Lycée français Jules-Supervielle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une école image illustrant l’Uruguay image illustrant la France
Cet article est une ébauche concernant une école, l’Uruguay et la France.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

LYC-MONTEVIDEO.PNG

Le lycée français Jules-Supervielle (espagnol : Liceo Francés de Montevideo) est un établissement scolaire dispensant des enseignements de la maternelle à la terminale et préparant aux diplômes du Brevet des collèges et du baccalauréat L, S et ES[1].

C’est un établissement bilingue et biculturel, homologué par le ministère français de l'Éducation nationale, conventionné avec l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger[2], situé à Montévidéo.

Il a été créé en 1897 sous le nom de « Collège Carnot » avant de devenir en mars 1922 « Lycée Français » sous la direction d'un professeur de français, Paul Larnaudie.

Il porte son nom de l'écrivain franco-uruguayen Jules Supervielle.

Le gouvernement français est propriétaire du terrain de l'école, et la association à but non lucratif Société Française d'Enseignement de Montevideo (Sociedad Francesa de Enseñanza, SFE) gère le lycée[3]

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2015 le gouvernement français et le SFE se sont affrontés autour des conditions de renouvellement de la convention entre l'association gestionnaire du lycée et l'AEFE[3]. L'ambassadeur de France, Sylvain Itté, a envoyé une lettre aux parents qui a déclaré que le gouvernement peut mettre fin au soutien du lycée le 1er août 2015[4]. Le gouvernement de l'Uruguay est intervenu dans le conflit[3], pour rétablir le contact avec l'ambassade de France. Le directeur du ministre de l'éducation uruguayen, Juan Pedro Mir, a rétabli le contact avec le président du SFE, Bernardo Supervielle[5] Ils ont atteint un accord[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]