 1,00 en stagnation 1,00 en stagnation 1,00 en augmentation 2,00 en stagnation 2,00 en stagnation 2,00
Laissez-passer 1 jour 6,70 en augmentation 6,85 en augmentation 7,00 en augmentation 7,25 en stagnation 7,25 en augmentation 8,00 8,50 8,50
Laissez-passer 2 jours - 11,25 en augmentation 11,50 en augmentation 13,00 en stagnation 13,00 -
Laissez-passer ÉtéBus - 70,25 en augmentation 72,50 en augmentation 74,00 en augmentation 76,00 -
Carte OPUS 6,00 6,00 6,00 6,00 à
15,00
6,00 à
15,00
6,00 à
15,00
Carte L'Occasionnelle Cc-nc.svg Cc-nc.svg Cc-nc.svg Cc-nc.svg Cc-nc.svg Cc-nc.svg
  • tarif en vigueur à partir du 1er juillet.

Catégories d'utilisateur[modifier | modifier le code]

  • Général
  • Aîné : Personne de 65 ans et plus
  • 18 ans et moins : Personne de 18 ans et moins
  • Étudiant plus : Personne de 19 ans ou plus qui étudie à temps plein dans un programme d'enseignement
  • Enfant : 5 ans et moins, le service est gratuit

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Une partie du stationnement du centre Métrobus, sur la rue Armand-Viau, la Station Quatre-Bourgeois sur le campus de l'Université Laval et le terminus de la place D'Youville
  • L'administration du RTC est situé sur la rue des Rocailles dans le quartier Neuchâtel-Est-Lebourgneuf de l'arrondissement des Rivières, à Québec.
  • Un garage est situé dans le parc industriel Armand-Viau. Ce garage sert à l'entretien des nouveaux autobus NovaBus LFS Artic, des autobus articulés. Ces autobus circulent sur le parcours Métrobus 800,801,802,804,807 et sont caractérisés par le « M » stylisé du métrobus et est couleur verte et grise.
  • Un bureau de vente et d'informations se retrouve aussi au centre-ville sur l'avenue Honoré-Mercier, en haute-ville.
  • Des terminus d'autobus sont implantés à travers la ville pour la correspondance entre des circuits. Ces terminus sont situés à Place D'Youville, Marly, Les Saules, Galeries de la Capitale, Beauport, Charlesbourg, du Zoo, La Cimenterie, Chute-Montmorency

Flotte[modifier | modifier le code]

Flotte active

  • Nova LFS HEV (2010, 2015-2016)
  • Nova LFS Artic (2009-2012)
  • Nova LFS Artic HEV (2016)
  • Nova LFS (2002-2013)
  • Van Hool A330K (2019-...)

Flotte retirée

Démonstrateurs

  • Novabus LFS Artic (Hiver 2008). Ce véhicule articulé était à l'essai par le RTC. Le RTC a acheté 62 de ces véhicules entre 2009 et 2011.
  • TecnoBus Gulliver (2007). Ce véhicule a servi à faire des essais dans le Vieux-Québec pour l'exploitation de micro bus électriques; 7 autres véhicules sont en service pendant l'été 2008. Ces appareils ne sont plus en service.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Identité corporative[modifier | modifier le code]

[modifier | modifier le code]

Slogan[modifier | modifier le code]

  • 2010 - 2014 : Des solutions qui nous transportent
  • Depuis 2015 : Allez-y pour le bus

Statistiques[modifier | modifier le code]

En date du 15 octobre 2016 :

  • 1 611 employés
    • Personnel chauffeur : 934
    • Personnel de l'entretien : 315
    • Personnel administratif et de soutien : 362
  • 575 autobus
  • 21 stationnements incitatifs
  • 20 abribus tempérés
  • 4 534 arrêts
  • 868 km de réseau
  • 65,4 km de voies réservées
  • 45,6 M de passages par année

Plans futurs[modifier | modifier le code]

Il y a un projet de réseau de transport en commun qui pourrait être mis en service en 2026.

Il comprendra:

  • 23 km de tramway.
  • 17 km de trambus.
  • 16 km de nouvelles voies réservées.
  • Quatre pôles d'échanges et des liens mécaniques entre la basse ville et la haute ville.
  • Deux nouveaux Métrobus 805 et 806

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. RTC - L'entreprise
  2. Loi concernant le Réseau structurant de transport en commun de la Ville de Québec
  3. « Pages d'histoire : Tramways », sur Ville de Québec.
  4. À propos du RTC - Historique
  5. Le RTC présente son premier autobus hybride
  6. Annie Morin, « Tous les bus du RTC géolocalisés en temps réel », Le Soleil,‎ (lire en ligne, consulté le 15 novembre 2016)
  7. « RTC > Grille des tarifs », sur rtcquebec.ca (consulté le 8 février 2019)
  8. « Tarifs à compter du 1er juillet 2017 », sur rtcquebec.ca (consulté le 7 février 2019)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :