Écolobus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un écolobus à la station de la Gare fluviale

L'Écolobus est un parcours à débit moyen de fréquentation du Réseau de transport de la Capitale. L'Écolobus est en fait le parcours 21 qui relie la gare fluviale au Manège militaire de Québec[1]. Cette ligne se démarque des lignes standards, Métrobus et Express car il s'agit d'un autobus fonctionnant uniquement à l'électricité. Il est donc écologique[réf. nécessaire] et ne consomme que l'équivalent de 3,25 $ d'électricité par jour. Il peut contenir jusqu'à 20 passagers (10 debout et 10 assis). Le chauffage de l'Écolobus se fait au diesel. Le véhicule est un modèle Gulliver U520ESP de la marque italienne Tecnobus, capable d'une vitesse maximale de 33 km/h et d'une autonomie de 100 km[2].

L'Écolobus est accessible aux personnes en fauteuil roulant.

Historique[modifier | modifier le code]

Les 8 Écolobus du RTC ont été retirés de la circulation en janvier 2015. Les véhicules ont été remisés au centre Métrobus de l'avenue Armand-Viau, en attente d'un acheteur potentiel.

Après avoir été gratuit depuis son apparition, l'Écolobus est devenu payant à partir du 5 juillet 2010[3]. Il n'a jamais été possible d'obtenir de correspondance papier sur le parcours de l'Écolobus[4].

Le 24 août 2011, le Réseau de transport de la Capitale a décidé de remiser tous ses autobus électriques à la suite de problèmes récurrents relatifs à la surchauffe des batteries[5].

Le 16 janvier 2015, le Réseau de transport de la Capitale met fin à l'utilisation de l'Écolobus[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Réseau de transport de la Capitale, « Parcours réguliers, Express et Métrobus - Parcours Écolobus », sur Réseau de transport de la Capitale (consulté le 31 août 2011)
  2. (en) « The Quebec City Écolobus System » [PDF],‎ (consulté le 9 septembre 2015)
  3. Réseau de transport de la Capitale, « L'Écolobus sera payant et les rampes à nouveau accessibles », sur Réseau de transport de la Capitale (consulté le 31 août 2011)
  4. « RTC > Droit de correspondre », sur rtcquebec.ca (consulté le 9 septembre 2015)
  5. Matthieu Boivin, « Le RTC retire ses minibus électriques de la route », Le Soleil,‎ (ISSN 0319-0730, lire en ligne)
  6. http://www.quebechebdo.com/Actualites/2015-01-16/article-4010494/La-fin-pour-les-Ecolobus/1

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]