xHamster

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Logo de XHamster

Adresse xhamster.com
Description Hébergement de vidéos pornographiques
Type de site Pornographie
Langue Anglais
Français
Allemand
Néerlandais
Espagnol
Italien
Russe
Japonais
Portugais
Brésilien
Inscription Optionnel
Siège social Limassol
Drapeau de Chypre Chypre
Propriétaire Hammy Media Ltd[1]
Lancement
Classement Alexa en diminution 75 (monde, janvier 2018)
État actuel Actif


xHamster est un site web qui diffuse du contenu pornographique et un réseau social dont le siège est à Limassol, à Chypre[1]. Le contenu du site se base sur des vidéos soumises par les utilisateurs, des camgirl, des photographies pornographiques et de la littérature érotique et intègre aussi des fonctionnalités de réseaux sociaux.

xHamster a été fondé en 2007. Avec plus que 10 millions de membres, c’est le troisième site pornographique le plus populaire sur internet après XVideos et Pornhub.

Le site produit The Sex Factor, une série de Télé réalité dans laquelle des hommes et des femmes sont en compétition pour devenir des stars du porno.

Le site a été cible de campagnes de publicité malveillante et plusieurs gouvernements ont bloqué xHamster dans le cadre d’initiatives plus vastes contre la pornographie sur Internet.

Historique[modifier | modifier le code]

Début 2007, un groupe d’individus anonymes décident de créer un nouveau service vidéo pour adultes[1],[2], et xHamster a été lancé le 2 avril 2007[3]. xHamster a été pensé comme un réseau social, un porte-parole avait dit que le contenu du site était organisé de manière à  "donner la possibilité aux gens qui voulait chatter, échanger des photos érotiques, et partager des vidéos amateurs, de pouvoir trouver des amis mutuels en ligne, et peut-être découvrir des partenaires intéressés à avoir des relations intimes."[1]

Dépassant les 10 millions de membres en 2015, xHamster est devenu le troisième site le plus populaire sur internet, après XVideos et Pornhub. En mai 2016, xHamster a lancé The Sex Factor, une série de Télé réalité où les concurrents sont en compétition pour devenir une star du porno[4],[5],[6].

xHamster a restreint l’accès à son site et a supprimé du contenu en réponse à des polémiques politiques soulevées par la communauté LGBT et la culture du viol. Le site a bloqué des utilisateurs dont l’adresse IP était en Caroline du Nord durant avril 2016, après que l’état ait adapté une loi qui empêchait ses comtés et villes d’adopter des lois pour protéger les personnes LGBT[7]. En réponse au verdict du dossier d’agression sexuelle de Brock Turner[8], xHamster a institué la «règle de Brock Turner», qui a interdit les vidéos impliquant un viol, incluant celles impliquant un rapport sexuel avec un partenaire inconscient ou sous hypnose[9]. À la suite de la fuite d’emails du Comité National Démocrate en 2016, xHamster a offert à Debbie Wasserman Schultz un rôle à 50 000$ US dans un film pornographique avec un sosie de Bernie Sanders[10].

En août 2016, Alex Hawkins a déclaré que xHamster sponsorisait un voyage de Brendan Dassey à Wrestlemania. Il a déclaré : « Nous sommes ravis de pouvoir réaliser le rêve de ce jeune homme d’aller à Wrestlemania…Nous avons discuté avec la famille et ils sont plus que ravis que Brendan ait cette opportunité après tant d’années de chagrin et d’injustice. » L’idée a été lancée par une pétition sur change.org[11].

En septembre 2016, Alex Hawkins, au nom de xHamster, a confirmé que le site a fait l’acquisition d’une sextape censée représenter l’actrice américaine Alexis Arquette, qui a été mise en vente par un ex-amant peu après sa mort. xHamster en a détruit toutes les copies, déclarant que «Mme Arquette était une icône et une militante de la communauté transgenre et nous ne pouvions laisser quelqu’un salir sa mémoire de la manière dont le vendeur essayait de le faire»[12].

En février 2017, xHamster a organisé des auditions pour des sosies du président américain Donald Trump, des membres de la famille Trump et des membres du cabinet Trump. Les gagnants tiendront des rôles dans des parodies pornographiques. Alex Hawkins a déclaré : «Le public américain a besoin de parodies à caractère pornographique de qualité pour mieux comprendre le paysage changeant de la branche exécutive de leur gouvernement»[13],[14],[15],[16]. En mars 2017, John Brutal, un technicien en dialyse au Minnesota, a été sélectionné pour jouer le rôle[17].

Durant l’éclipse solaire le 21 août 2017, xHamster a connu une baisse remarquable de l’utilisation du site. Les villes dans le champ de l’éclipse totale, comme Nashville, Tennessee, ont vu leur audience diminuer de 43 %. Charleston, en Caroline du Sud, et Portland, en Oregon, ont vu des baisses de 36 % et 35 % respectivement, pour remonter à 85 % d’augmentation à Charleston et 63 % à Portland après l’éclipse. Les villes en dehors du champ de l’éclipse ont connu une baisse moins importante, avec des villes comme New York et Los Angeles, qui ont connu une baisse d’audience de 15 %[18],[19].

En août 2017, xHamster a envoyé une lettre aux créatrices de Sense8, Lana et Lilly Wachowski, pour demander d’être l’hébergeur de la troisième saison de Sense8. Sense8 était hébergé par Netflix qui a pris la décision de ne pas renouveler la collaboration. Lana Wachowski a déclaré que le contenu d’une troisième saison était en création en espérant que la série soit choisie par un éventuel hébergeur. Dans la lettre envoyée aux créatrices de Sense8, Alex Hawkins a déclaré : «xHamster a un long historique de lutte pour les droits de la liberté d’expression sexuelle, et la sexualité non normative. En plus de permettre à des milliards d’utilisateurs de se connecter à des articulations individuelles de genre et de sexualité, nous continuons à utiliser notre voix pour dénoncer les lois répressives anti-LGBT aux États-Unis et ailleurs, pour une éducation sexuelle dans les écoles publiques, pour la parentalité planifiée et pour les droits des travailleurs du sexe»[20].

En septembre 2017, à la suite des ‘likes’  du sénateur du Texas Ted Cruz de tweets à caractère pornographique, xHamster a découvert son sosie Searcy Hayes et lui a offert 10,000$ pour jouer dans un rôle comme le sosie de Ted Cruz[21].

Site Web[modifier | modifier le code]

xHamster fournit du contenu vidéo pornographique varié, des photos, des histoires érotiques regroupées sous des catégories spécifiques à des fétiches ou des préférences sexuelles[22].

Les utilisateurs qui mettent en ligne les vidéos peuvent sélectionner parmi une série de catégories. La catégorie la plus populaire, ‘’amateur’’, est celle de 30 % de toutes les vidéos postées[23]. Les vidéos les plus populaires mises en ligne dans la catégorie gay, sont celles qui incluent ‘grosse queue’, ‘pénétration non protégée’,  avec l’état de l’Oregon ayant le temps de visionnement le moins élevé avec juste 1.5 heure par semaine alors que l’Ouest de la Virginie a le temps le plus haut avec 3.3 heures par semaines[24]. En plus de ces vidéos préenregistrées, les utilisateurs peuvent visionner des flux en direct de modèles payés. Le modèle peut interagir avec différents utilisateurs par l’intermédiaire d’un service de chat en ligne. Les modèles peuvent aussi activer un bouton ‘pourboire’, qui permet à l’utilisateur de donner de l’argent en supplément aux modèles[25]. xHamster accepte les Bitcoins comme méthode de paiement, qui au contraire des cartes de crédit, offre l’anonymat[26]. La plateforme a ajouté un ‘mode nuit’ qui bascule le site vers un fond sombre lorsqu’il est activé[27].

xHamster contient plusieurs fonctionnalités de réseau social[28]. Les utilisateurs ont des profils détaillés qui intègrent leurs photos de profil et leur sexe, ainsi que les vidéos ajoutés au site. Le contenu possède un système de commentaires et d’évaluation et les usagers peuvent interagir en s’ajoutant comme ‘amis’ ou en s’abonnant au contenu d’un autre utilisateur[28]. Les réglages de confidentialité permettent aux utilisateurs de rendre différentes parties de leurs profils visibles uniquement à certains utilisateurs, filtrer les messages privés, et bloquer certaines demandes[28]. Les utilisateurs peuvent aussi vérifier leur identité en soumettant une photo d’eux avec leur nom d’utilisateur, ce qui leur confère un tampon sur leur profile[28].

