Syndicat national des espaces de loisirs, d'attractions et culturels

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Syndicat national des espaces de loisirs, d'attractions et culturels (SNELAC) est un syndicat professionnel et patronal ouvert à tous les espaces de loisirs et culturels recevant un public familial dans un espace clos et aménagé en France. parcs d'attractions, parcs aquatiques ou parcs animaliers, parcs à thème ou à vocation scientifique, sites culturels et sites naturels ont ainsi adhéré au SNELAC afin de promouvoir leurs activités.

Reconnu par les pouvoirs publics, le SNELAC siège dans les principales instances stratégiques. Il porte la voix des espaces de loisirs et culturels et défend leurs intérêts. Force de proposition, il est un acteur incontournable des loisirs et de la culture. Le SNELAC veille et analyse le secteur et son environnement national et international. Il pilote des observatoires pour anticiper les tendances, les attentes des visiteurs, projets et investissements. Il informe ses adhérents des projets en matière sécuritaire, sociale, fiscale. Il fait connaître et valorise la diversité des activités et métiers des sites de loisirs et culturels. Il est l’interlocuteur privilégié des pouvoirs publics, des médias et des partenaires du divertissement. Il témoigne du professionnalisme et de la passion des opérateurs des loisirs et de la culture.

Le SNELAC est à l'origine de la création de la convention collective nationale des Espaces de Loisirs d’Attractions et Culturels. Avec les partenaires sociaux, il travaille de manière constructive au développement de cette branche professionnelle. La branche est constituée très majoritairement de TPE familiales qui maillent l’ensemble du territoire français et le rendent, en cela, unique. Le secteur compte, en effet, 2 600 entreprises dont 93 % emploient moins de 10 salariés. Celles-ci sont créées par des entrepreneurs passionnés par l’accueil et le divertissement. Aux côtés de grands parcs comme, Disneyland Paris, le Futuroscope, le Grand Parc du Puy du Fou ou le Parc Astérix. Ce maillage et cet ancrage dans le territoire sont fondamentaux : ils structurent l’économie de la région et permettent à chacun de profiter des sites.

Depuis trente ans, les espaces de loisirs, d’attractions et culturels ne cessent de se développer. Avec plus de 54 millions de visites en 2017, un chiffre d’affaires de 2,4 milliards d’euros et 42 000 salariés, ce secteur, jeune et extrêmement dynamique, contribue activement à la richesse touristique et culturelle française. Les sites de loisirs et culturels représentent un élément central dans l’industrie du divertissement. Ils ont su allier une innovation constante pour attirer un public en quête d’émotions, un rapport qualité/prix les rendant accessibles à tous et des taux de rentabilité leur permettant de réinvestir dans de la nouveauté. Cette dynamique vertueuse explique le succès de ces entreprises malgré des contraintes fortes d’environnement et de gestion. Le marché français est aujourd’hui arrivé à maturité : l’offre est dense, multiple et répartie sur l’ensemble du territoire. Les sites de loisirs et culturels font désormais partie du paysage économique, mais aussi du mode de vie des consommateurs : 85 % d’entre eux viennent en famille ou entre amis et ils sont nombreux à revenir puisque près des deux tiers (60 %) ont déjà fréquenté le dernier site visité. Ce taux concerne, notamment, trois visiteurs sur quatre des parcs d’attractions.

Autres caractéristiques[modifier | modifier le code]

Année de fondation: 1983 Convention Collective Nationale des Espaces de Loisirs d’Attractions et Culturels: 1994

Ancien nom: "France Parcs" (1983 - 1994) "SNELA" (1994 - 1998)

Président: Arnaud Bennet, PDG du Pal

Lien externe[modifier | modifier le code]

Site du SNELAC

SNELAC - Rapport d'activité social et économique