Pornhub

Cette page est en semi-protection longue.
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Logo de Pornhub
Logo du site Pornhub.

Adresse pornhub.com
Description Hébergement de vidéos pornographiques
Commercial Oui
Publicité Oui
Type de site Pornographie
Langue Anglais
Français
Allemand
Espagnol
Italien
Néerlandais
Polonais
Russe
Japonais
Inscription Optionnelle
Propriétaire MindGeek
Lancement 18 septembre 2007
État actuel Actif

Pornhub est un site web qui diffuse depuis des vidéos pornographiques en streaming, en s'inspirant du modèle de YouTube, numéro un du partage de vidéos en ligne.

Il est la propriété de l'entreprise controversée MindGeek[1] dont le siège se trouve au Luxembourg, et établie principalement à Montréal[2].

Histoire

Selon l'étude de trafic d'Alexa Internet, Pornhub se situe en à la 39e place des sites web les plus fréquentés, la plus grande partie des visiteurs provenant des États-Unis. En 2017, les internautes indiens sont en troisième place des utilisateurs par pays ; confronté à une volonté de censure de la part du gouvernement indien, Pornhub crée en un site miroir à leur intention[3].

En , Pornhub annonce la suspension de toutes les vidéos publiées par des comptes non vérifiés, ce qui représente plusieurs millions de vidéos, en attendant un nouveau système de vérification. Cette action fait suite à de nombreuses critiques et controverses sur l'hébergement de vidéos pornographiques de personnes violées, de vidéos publiées sans le consentement des partis ou sur la présence de mineurs dans certaines de ces vidéos. Un article du New York Times notamment accusait l'entreprise d'inaction face aux signalements de contenus pédopornographiques ou représentant des viols, à la suite duquel les entreprises Mastercard et Visa avait suspendus « dans l'immédiat » les paiements sur le site[4].

Fonctionnement

Le site Pornhub propose des vidéos en streaming.

Controverses

Politique de publication de contenu

En 2019, des vidéos prises secrètement dans les douches des filles de l'Université de Limestone ont été publiées sur le site[5].

En 2020, Pornhub est critiqué pour la diffusion non consentie de vidéos. Selon le journal Le Monde, le site laisse proliférer des « vidéos volées, revenge porn et même viols, le tout impliquant dans certains cas des mineures »[1].

La BBC a rapporté en 2020 le témoignage d'une adolescente violée à l'âge de 14 ans qui a découvert une vidéo de son agression sur Pornhub une dizaine d'années après les faits. Les contenus ont été retirés après que la victime s'est fait passer pour un cabinet d'avocat menaçant le site d'une action en justice[6].

Le site héberge de nombreuses vidéos hypertruquées, des vidéos pornographiques modifiées « pour faire apparaître le visage d'autres femmes à la place de celui des actrices »[1].

En 2020, une pétition est lancée pour demander la fermeture du site car des vidéos de viols d'une adolescente de 15 ans ont été diffusées sur le site. Elle a recueilli plus de 2 millions de signatures.[7],[8].

Le , une manifestation s'est déroulée devant le bureau montréalais de MindGeek à l'occasion de la journée internationale des femmes afin de dénoncer « l'exploitation sexuelle des femmes et des adolescentes »[9].

En , le site est accusé par le New York Times d'être infesté de vidéos de revenge porn, de viols, de torture, de contenu raciste, misogyne et pédopornographique[10],[11]. La présence récurrente de vidéos de GirlsDoPorn, production impliquée dans le trafic d'êtres humains, fraude et coercition, fermée et poursuivie par les autorités est également critiquée[11]. En conclusion, l'article du New York Times compare Pornhub à Jeffrey Epstein fois mille[11]. Ces accusations conduisent MasterCard et Visa à interdire les paiements avec leurs cartes sur le site à partir du [12],[13]. De plus, MindGeek emploierait moins d'une centaine de modérateurs pour l'ensemble de ses sites pour filtrer et modérer le contenu. En comparaison, Facebook en emploierait plus de 15.000[14].