HTTPS[modifier | modifier le code]

En janvier 2017, xHamster est devenu l’un des premiers sites majeurs pour adultes à intégrer le protocole HTTPS. Le HTTPS offre la confidentialité, protège contre les logiciels malveillants et l’intégrité de l’échange d’information[29]. Alex Hawkins a déclaré que l’une des raisons d’avoir implémenté le HTTPS était que xHamster recevait des millions de visiteurs de pays où la pornographie était illégale[30].

Sécurité[modifier | modifier le code]

En avril 2013, Conrad Longmore, un chercheur en cyber sécurité, a découvert que xHamster et PornHub ont été cibles de publicités malveillantes[31],[32]. En septembre 2015, xHamster a été frappé par une autre attaque en même temps que YouPorn et PornHub. TrafficHaus a indiqué qu’il se pourrait que ce soit le résultat d’une violation[33],[34]. En novembre 2016, il a été révélé que les noms d’utilisateurs, les adresses email et les mots de passe de 380,000 utilisateurs ont été piratés[35].

Éducation sexuelle[modifier | modifier le code]

En réponse aux législateurs de l’Utah qui ont rejeté une loi sur l’éducation sexuelle en février 2017, xHamster a commencé à afficher un pop-up aux visiteurs de l’Utah, leur permettant de visualiser la série d’éducation sexuelle de xHamster “The Box’’. Le projet de loi House Bill 215 aurait permis aux parents d’opter pour une éducation sexuelle pour leurs enfants plus complète que l’éducation sexuelle basée surl'abstinence qui est commune en Utah[36] ; mais s’opposait à encourager le comportement sexuel et à apprendre aux enfants comment avoir des relations sexuelles. Le sponsor du projet de loi a critiqué la tendance de laisser l’éducation sexuelle aux sites pornographiques[37] tels que xHamster et PornHub[38].

En avril 2017, en réponse à la décision du Président Trump de permettre aux états de refuser un financement fédéral au contrôle des naissances, xHamster a déclaré qu’il allait publier sur son site de l’information sur le contrôle des naissances, avec un pop-up encourageant les dons aux organisations concernées. L’article stipule, “Les acteurs porno et les amateurs dépendent de l’augmentation des droits reproductifs, l’accès à la contraception et du dépistage à bas prix des ITS, et de l’éducation à la santé sexuelle sans préjugés."[39]

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

En novembre 2016, la compagnie a lancé sa propre bière, la bière xHamster. La bière est une tripel de style belge à 8,5 %. Elle est disponible à 3,90 euros pour 0,5 litres. Elle était en rupture de stock dès 5 premiers jours[40].

En mai 2017, xHamster s’est associé à l’inventeur néerlandais Moos Neimeijer pour créer Minimeyes, un dispositif Bluetooth de détection de mouvement qui utilise l’infrarouge pour surveiller la pièce et signale à l’ordinateur toute intrusion pour fermer toutes les fenêtres et arrêter le son[41].

En juin 2017, xHamster a créé sa propre poupée sexuelle appelée xHamsterina. Alex Hawkins a déclaré : "Nos utilisateurs adorent regarder du porno, mais la majorité le regardaient seuls. Alors nous nous sommes associés aux experts chez iDoll pour créer le parfait compagnon à l’homme moderne." La poupée a été créée en utilisant les préférences de l’utilisateur[42].

Censure[modifier | modifier le code]

xHamster a été bloqué par divers gouvernements. En août 2015, le gouvernement indien a ordonné aux fournisseurs de services Internet de bloquer plusieurs sites, dont xHamster, en vertu de la loi de 2000 sur les technologies de l’information[43],[44]. En Russie, un tribunal local en République du Tatarstan s’est prononcé en faveur de bloquer xHamster et d’autres sites pornographiques en avril 2014 ; le contrôle a été passé par la suite au Roskomnadzor, le responsable des médias d’état[45],[46].

