Nom scientifique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

En biologie, et plus précisément en taxonomie, un nom scientifique est un nom donné officiellement, et internationalement, à une espèce ou plus généralement à un taxon. Ces noms sont en latin scientifique, c'est-à-dire qu'ils sont écrits comme des noms latins mais que, sauf exception, ils n'existaient pas du temps de la Rome antique.

Le nom scientifique officiel est unique, mais il peut avoir des synonymes pour des raisons historiques, par exemple parce qu'un même taxon a été nommé plusieurs fois et indépendamment, ou divisé en plusieurs, ou au contraire regroupé avec d'autres, voire changé de rang.

La plupart des taxons n'ont pas d'autre nom que le nom scientifique. Ceux qui sont connus en dehors de la communauté scientifique, par exemple parce qu'ils sont répandus ou qu'ils présentent un intérêt particulier (alimentaire, économique, ornemental, etc.), ont en général aussi un ou plusieurs noms vernaculaires, c'est-à-dire un ou des noms de langue française, connus de tous ou de communautés plus restreintes (chasseurs, pêcheurs, éleveurs, agriculteurs, forestiers). Il existe aussi des noms vernaculaires auxquels ne correspond aucun nom scientifique unique, parce qu'ils sont ambigus et recouvrent des taxons relativement éloignés phylogénétiquement (et caractérisés par des noms scientifiques différents).

Genre et taxons de rang inférieur[modifier | modifier le code]

Chaque espèce est dotée d'un nom binominal, constitué du nom scientifique de son genre et d'une épithète, par exemple Canis lupus pour le Loup gris. Le nom binominal est écrit en italique, le nom du genre est écrit avec une majuscule et l'épithète avec une minuscule.

Les taxons de rang inférieur à l'espèce reçoivent des noms trinominaux, traditionnellement écrits en italique comme les noms d'espèces.

  • En zoologie, le seul rang inférieur est la sous-espèce et le nom s'écrit simplement en trois parties. Ainsi, l'une des sous-espèces du Pipit à dos olive (Anthus hodgsoni) est Anthus hodgsoni berezowskii.
  • En botanique, il existe plusieurs rangs inférieurs à l'espèce : bien que le nom lui-même soit écrit en trois parties, on utilise un connecteur en caractères romains pour préciser le rang. Ainsi, le Sureau du Canada, considéré comme une sous-espèce du Sureau noir (Sambucus nigra), a pour nom scientifique Sambucus nigra subsp. canadensis (subsp. pour subspecies, « sous-espèce »). La variété tétraploïde du Cyclamen de Naples (Cyclamen hederifolium) a pour nom scientifique Cyclamen hederifolium var. confusum (var. pour varietas, « variété ») ; sa forme à fleurs blanches a pour nom Cyclamen hederifolium f. albiflorum (f. pour forma, « forme »).

Les taxons de rang intermédiaire entre le genre et l'espèce reçoivent un nom binominal, avec un connecteur indiquant le rang. Le Cèpe de Bordeaux (Boletus edulis), par exemple, appartient à la section Boletus sect. Edules (sect. pour sectio, « section »).

En zoologie, le sous-genre est inséré entre le nom générique et l'épithète spécifique, entre parenthèses : Mus (Mus) musculus.

Taxons de rang supérieur au genre[modifier | modifier le code]

Les taxons de rang supérieur au genre (famille, ordre, classeetc.) reçoivent comme le genre lui-même des noms scientifiques uninominaux. En botanique ils sont écrits en italique, mais en zoologie ils sont écrits en caractères romains à la différence du genre. Ainsi, le Coquelicot (Papaver rhoeas) appartient à la famille des Papaveraceae, et le Moineau domestique (Passer domesticus) à la famille des Passeridae.

Déclinaisons[modifier | modifier le code]

Les noms scientifiques se terminent par des déclinaisons caractéristiques du rang, calquées des déclinaisons latines.

  • Les noms de genre ont des déclinaisons variées (-us, -a, -um, -is, -os, -ina, -ium, -ides, -ella, -ula, -aster, -cola, -ensis, -oides, -opsis, etc.), caractéristiques d'un nom latin au singulier (masculin, féminin ou neutre).
  • Les épithètes des taxons de rang inférieur au genre ont des déclinaisons caractéristiques d'un adjectif latin au singulier, accordé en genre grammatical avec celui du genre biologique.
  • Les noms des taxons de rang supérieur au genre ont des déclinaisons caractéristiques d'un nom latin au pluriel (masculin, féminin ou neutre). Contrairement aux taxons de rang inférieur, ces déclinaisons sont généralement spécifiques de chaque rang, au moins au sein d'un grand groupe d'êtres vivants (animaux, plantes, algues, champignons, bactéries, virus). Ainsi le nom d'une famille se termine toujours par -idae chez les animaux, par -viridae chez les virus et par -aceae dans tous les autres groupes.

Autorités[modifier | modifier le code]

Les règles d'écriture des noms scientifiques sont définies par des organismes internationaux, différents selon les grands groupes d'êtres vivants.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ce code a remplacé en le Code international de nomenclature botanique, qui lui-même succédait aux Règles internationales de nomenclature botanique.
  2. Ce code a remplacé en 2008 le Code international de nomenclature des bactéries.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]