Sainte-Brigitte-de-Laval

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sainte-Brigitte-de-Laval
Blason de Sainte-Brigitte-de-Laval
Dieu ayde
Sainte-Brigitte-de-Laval
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Capitale-Nationale
Subdivision régionale La Jacques-Cartier
Statut municipal Ville
Maire
Mandat
Carl Thomassin
2017-2021
Démographie
Gentilé Lavalois, oise
Population 7 348 hab. (2016)
Densité 67 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 00′ 00″ nord, 71° 12′ 00″ ouest
Superficie 10 997 ha = 109,97 km2
Divers
Code géographique 22045
Devise Dieu ayde
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Sainte-Brigitte-de-Laval

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Sainte-Brigitte-de-Laval

Géolocalisation sur la carte : Capitale-Nationale

Voir la carte administrative de la zone Capitale-Nationale
City locator 14.svg
Sainte-Brigitte-de-Laval

Géolocalisation sur la carte : Capitale-Nationale

Voir la carte topographique de la zone Capitale-Nationale
City locator 14.svg
Sainte-Brigitte-de-Laval

Sainte-Brigitte-de-Laval est une ville située dans la municipalité régionale de comté de La Jacques-Cartier, au Québec (Canada). Son aire urbaine est campée au creux de la vallée de la rivière Montmorency, au nord-est de la ville de Québec. Connaissant une forte croissance depuis le début des années 2000, elle compte environ 8 000 habitants[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville est située en zone montagneuse sur la rive ouest de la rivière Montmorency, à la limite sud du massif du lac Jacques-Cartier, à une trentaine de kilomètres au nord-est de Québec. Son territoire s'étend sur 109,97 km². Il est traversé du nord au sud par l'avenue Sainte-Brigitte, unique accès direct vers Québec. Un second lien routier, la Traverse de Laval, relie Sainte-Brigitte à Lac-Beauport, situé à l'ouest.

Son aire urbaine s'étend principalement à une altitude moyenne de 250 mètres tandis que les sommets environnants peuvent dépasser les 700 mètres. Outre la rivière Montmorency, les autres cours d'eau sont la rivière aux Pins, la rivière Richelieu, la rivière de l'Île et le ruisseau Euclide. Le lac Poulin est le plus grand plan d'eau.

Histoire[modifier | modifier le code]

Calvaire du cimetière de Sainte-Brigitte-de-Laval

Les premiers habitants du territoire étaient des Irlandais arrivés vers 1830. Ils sont suivis par des Canadiens-Français, qui deviennent majoritaires autour de 1871. Une première mission est fondée en 1837, puis en 1863 une paroisse est érigée sous le patronage de sainte Brigitte d'Irlande, rappelant ainsi l'origine des premiers colons. Le nom Laval provient de la situation de Sainte-Brigitte dans la seigneurie de Beaupré, dont le premier propriétaire était François de Montmorency-Laval, évêque de Québec.

Une chapelle est construite en 1842. Elle est remplacée en 1853 par une église. L'église actuelle date de 1949. En raison de sa position géographique, sur les rives de la rivière Montmorency, Sainte-Brigitte profite des travaux forestiers menés sur les terres du Séminaire. À la fin des années 1940, huit scieris sont établies sur son territoire.

Au début des années 2000, l'étalement urbain de la ville de Québec atteint les municipalités limitrophes au nord. Sainte-Brigitte-de-Laval mise alors sur le développement résidentiel. Des dizaines de rues sont ouvertes pour faire place à des habitations neuves, souvent vastes et à coût abordable pour les premiers acheteurs[2]. Le , Sainte-Brigitte-de-Laval obtient le statut de ville[3]. Entre 2011 et 2016, la population augmente de 29 %, la plus forte hausse démographique au Québec pour les municipalités de taille similaire[4].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Sainte-Brigitte-de-Laval
Dieu ayde

L'écu de Sainte-Brigitte-de-Laval se blasonne ainsi :

D'argent à la croix de gueules chargée de 5 coquilles du premier, cantonnée au 2 d'un trèfle de sinople[5]

Administration[modifier | modifier le code]

Les élections municipales se font en bloc et suivant un découpage de six districts[6].

Sainte-Brigitte-de-Laval
Maires depuis 2001
Élection Maire Qualité Résultat
2001 Pierre Vallée Voir
2005 Voir
2009 Gilbert Thomassin Voir
2013 Wanita Daniele Voir
2017 Carl Thomassin Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises


Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1996 2001 2006 2011 2016
3 2143 3833 7905 6967 348

Éducation[modifier | modifier le code]

  • École Du Trivent 1
  • École Du Trivent 2

Attraits[modifier | modifier le code]

  • Club de golf Alpin

Personnalité liée à la municipalité[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Stoneham-et-Tewkesbury Château-Richer Rose des vents
Lac-Beauport N
O    Sainte-Brigitte-de-Laval    E
S
Québec (arrondissement Beauport) L'Ange-Gardien,
Boischatel

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La palme de la croissance à Sainte-Brigitte-de-Laval
  2. Sainte-Brigitte-de-Laval: la banlieue dans les montagnes
  3. Institut de la statistique du Québec, « Modifications aux municipalités », Modifications aux municipalités du Québec,‎ , p. 3 (ISSN 1715-6408, lire en ligne)
  4. Tendance à l'étalement urbain à Québec
  5. « Logos et armoiries », sur Municipalité de Sainte-Brigitte de Laval (consulté le 30 juin 2016)
  6. « Liste des municipalités divisées en districts électoraux », sur DGEQ (consulté en janvier 2018)
  7. Liste des maires, site de la municipalité.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]