La législation visant à restreindre les sites pornographiques fait partie des efforts pour contrecarrer la traite des êtres humains, ce qui peut obliger les fabricants de matériel électronique d’installer des filtres de contenu pour restreindre le contenu «obscène». Néanmoins, des organisations qui appuient la liberté d’expression ont dénoncé ces efforts et sont pour inclure des sites pornographiques comme xHamster qui a enregistré 125 millions de clics de Thaïlande et 95 millions de clics d'utilisateurs en Turquie, pays dans lesquels le site est interdit[47].

D’autres tentatives de censure reposent sur la neutralité du net, par laquelle les gouvernements peuvent restreindre la bande passante de différentes catégories Internet. Alex Hawkins a déclaré : "En tant que compagnie internationale, nous voyons chaque jour comment les gouvernements restrictifs utilisent des moyens de restriction, comme la limitation de navigation, pour limiter l’accès non pas juste à la pornographie mais aussi aux discours politiques alternatifs."[48]

Droit d’auteur[modifier | modifier le code]

En 2011, xHamster a été poursuivi en justice par Fraserside Holdings, Ltd., producteur de films pour adultes et filiale de Private Media Group Inc.[49] Fraserside et Private ont accusé xHamster d’avoir enfreint leurs droits d’auteur en diffusant en ligne des copies de leur contenu adulte. Fraserside a intenté l’affaire en Iowa, et en 2012 le juge Mark Bennett a conclu que les tribunaux américains manquaient de juridiction face à xHamster vu que l’entreprise est basée à Chypre et qu’elle "n’avait pas de bureaux, ni d’employés, ni de numéro de téléphone, en Iowa [;] ... xHamster ne fait pas de publicité en Iowa[;] aucun dirigeant ou directeur de xHamster n’a jamais visité l’Iowa [;] Et tous les serveurs de xHamster sont localisés à l’extérieur des États-Unis."[50]

