Parc national de Wrangell–Saint-Élie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wrangel.
Parc national de Wrangell - Saint-Élie
Wrangells3.jpg
Géographie
Adresse
Coordonnées
Ville proche
Superficie
33 682,58 km2[1]
Administration
Nom local
(en) Wrangell–St. Elias National Park and PreserveVoir et modifier les données sur Wikidata
Type
Catégorie UICN
V (paysage terrestre ou marin protégé)
Identifiant
Création
Visiteurs par an
65 225
Administration
Site web
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial
Date d'entrée
Identifiant
Critères
Localisation sur la carte d’Alaska
voir sur la carte d’Alaska
Green pog.svg
Localisation sur la carte des États-Unis
voir sur la carte des États-Unis
Green pog.svg
Réserve nationale de Wrangell-Saint-Élie
Wrangell St. Elias National Park.jpg
Géographie
Adresse
Superficie
19 637,98 km2[1]
Administration
Nom local
(en) Wrangell–St. Elias National Park and PreserveVoir et modifier les données sur Wikidata
Type
Catégorie UICN
V (paysage terrestre ou marin protégé)
Identifiant
Création
Visiteurs par an
87 158 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Administration
Site web
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial
Date d'entrée
Identifiant
Critères

Le parc national et réserve nationale de Wrangell-Saint-Élie (anglais : Wrangell-St. Elias National Park and Preserve) est un parc national américain du Sud de l’Alaska. La région du parc se trouve dans une réserve de biosphère[Laquelle ?] et fait partie du patrimoine mondial de l’Unesco[2]. Il s’agit du plus grand parc national aux États-Unis, avec une superficie de 53 321 km2. Il comprend le second sommet du pays, le mont Saint-Élie, culminant à 5 489 mètres. Il borde le parc national canadien Kluane. Il fut créé en 1980 par l’Alaska National Interest Lands Conservation Act.

Description[modifier | modifier le code]

Situé à 300 km à l'est d'Anchorage, ce parc possède des spécificités qui en font un site unique. Il est le point de convergence de trois chaînes de montagnes : les Chugach Mountains à l'ouest, les Monts Wrangell au nord est et les Monts St Elias au sud est. On trouve ainsi dans ce domaine montagnard 9 des 16 plus hauts sommets américains, dont le Mont Saint Elias, deuxième sommet du pays avec ses 5 489 mètres. On y trouve aussi une centaine de glaciers qui forment la plus importante zone glaciaire du monde en dehors des pôles. Le parc abrite à lui seul 60% des champs de glace d'Alaska, couvrant plus de 4400 km². Sa taille enfin, 53 000 km², en fait le plus grand parc national d'Amérique, et l'un des plus vastes du monde, avec des altitudes allant du niveau de la mer jusqu'à 5500 mètres. L'UNESCO a justifié son classement au Patrimoine mondial en 1979 de la sorte : " Cet ensemble impressionnant de glaciers et de hauts sommets [...] constitue l'un des paysages naturels les plus spectaculaires du monde."

Curiosités[modifier | modifier le code]

Sommets :

Glaciers : ils couvrent près de 13 000 km², soit 1/4 de la superficie du parc :

Autres :

Faune[modifier | modifier le code]

Très riche, elle comprend, pour ne citer que les espèces les plus spectaculaires, des ours noirs, des ours bruns, élans, caribous, loups, coyotes, lynx, gloutons, mouflons de Dall et chèvres des Rocheuses. Les mouflons de Dall y seraient particulièrement nombreux, avec 13 000 têtes. On trouve aussi des loutres, des porcs-épics, des martres, des marmottes, des pikas et des loutres. Quelques bisons y ont été observés. On y a recensé 93 espèces d'oiseaux.

Les zones côtières du parc sont l'habitat de mammifères marins tels que les lions de mer, les otaries, les loutres de mer, les marsouins et les baleines.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Le parc est accessible par autoroute depuis Anchorage ; deux routes accidentées en gravier traversent le parc, donnant accès à l’intérieur pour du camping et de la randonnée. Un avion charter conduit aussi au parc Wrangell-Saint-Élie, qui a reçu environ 65 225 visiteurs en 2011 et sa popularité augmente rapidement car il combine taille, proximité et accessibilité.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « National Park Service: Listing of acreage as of 09/30/2010 », sur National Park Service (consulté le 7 avril 2011)
  2. UNESCO Centre du patrimoine mondial, « Kluane / Wrangell-St. Elias / Glacier Bay / Tatshenshini-Alsek », sur whc.unesco.org (consulté le 22 juin 2017)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]