Pierre de Saxe-Cobourg-Kohary

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le prince Pierre Auguste de Saxe-Cobourg.

Pierre Auguste Louis Marie Michel Raphaël Gonzague de Saxe-Cobourg-Kohary, prince de Saxe-Cobourg, est né à Rio de Janeiro, au Brésil, le 19 mars 1866, et il est mort à Vienne, en Autriche, le 7 juillet 1934.

Aîné des petits-enfants de l'empereur Pierre II du Brésil, il demeure son héritier présomptif de 1866 à la naissance de son cousin, Pierre d'Orléans-Bragance, en 1875. Le prince Pierre Auguste est par ailleurs l'auteur de plusieurs articles de minéralogie.

Famille[modifier | modifier le code]

Le prince Pierre Auguste est le fils aîné du prince Auguste de Saxe-Cobourg-Kohary (1845-1907) et de son épouse la princesse Léopoldine du Brésil (1847-1871).

Par sa mère, le prince est donc le petit-fils de l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891) et de son épouse la princesse Thérèse-Christine des Deux-Siciles (1822-1889) tandis que, par son père, il descend du prince Auguste de Saxe-Cobourg-Kohary (1818-1881) et de son épouse la princesse Clémentine d'Orléans (1817-1907).

Resté célibataire, Pierre Auguste a pour héritier son neveu le prince Rainier de Saxe-Cobourg-Kohary (1900-1945), fils de son frère cadet, Auguste de Saxe-Cobourg-Kohary (1867-1922).

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1871, au décès de sa mère, la princesse Léopoldine, le petit Pierre Auguste, âgé de cinq ans, doit quitter son père, Auguste de Saxe-Cobourg-Kohary, qui choisit de vivre en Europe, pour s’installer auprès de ses grands-parents, à Rio de Janeiro.

Aîné des descendants de l’empereur Pierre II du Brésil, le prince Pierre Auguste est l’héritier en second du trône brésilien pendant ses dix premières années.

Le prince Pierre Auguste entouré de ses grands-parents, l'empereur Pierre II et l’impératrice Thérèse-Christine du Brésil.

Pierre Auguste reçoit alors une éducation extrêmement soignée qui vise à le préparer à son rôle de futur empereur. Cependant, en 1875, sa tante, la princesse impériale Isabelle, donne le jour à un fils, le prince Pierre d'Orléans-Bragance, et Pierre Auguste perd alors son statut d’héritier présomptif du trône.

Adolescent, le prince accompagne à plusieurs reprises ses grands-parents dans leurs voyages au Brésil et à l'étranger. Il publie, par la suite, plusieurs articles consacrés à la minéralogie et démontre, comme son grand-père Pierre II, de réelles capacités pour les sciences.

N'ayant jamais été très proche de sa tante et de la famille de celle-ci, l'adolescent se fait de plus en plus comploteur dans les années 1880 : il espère en effet pouvoir succéder à son grand-père en écartant du trône les Orléans-Bragance.

Cependant, en 1889, un coup d'État républicain renverse le régime impérial, mettant ainsi fin aux projets de Pierre Auguste et l'obligeant à partir en exil en Europe avec sa famille.

La fin de la monarchie brésilienne brise Pierre Auguste. L'héritier frustré de l'empire est pris d’un délire de persécution durant la traversée de l’Atlantique. En Europe, son état s’aggrave après la mort de l'impératrice Thérèse-Christine (en 1889) et de l’empereur Pierre II (en 1891). Il tente alors de se suicider, obligeant son père à l’interner dans un asile en Autriche.

Pierre Auguste meurt finalement en 1934, après quarante-cinq ans d’internement.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Blason des Saxe-Cobourg brésiliens.
  • (pt) Mary Del Priore, O Príncipe Maldito, Objetiva, 2007 (ISBN 857302867X)
  • (de) Moritz Schanz, Das heutige Brasilien, BiblioBazaar, LLC, 2008, p. 306 et sq.

Lien interne[modifier | modifier le code]