L’affaire de violation des droits d’auteur a été rejetée[51]. k

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en-US) Ben Woods, « The (almost) invisible men and women behind the world’s largest porn sites », The Next Web,‎ (lire en ligne)
  2. « À propos de nous », sur xHamster
  3. (en) « Whois Record for xhamster.com », sur whois.domaintools.com
  4. (en) « Duke porn star Belle Knox to host new X-rated reality show, ‘The Sex Factor’ », sur nydailynews.com,
  5. (en) « Porn star Belle Knox to host racy reality show », sur Fox News,
  6. (en) « Duke Porn Star Belle Knox to Host The Sex Factor Reality Show », sur TIME.com,
  7. (en) « Bruce Springsteen or porn site, who will get North Carolina to change its anti-LGBT laws? », sur africanewshub.com
  8. « Viol à Stanford : Brock Turner sort de prison », sur radio-canada.ca,
  9. (en) Mary-Ann Russon, « xHamster to crack down on rape porn, adopts 'Brock Turner Rule' », International Business Times,‎ (lire en ligne)
  10. (en) Lyz Lenz, « Debbie Wasserman Schultz has a new job offer: $50,000 to do porn », The Daily Dot,‎ (lire en ligne)
  11. (en) Jackie Salo, « Porn site wants to send Brendan Dassey to Wrestlemania », NY Post,‎
  12. (en) Curtis M. Wong, « Porn Site Buys Alexis Arquette Sex Tape But Not For The Reason You'd Think », Huffington Post,‎ (lire en ligne)
  13. (en) Lucy Gardner, « Porn site holds Donald Trump lookalike auditions to hire X-rated actor for series of presidential parodies », sur mirror.co.uk
  14. (en) SARAH RENSE, « Do You Have What It Takes to Be a Donald Trump Porn Impersonator? », sur Esquire
  15. (en) Jamie Micklethwaite, « Porn site wants Donald Trump lookalike 'with small hands' to star in X-rated series », sur dailystar.co.uk
  16. (en) « A Porn Site Wants a Trump Look-Alike With Small Hands for New Movie », sur Complex
  17. (en) « This 27-Year-Old Just Won A Contest To Play Trump In Porn », sur Vocatic.com
  18. (en) « The eclipse actually got people to stop watching porn », sur NY Post
  19. (en) « The Total Eclipse Was Spectacular Enough to Get People to Stop Watching Porn », sur Mens Health
  20. « «Sense 8»: Le site porno « xHamster » propose de produire la saison 3 », sur 20minutes.fr
  21. « Le sosie féminin de Ted Cruz a accepté de faire de la porno pour 10 000$ », sur Huffington Post Québec
  22. (en) Lauren Rosewarne, Part-time Perverts: Sex, Pop Culture, and Kink Management, ABC-CLIO (ISBN 978-0-313-39157-6, lire en ligne), p. 71
  23. (en) Antoine Mazières, Mathieu Trachman, Jean-Philippe Cointet, Baptiste Coulmont et Christophe Prieur, « Deep tags: toward a quantitative analysis of online pornography », Porn Studies,‎ (lire en ligne)
  24. (en) « Here's Everything You Need To Know About People's Gay Male Porn Preferences », sur Buzzfeed,
  25. (en) Rebecca Sullivan et Alan McKee, Pornography: Structures, Agency and Performance, Wiley, , 77 p. (ISBN 978-0-7456-9484-9, lire en ligne)
  26. « Grooveshark et Xhamster acceptent le Bitcoin », sur le coin coin,
  27. « XHAMSTER DÉBUTE LA MODE NIGHT MODE ' », sur adultxlife.com,
  28. a, b, c et d (en) Barbara Bakonyi, Gender Ideologies on Adult Video-Sharing Websites, Université Érasme de Rotterdam, (lire en ligne)
  29. (en) « Porn Sites Should Be Using This Basic Security Feature », sur motherboard.vice.com
  30. (en) Alex Hawkins, « Who’s Watching You When You’re Watching Porn? », sur Huffington Post
  31. « Encore du malvertising sur un gros site porno », sur generation-nt.com,
  32. (en) David Lee, « Top porn sites 'pose growing malware risk' to users », sur British Broadcasting Corporation
  33. « Pornhub et YouPorn sont les dernières victimes de malvertising », sur generation-nt.com,
  34. « Une Frappe de malvertising sur les sites Pornhub et YouPorn », sur digilabs.fr
  35. « Fuite xHamster: plus de 380 000 comptes piratés », sur Journal de Montréal,
  36. (en) Olivia Solon, « Utah rejects sex education bill, so porn site redirects to instructional videos », sur The Guardian,
  37. (en) Glen Beeby, « Comprehensive Sex Ed Bill Fails in Legislature », sur Good4Utah,
  38. (en) Matt Baume, « Porn Is Teaching Us How to Do Sex », sur Vice,
  39. (en) « Porn site xHamster urges people to support Planned Parenthood after Trump signs bill targeting funding », sur NY Daily Dews,
  40. « LA BIÈRE XHAMSTER EST ARRIVÉE », sur Le Tag Parfait,
  41. (en) « Don't want to get caught watching porn? », sur Mashable,
  42. (en) CASSIE MURDOCH, « xHamster's new sex doll is based on what its biggest users want in a woman », sur Mashable,
  43. « Des centaines de sites pornographiques bloqués en Inde », sur Huffington Post,
  44. (en) « How blocked websites are trolling India’s porn ban », sur Livemint,
  45. « La Russie pourrait bannir le porno d’Internet », sur Vice,
  46. « Le porno sur Internet interdit au nom de lois tsaristes au Tatarstan », sur globalvoices.org,
  47. (en) « Porn Ban: Free Speech Groups, Porn Sites Oppose Legislation To Block 'Obscene' Content », sur International Business Times,
  48. (en) « Porn Companies Tell Us Why the End of Net Neutrality Will Make Porn Boring », sur Motherboard,
  49. (en) « COMPLAINT and Jury Demand », sur Docket Alarm
  50. (en) « Memorandum re Defendant's Motion to Dismiss », sur Docket Alarm
  51. (en) « Fraserside IP LLC v. Hammy Media Ltd et al », sur docketalarm.

Lien externe[modifier | modifier le code]