Le , le site répond aux accusations en déréférençant 6,3 des 13,5 millions de vidéos que contient le site, soit 60 % du contenu. Le site ne contenait donc « plus que » 7,2 millions de vidéos[15],[16]. Par ailleurs, le site a annoncé renforcer la modération des vidéos en s'assurant qu'elle respecte bien les conditions de confiance et de sécurité ainsi qu'en rendant possible uniquement aux personnes vérifiées le poste de vidéo[17].

En juin 2021, 34 femmes résidant aux États-Unis portent plainte pour viol contre la maison mère Mindgeek pour avoir laissé diffuser des vidéos les concernant contre leur volonté, alors que certaines étaient mineures. Dans la plainte, le site est qualifié de «plus grande entreprise de trafic d'êtres humains du monde» et est comparé à la mafia. L'une des plaignantes, Serena Fleites, la seule à avoir accepté de ne pas rester anonyme, indique qu'une vidéo réalisée sans son consentement et sexuellement explicite a été postée par un ex petit ami sur Pornhub, faisant référence à une «brunette de 13 ans». La plaignante s'est faite passer pour sa mère pour contraindre Pornhub à la retirer, mais la vidéo est restée en ligne plusieurs semaines après la demande[18]. 14 plaignantes affirment avoir été mineures au moment des faits. Michael Bowe, l'avocat représentant les victimes, a demandé le paiement de centaines de millions de dollars en compensation des dommages subis[19].

Greenwashing

Pornhub a un impact environnemental élevé notamment du fait de leurs serveurs informatiques fortement consommateur d'énergie électrique. La pornographie represente 27 % de la consommation de données au niveau mondial[20] et dont Pornhub est un acteur majeur[21],[22]. Un rapport de 2018 aurait estimé que la pornographie en ligne serait responsable de l'émission de 80 mégatonnes de CO2 dans l'atmosphère soit autant que le secteur résidentiel français[23].

Pour améliorer l'image du site au près de ses utilisateurs, Pornhub a mis en place plusieurs campagnes de communication sur le thème de l'environnement. Les initiatives ont pour objectif affiché de protéger l'environnement ou de lutter contre le réchauffement climatique. Mais les projets ont un impact dérisoire en comparaison de celui de leur serveurs, en ce sens elles peuvent être assimilées à du greenwashing[24].

Ces campagnes de communication se portent, entre autres, sur :

Le wankband est un bracelet connecté qui génère de l'électricité de par les mouvements du poignet de celui qui le porte. Ce bracelet est donc censé générer de l'énergie renouvelable, mais l'énergie grise de la fabrication et l'impact environnemental de ce bracelet est extrêmement plus importante que ce qu'il est censé éviter, ce qui rend l'objet totalement contre-productif[37],[38],[39].

