Projet:Biologie/Biohomonymie

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
En accord avec les participants, toutes les discussions de ce projet ont lieu à présent sur le Café des biologistes.
(Discussions antérieures)

Biohomonymie : ce terme désigne en jargon wikipédien les articles ayant pour titre un nom francophone correspondant à plusieurs espèces, sans recouvrement exact avec un taxon scientifique (cas fréquent pour les noms usuels). C'est le chaînon manquant entre des noms scientifiques strictement cadrés et le flou de noms populaires qui correspondent à un concept précis du point de vue culturel, mais pas du point de vue des classifications[1]. Ce type d'article ménage la « moindre surprise » tout en introduisant une rigueur scientifique indispensable pour aller plus loin dans les connaissances.

Néanmoins, chaque fois que c'est possible, il vaut mieux créer une simple page d'homonymie explicative (quand le développement culturel est potentiellement nul) ou bien un article scientifique avec taxobox (quand le nom en français désigne toutes les espèces d'un même taxon).

Note : Les contributeurs qui saisissent mal l'intérêt de créer un article de « biohomonymie » (intermédiaire entre les pages d'homonymies « en vrac » et les articles strictement basés sur la classification scientifique), peuvent lire les arguments échangés lors de quelques demandes de suppression rejetées (Discussion:Abeille/Suppression, Discussion:Castor (animal)/Suppression, Discussion:Pou/Suppression).


Écureuil
Nom vulgaire ou nom vernaculaire ambigu :
L'appellation « Écureuil » s'applique en français à plusieurs taxons distincts.
Description de cette image, également commentée ci-après

Dessin d'« écureuil »

Taxons concernés

Listes des taxons concernés

Recommandations avant de demander ou de créer une biohomonymie[modifier | modifier le code]

Biohomonymie ou simple page d'homonymie ? Le critère à vérifier c'est l'existence ou non d'un concept et d'une symbolique commune pour le grand public. Exemples : on englobe le plus souvent l'écureuil de Corée, l'écureuil roux et l'écureuil gris sous le nom générique d'écureuil (tout rongeur à la queue en panache, grimpeur, qui fait des réserves avant d'hiberner), ce qui justifie la création d'une homonymie. En revanche l'expression Hérisson oreillard, Crapaud cornu ou Corbeille d'argent n'ont pas de développement culturel attendu, une simple homonymie suffit (Aide:Homonymie}), mais on peut adjoindre une galerie afin d'aider le lecteur à trouver l'espèce qu'il recherche.

S'il n'y a que deux ou trois articles concernés, et pas de concept commun à développer, un renvoi de l'un à l'autre à l'aide de {{Autre}} ou {{Voir homonyme}} est suffisant (exemple : Gentiane jaune).

Si le terme cache plusieurs concepts différents, on peut créer plusieurs biohomonymies (exemples : Loche, Loche (poisson) et Loche (limace)).

Créer une page de biohomonymie[modifier | modifier le code]

N'oubliez pas de supprimer les propositions de la liste ou des catégories, sauf si l'article a besoin d'une vérification.

Maintenance[modifier | modifier le code]

Normalement tous les articles qui portent une infobox de biohomonymie apparaissent automatiquement dans la Catégorie:Article contenant une infobox de biohomonymie.

Ceux qui ne sont pas encore traités sont listés ci-dessous ou bien sont classés dans la Catégorie:À biohomonymiser, à l'aide du modèle {{À biohomonymiser}}.

Si vous constatez qu'un article de biohomonymie n'est pas soigneusement rédigé, essayez de le corriger vous même. Sinon merci d'expliquer le problème dans la liste ci-après et apposez en haut de l'article le modèle de maintenance {{Biohomonymie à corriger}}. L'article apparaîtra dans la Catégorie:Biohomonymie à corriger et sera relu et corrigé plus tard par l'un des membres du projet.
Défaut courants :

  • faute d'aspects culturels communs, une simple homonymie suffirait ;
  • l'introduction n'indique pas clairement dès les premières lignes qu'il s'agit d'un terme ambigu et ce qu'il recouvre (afin d'avertir d'emblée le lecteur lambda qu'il ne s'agit pas d'un article sur un taxon scientifique) ;
  • il manque la liste par ordre alphabétique des noms en français et leur correspondance en latin, pour s'y retrouver rapidement ;
  • la liste n'est pas wikifiée de manière à pouvoir s'assurer que les noms sont redirigés, catégorisés ou « homonymisés » correctement ;
  • une grande partie du texte parle d'une seule espèce et devrait être transféré sur l'article détaillé, etc.

