Marjolaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Origanum majorana)

Origanum majorana

La marjolaine ou origan des jardins (Origanum majorana) est une espèce de plante vivace de la famille des Lamiacées, cultivée comme plante condimentaire pour ses feuilles aromatiques. C'est une espèce très proche de l'origan commun (Origanum vulgare). Elle est parfois appelée marjolaine des jardins.

Autres noms communs : marjolaine officinale, marjolaine à coquilles.

Synonyme : Majorana hortensis Moench

C’est une plante que l'on peut cultiver sur l'ensemble de la France métropolitaine[réf. nécessaire].

Description[modifier | modifier le code]

Feuilles.
Marjolaine en pot.

Plante vivace, de 60 cm de haut. Feuilles opposées, duveteuses, vert grisâtre, de forme ovale entière, de 1 à 2 cm de long. Petites fleurs blanches ou mauves, réunies en groupes serrés à l'aisselle des feuilles avec deux bractées en forme de cuillère. La marjolaine est mellifère.

Distribution[modifier | modifier le code]

Espèce originaire de l'est du bassin méditerranéen (Chypre, Turquie), cultivée depuis l'Antiquité dans toute l'Europe.

Culture[modifier | modifier le code]

Vivace cultivée comme une annuelle. Peut être multipliée par éclats de touffe et par semis. Elle a besoin d'une exposition ensoleillée et ne supporte pas l'humidité combinée au froid. Elle supporte légèrement le gel puisque sa zone de rusticité se situe entre 6 et 9[1]. Floraison juillet/août.

Plante hôte[modifier | modifier le code]

Le papillon de nuit hétérocère se nourrit de marjolaine :

Composition[modifier | modifier le code]

L'huile essentielle d'origan comporte environ 40 % de carvacrol et 20 % de thymol[2]..

Utilisations culinaires, médicinales[modifier | modifier le code]

En cuisine, cette herbe s'emploie sous forme de feuilles fraîches ou séchées, seule ou en mélange avec d'autres herbes, pour aromatiser de nombreuses préparations culinaires. Son arôme plus délicat que celui de l'origan la rapproche du thym. Il convient de l'ajouter en fin de préparation, un temps de cuisson trop long risquant de faire disparaître tout son arôme.

L'essence obtenue par distillation des fleurs est antiseptique, surtout utilisée en fumigations[réf. souhaitée].
La marjolaine était parfois considérée comme aphrodisiaque [3].

Risques de confusion[modifier | modifier le code]

On qualifie parfois à tort de marjolaine sauvage une autre Lamiaceae, Clinopodium nepeta, le calament nepeta (a nepita en langue corse) utilisé dans de nombreuses spécialités culinaires de la Corse et de l'Italie.

Liste d'espèces[modifier | modifier le code]

Selon World Checklist of Selected Plant Families (WCSP) (5 nov. 2012)[4] :

  • Origanum majorana L. (1753)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jérôme Goust et Fabien Seignobos, Basilic, Marjolaine et Origan, Arles, Actes Sud, , 91 p. (ISBN 2742721509).

Liens externes[modifier | modifier le code]