Alpes orientales centrales

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Alpes orientales centrales constituent un ensemble des Alpes s'étendant du Nord de l'Italie (Lombardie) et l'Est de la Suisse (canton des Grisons) à toute la longueur de l'Autriche (jusqu'en Styrie et la frontière hongroise), en passant par le Liechtenstein. Elles sont dans le prolongement des plus hauts sommets des Alpes glaronaises et lépontines.

Elles différent des Préalpes orientales septentrionales et méridionales par leur nature géologique, à savoir qu'elles sont composées de roches cristallines (gneiss, ardoise, localement du granite) et non de roches sédimentaires. Leurs sommets sont également plus élevés.

Les massifs des Alpes orientales centrales
(en rose, les frontières des Lands autrichiens et des pays frontaliers).

Les massifs (d'est en ouest) qui constituent les Alpes orientales centrales sont[1] (la numérotation est celle de la carte ci-contre) :

  1. Les montagnes à l'est de la Mur (comprenant Hochwechsel, Alpes de Fischbach, Grazer Bergland, massif de Kőszeg) ;
  2. Les Alpes de Lavanttal ;
  3. Les Niedere Tauern ;
  4. Les Alpes de Gurktal ;
  5. Les Hohe Tauern ;
  6. Les Alpes de Kitzbühel ;
  7. Les Alpes de Zillertal ;
  8. Les Alpes de Tux ;
  9. Les Alpes de Stubai ;
  10. Les Alpes de Sarntal ;
  11. Les Alpes de l'Ötztal ;
  12. Le massif de Samnaun ;
  13. Le massif de Verwall ;
  14. Le Rätikon ;
  15. La Silvretta ;
  16. La chaîne de Sesvenna ;
  17. La Chaîne de l'Albula ;
  18. La Chaîne de Plessur ;
  19. La Chaîne de l'Oberhalbstein ;
  20. La Chaîne de Livigno ;
  21. La Chaîne de la Bernina ;
  22. Les Alpes bergamasques.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Classification établie après l'agrément des Associations alpines en 1984, basé sur la classification de Moriggl (1924).