Proposer un article à transformer en biohomonymie[modifier | modifier le code]

Vérifiez qu'il s'agit bien d'un terme ne correspondant pas à un taxon précis et qui mérite un développement. Dans le doute le café des biologistes est un bon endroit pour en discuter. Ensuite :

  • De préférence : ajoutez la biohomonymie supposée dans la liste alphabétique ci-après, en respectant la mise en page. N'hésitez pas à fournir des commentaires décrivant le travail en cours ou à faire.
  • Autre possibilité : Apposez le modèle {{À biohomonymiser}} en haut de la page concernée et expliquer pourquoi en page de discussion de l'article. La page apparaîtra alors dans la Catégorie:À biohomonymiser.


Voir aussi Catégorie:À biohomonymiser et parfois Wikipédia:Demander un article/Fiche espèce. Par ordre alphabétique :

A[modifier | modifier le code]

B[modifier | modifier le code]

C[modifier | modifier le code]

  • Cotinga : ne pas confondre avec Cotinga (genre) ; tous les Cotingidae ne sont pas des cotingas (certains sont des piauhaus, par exemple).

D[modifier | modifier le code]

E[modifier | modifier le code]

  • Éland : Désigne à la fois le genre Taurotragus et l'espèce Taurotragus oryx.— Le message qui précède, non signé, a été déposé par l'IP 77.195.116.28 (discuter).
    Note : Taurotragus derbianus est noté "éland géant" mais l'article est titré "éland de Derby" (sans que le premier terme soit indiqué dans l'article). Sinon effectivement ça semble être le genre des élands. Il faudrait voir si Taurotragus oryx n'a pas un nom "plus précis" comme par exemple « éland commun » qu'on rencontre sur de nombreux sites parlant de cette faune (sans que je puisse dire si ce n'est qu'une traduction abusive de l'anglais − Common Eland). Hexasoft (discuter) 24 juin 2013 à 20:32 (CEST)
    Et le genre Alces ? TED 25 juin 2013 à 06:05 (CEST) 
    ÉlandÉlan Sourire diabolique --77.195.116.28 (d) 25 juin 2013 à 13:06 (CEST)
  • Étrille

F[modifier | modifier le code]

  • Fourmi rousse : Formica est un mélange entre certaines espèce du genre Formica, l'espèce Formica rosa et ces sous-espèces, le tout portant le nom de fourmi rousse.

G[modifier | modifier le code]

  • Goral : Toutes les espèces du genres Nemorhaedus et l'espèce Myotragus balearicus (le goral des Baléares).

H[modifier | modifier le code]

J[modifier | modifier le code]

K[modifier | modifier le code]

L[modifier | modifier le code]

  • Levure : il y a aussi peut-être du tri à faire entre la page Levure et du contenu à transférer vers les pages des espèces concernées.
  • Lis tigré : homonymie de nombreuses espèces différentes.

M[modifier | modifier le code]

N[modifier | modifier le code]

O[modifier | modifier le code]

P[modifier | modifier le code]

  • Pavot : en plus de Papaver, on peut inclure les genres Meconopsis et Glaucium
  • Planorbe plusieurs genres de gastéropodes d'eau douce
  • Plaqueminier : plusieurs espèces utilisent ce nom, en le composant : Plaqueminier de Virginie, Plaqueminier lotier.
Les membres du genre Amphiprion et une espèce du genre Premnas sont communément appelés Poisson clown ou poisson anémone (dixit Pomacentridae (d · h · j · ), donc biohomonymie à crée. Vincnet G discuss 30 mars 2009 à 23:40 (CEST)
  • Polydore (marin) : tout commence comme un genre, cela se transforme ensuite en espèce.

Q[modifier | modifier le code]

R[modifier | modifier le code]

Rattus argentiventer, mais aussi des rats du genre Oryzomis [1] = Oryzomys ? (article à réécrire en bon français au passage)
  • Renard gris : Nom vernaculaire désignant plusieurs canidés qui n'on pas tous un lien de parenté directe (bien que tous appelés « Renards ») : il y a le genre Urocyon (les vrais renards gris) et une espèce du genre Lycalopex : le Renard gris d'Argentine (Lycalopex griseus).
  • Renouée, (des plantes) il y a eu des reclassifications, les noms vernaculaires n'ont pas changé pour autant

S[modifier | modifier le code]