Notes et références

  1. a b et c « Pornographie : Pornhub critiqué pour son manque de modération de vidéos non consenties », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. Porno: Montréal au cœur d'une industrie qui brasse des milliards - lapresse.ca
  3. BFMTV, « En Inde, Pornhub fait un pied de nez à la censure en changeant de nom de domaine », sur BFMTV (consulté le )
  4. « Très critiqué, Pornhub désactive des millions de ses vidéos pornographiques », sur Le Monde,
  5. (en) « Police: Secretly recorded videos surface on porn site from locker rooms at Limestone College », sur https://www.wmbfnews.com (consulté le )
  6. (en-GB) Megha Mohan, « ‘I was raped at 14 - the video ended up on a porn site’ », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. Romain Pomian-Bonnemaison, « Pornhub : une pétition exige sa fermeture, il y a déjà plus de 1 000 000 signatures », sur PhonAndroid, (consulté le )
  8. « Trafficking Hub Petition - Shut Down Pornhub #Traffickinghub », sur traffickinghubpetition.com (consulté le )
  9. Annabelle Caillou, « Pornhub doit fermer, scandent des manifestants », sur Le Devoir, (consulté le )
  10. « Mis en cause par le « New York Times », le site pornographique Pornhub annonce des mesures », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  11. a b et c (en-US) Nicholas Kristof, « Opinion | The Children of Pornhub », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  12. Albane Guichard, « Pornhub a supprimé plus de la moitié des vidéos sur sa plateforme », sur Business Insider France, (consulté le )
  13. (en) « Visa and Mastercard stop Pornhub payments following reports of child abuse and rape content », sur www.abc.net.au, (consulté le )
  14. (en-US) Nicholas Kristof, « Opinion | The Children of Pornhub », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  15. « Pornhub : plus de 50 % du catalogue vidéo supprimés, mais c'est pour la bonne cause », sur hitek.fr, (consulté le )
  16. « Mais au fait, combien de vidéos a réellement supprimé Pornhub ? », (consulté le )
  17. « Très critiqué, Pornhub désactive des millions de ses vidéos pornographiques », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  18. LIBERATION et AFP, « Pornhub : 34 femmes portent plainte pour des vidéos d’abus sexuels », sur Libération (consulté le )
  19. (en) « Women sue Pornhub for allegedly profiting from videos of rape, sexual exploitation of minors », sur www.abc.net.au, (consulté le )
  20. « YouTube, Netflix, porno… des millions de tonnes d’émissions carbone par an », sur Sciencepost, (consulté le )
  21. « Porno, emails, ces activités qui plombent votre empreinte carbone », sur RTL.fr (consulté le )
  22. Paolo GAROSCIO, « Le coût écologique du porno en ligne », sur Clubic.com, (consulté le )
  23. « Le porno en ligne rejette autant de CO2 dans l'atmosphère que les ménages français », sur hitek.fr, (consulté le )
  24. a et b « Greenwashing ou réel engagement ? Pornhub lance une nouvelle chaîne pour... la protection des abeilles », sur www.linfodurable.fr (consulté le )
  25. Audrey Oeillet, « Insolite : Pornhub plante un arbre pour chaque centaine de vidéos visionnée », sur Clubic.com, (consulté le )
  26. Gregori Pujol, « Pornhub va planter plus de 15 000 arbres aux US ! », sur Journal du Geek, (consulté le )
  27. Stéphane Ficca, « Beesexual, la nouvelle campagne de Pornhub pour aider à sauver les abeilles », sur Clubic.com, (consulté le )
  28. « Pornhub lance des vidéos... pour sauver les abeilles ! (VIDEO) », sur Gentside, (consulté le )
  29. « Le site X Pornhub nettoie son image... et les plages », sur ConsoGlobe, (consulté le )
  30. « Pour sauver les océans, Pornhub lance une campagne du 'porno le plus sale' », sur hitek.fr, (consulté le )
  31. Demotivateur, « Le site pornographique Pornhub lance une campagne pour nettoyer les... océans », sur Demotivateur (consulté le )
  32. « Pornhub lance une campagne pour sauver les océans », sur www.vice.com (consulté le )
  33. Jason Mathurin, « Pornhub veut nettoyer les océans en dévoilant son "porno le plus sale" », sur Journal du Geek, (consulté le )
  34. « PornHub invente le « Panda Style » », sur Culture Pub, (consulté le )
  35. « La nouvelle campagne de Pornhub…pour la conservation des abeilles ! », sur Le Monde Marketing, (consulté le )
  36. « PornHub nous invite à sauver les pandas géants en partageant nos ébats sexuels ou en regardant des vidéos X », sur Wonderful Brands (consulté le )
  37. Ulrich Rozier, « Pornhub WankBand, le plaisir personnel pour recharger nos appareils mobiles ? », sur Frandroid, (consulté le )
  38. « Wankband : un bracelet qui recharge votre smartphone quand vous vous lustrez le poireau », sur hitek.fr, (consulté le )
  39. Audrey Oeillet, « Wankband : Pornhub dévoile un bracelet qui se recharge à la force du poignet », sur Clubic.com, (consulté le )

Liens externes