Place D'Youville (Québec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour la place D'Youville à Montréal, voir Place D'Youville (Montréal).
image illustrant Québec
Cet article est une ébauche concernant Québec.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Place D'Youville
Image illustrative de l'article Place D'Youville (Québec)
La place D'Youville et sa patinoire en 2008
Situation
Coordonnées 46° 48′ 44″ Nord 71° 12′ 51″ Ouest / 46.812222, -71.214167
Pays Drapeau du Canada Canada
Ville Québec
Quartier(s) Vieux-Québec–Cap-Blanc–colline Parlementaire
Histoire
Anciens noms Carré D'Youville
Monuments Fortifications de Québec

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Place D'Youville

Géolocalisation sur la carte : Ville de Québec

(Voir situation sur carte : Ville de Québec)
Place D'Youville

La place D'Youville[1], aussi appelé le carré D'Youville, est une place fréquentée située au cœur de la ville de Québec, sur la rue Saint-Jean. Cet espace marque la frontière entre la colline parlementaire et le Vieux-Québec et est nommée en l'honneur de Marguerite d'Youville.

De façon plus large, le terme peut englober en plus du carré à proprement parler le terminus d'autobus de la place D'Youville du RTC, le Palais Montcalm et le Théâtre Capitole ainsi que les abords immédiats. Le square sert patinoire extérieure durant l'hiver et à son ouest on retrouve la sculpture Les Muses d'Alfred Laliberté, don du Gouvernement du Québec pour le 375e anniversaire de la ville en 1983[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La parcelle sur laquelle est campée le carré d'aujourd'hui est occupée depuis les années 1730 et fait historiquement partie du faubourg Saint-Jean. Les bâtiments y étant construits sont démolis en 1815 pour y aménager un glacis devant les fortifications. Celui-ci est nivelé en 1871 pour ensuite faire place au marché Montcalm. Cette portion de terre sera remodelée en aire gazonné en 1932 après la fermeture du marché alors que le Palais Montcalm est construit tout juste au sud[3].

La place D'Youville vers 1870

Des rénovations terminées en 1987 donnent un caractère public et moderne à cette place. Une année plus tard, l'aménagement sensé favoriser la flânerie et un mode de vie axée sur le divertissement se retrouve toutefois à n'être principalement fréquenté que par des jeunes de la rue, notamment la nuit où en plus, des groupes se forment aux abords des fortifications et le long de la rue Saint-Jean[4]. Au début des années 1990, une guerre ouverte avec des commerçants a lieu et la Ville de Québec déclare une politique de tolérance zéro vis-à-vis des jeunes flâneurs en 1996. Des émeutes lors de la Saint-Jean-Baptiste s'y produisent également en 1991, 1994, 1996 et 1997. [5]

Outre les marches d'escalier menant au Palais Montcalm, son principal mobilier urbain, un kiosque,, est démolit en 2015 puisqu'il entravait la réfection de la patinoire[6].

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Références[modifier | modifier le code]

  1. toponymie.gouv.qc.ca
  2. « Arrêt 32: Place D'Youville et le monument Les Muses », sur Université Laval.
  3. Camille Lapointe, « Exhumer le passé : fouilles archéologiques à Place d’Youville », Cap-aux-Diamants,‎ , p. 87 (lire en ligne).
  4. Rose Dufour, « Problématique de la Place d’Youville » [PDF], Direction de la santé publique de Québec,‎ , p. 12.
  5. Rose Dufour, p. 13
  6. « Début des travaux à la place D'Youville », sur Radio-Canada,‎ .