Extrait de la PdD sur le titrage en latin, Elapied : « Au cours des discussions précédentes, beaucoup d'animaux ou de plantes ont été évoqués par des gens ayant la certitude qu'ils parlaient d'une espèce précise. Ex: le sanglier. Ce terme, représentant clairement un animal précis dans l'esprit de la plupart des contributeurs français et non biologistes, signifie pourtant une ou des espèces très différentes d'un point de vue génétique selon que l'interlocuteur se trouve en France continentale, en Corse, au Québec, en Guyane, en Afrique de l'Ouest, en Louisiane (il y a des francophones là-bas, ne l'oublions pas), à Madagascar (là aussi), etc etc etc... Et le terme "sanglier d'Europe" n'étant pas définit par une instance compétente et officielle (seuls les oiseaux possèdent cette instance), rien n'interdit à qui veut de l'appeler autrement. »
Voir aussi liste sur Discuter:Sanglier

T[modifier | modifier le code]

  • Tarente (animal) : Selon Hexasotf > « tarente : terme attesté par quelques dictionnaires, utilisé dans le sud de la France. Désigne une espèce de gecko (Tarentola mauritanica). Mais on trouve aussi tarente de mauritanie ou tarente de maurétanie, voire tarente du midi (terme franco-centré). Selon certains livres, tarente désignerait plutôt le genre Tarentola, donc toutes les espèces de ce genre, dont une seule vit en France. L'article actuel utilise le nom courant, mais c'est comme je l'ai dit un terme imprécis. »
Je précise : tarente de mauritanie et tarente de maurétanie correspondent à Tarentola mauritanica. Il est exact que Tarente représenterait plutôt le genre lui-même, car plusieurs (pas certain que toutes) espèces de ce genre sont en tarente qqchose. Il est certain que tarente tout court est utilisé pour l'espèce indiquée en France (et dans d'autres pays francophones plus au nord dans lesquels ce gecko est autorisé à la maintenance en captivité). Reste qu'on rencontre la tarente en afrique du nord, donc dans des pays au moins partiellement francophones.

U[modifier | modifier le code]

V[modifier | modifier le code]

à créer : famille de gastéropodes atypiques surtout connus pour leur importance patrimoniale en écologie (trottoirs à vermets).

W[modifier | modifier le code]

Z[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ce besoin d'un passerelle a été révélé lors de la prise de décision avortée Wikipédia:Prise de décision/Intitulé des articles sur les espèces biologiques et permet ainsi de satisfaire la plupart plupart des lecteurs, qu'ils soient biologistes ou littéraires, héraldistes, historiens, linguistes, ethnologues...
  2. donc ne pas se concentrer seulement sur les caractéristiques d'une seule ou plusieurs espèces plus connues, les articles spécifiques sont là pour ça
  3. Exemple Aigle : on admet Aigle royal (normalisé) et Aigle chasseur (usuel), mais pas Fougère aigle car c'est une plante ni la Raie aigle qui seront l'objet d'un autre article.
  4. Rien ne garanti a priori au lecteur que l'écrevisse turque et l'écrevisse de Turquie sont une même espèce, on se doit donc d'indiquer ces deux appellations si elles sont en usage
  5. plutôt partir du principe que le lecteur n'a aucune idée des nuances qui se cachent derrière un mot et privilégier avant tout les listes alphabétiques « en vrac », sourcées à chaque ligne (quite à mentionner entre parenthèses que le nom est normalisé et par qui, ou que l'espèce est éteinte... avec une note indiquant la source !) plutôt que d'organiser en plusieurs listes au sein desquelles le lecteur ne sait pas trop où chercher. De plus, les différents contributeurs ont tendance à « polluer » par la suite ces listes en ajoutant des noms qui n'ont plus de rapport avec l'unique source indiquée.
  6. un peu comme pour les mots ou expressions mal orthographiées
  7. Il vaut mieux écrire noms « en français », c'est-à-dire de langue française, qu'il soit métropolitain, québécois, antillais etc., tandis que « nom français » sous entendrait « de France ». D'autre part, il n'est pas toujours facile de distinguer les noms vernaculaires des noms vulgaires
  8. Wikipédia:Ordonnancement des listes
  9. voir Aide:Notes, et un exemple d'utilisation sur Musaraigne
  10. Par exemple une organisation bien lisible de ce type :
  11. Dans le doute, laissez les liens rouges : cela permet de vérifier plus facilement la justesse ou la présence des redirections
  12. Sauf pour les oiseaux car il faut pouvoir distinguer les noms normalisés des noms vernaculaires
  13. Du moins en attendant de disposer de tableaux triables compatibles avec l'accessibilité aux lecteurs d'écrans, ce qui n'est pas le cas en 2011