Chaturbate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chaturbate
Importez le logo de ce site Web
Importez le logo de ce site Web

Adresse https://fr.chaturbate.com/
Commercial Non
Publicité Oui
Type de site Pornographie explicite
Langue Anglais
Inscription Optionnelle
Siège social Californie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Lancement Voir et modifier les données sur Wikidata
Classement Alexa en augmentation 105
État actuel Ouvert

Chaturbate est un site web de pornographie explicite pour adultes sur lequel camgirls, camboys et couples se livrent, généralement en direct par webcam, à différents spectacles impliquant le plus souvent de la nudité, allant du striptease à la masturbation avec des jouets sexuels, des rapports hétérosexuels, bisexuels ou homosexuels.

Organisation[modifier | modifier le code]

Le site est divisé en cinq catégories :

  • Female cams (« webcams féminines » ou camgirls) ;
  • Male cams (« webcams masculines » ou camboys) ;
  • Couple cams (« webcams de couple ») ;
  • Transgender cams (« webcams transgenres ») ;
  • Spy shows (« spectacles d'espionnage »).

Principe[modifier | modifier le code]

Chaturbate est un mot-valise composé à partir de chat (bavarder, ici clavarder) et to masturbate (se masturber).

Les téléspectateurs sont autorisés à visionner les spectacles gratuitement (à l'exception de la catégorie « Spectacles privés »), et peuvent verser de l'argent sous forme de pourboire (token) pour voir certains actes sexuels effectués en direct et selon ce qu'ils demandent aux modèles[1] Durant le spectacle, l'exhibitionniste et ses spectateurs peuvent dialoguer par tchat, en public (messages visibles par tous les spectateurs) ou par échange privé.

Depuis décembre 2020, les téléspectateurs ont la possibilité de partager leur propre webcam avec la personne visionnée, mais restant non visibles des autres spectateurs[2].

Accès[modifier | modifier le code]

La création de compte est totalement gratuite. Cependant, pour pouvoir s'exhiber un utilisateur doit prouver sa majorité, en téléchargeant sur le site une pièce d'identité, ainsi qu'une photo de son visage tenant cette pièce d'identité[3]. A coté de cette fonction gratuite de « membre basique », l'utilisateur peut devenir « membre premium » pour 19,95 $ mensuels (16,40 €), lui offrant ainsi des fonctionnalités supplémentaires telles que messagerie privée, images animées ou personnalisation de l'interface[4].

Financement[modifier | modifier le code]

Le site se rémunère de deux façons :

  • en prélevant environ près de 40 % de ce que les acteurs gagnent[5] ;
  • lors de l'achat de jetons (token) par les spectateurs à l'aide de leurs cartes de crédit[6].

En décembre 2017, le site est classé 134e selon le classement Alexa[7]. Environ 4,1 millions de visiteurs uniques fréquentent le site chaque mois[8],[9],[10],[11],[12].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Rachel Hosie, « 'We walked away with more than just £5': Couple who had sex for 400 strangers on webcam say it helped them fall more in love », The Independent, (consulté le 26 décembre 2016)
  2. « https://twitter.com/cbupdatenews/status/1339679052676947970?ref_url=https%3a%2f%2fpublish.twitter.com%2f%3fquery%3dhttps3a2f2ftwitter.com2fcbupdatenews2fstatus2f1339679052676947970widget%3dtweet », sur Twitter (consulté le 24 février 2021)
  3. (en-US) « Getting Started », sur Chaturbate (consulté le 24 février 2021)
  4. « Chaturbate - Free Adult Live Webcams! », sur chaturbate.com (consulté le 24 février 2021)
  5. Hope King, « Pornstar entrepreneurs find new homes on messaging apps - Mar. 20, 2015 », Money.cnn.com, (consulté le 26 décembre 2016)
  6. https://chaturbate.com/tipping/purchase_tokens/
  7. « ▷ Visiter Chaturbate.com - Avis & Alternative (Juillet 2019) | Top Site Adulte », sur Top Site Streaming, (consulté le 8 août 2019)
  8. Dion Rabouin, « Camming Gives Internet Porn Fans a Personal Touch », Newsweek.com (consulté le 26 décembre 2016)
  9. Jamie Bartlett, « The Dark Net: Inside the Digital Underworld », sur Books.google.com (consulté le 11 mai 2016)
  10. Emily Witt, « Are you 'internet-sexual' », Medium, sur Medium, (consulté le 11 mai 2016)
  11. Mic Wright, « Chaturbate is one of the friendliest places on the web », The Kernel/The Daily Dot, sur The Kernel/The Daily Dot, (consulté le 11 mai 2016)
  12. « The unstoppable rise of DIY porn: How an army of 'amateurs' who are uploading homemade footage online are giving mainstream stars a run for their money », Daily Mail, sur Daily Mail, (consulté le 11 mai 2016)

Article connexe[modifier | modifier le code]