Lamiales

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'ordre des Lamiales regroupe des plantes dicotylédones, dont la définition varie avec le progrès des découvertes scientifiques.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Bien que l'ordre soit nettement plus hétérogène qu'il ne l'était sous le système de classification de Cronquist, les Lamiales étendus reposent sur un nombre important de caractères techniques et moléculaires communs à toutes ses familles. Par exemple, les glucides sont stockés sous forme d'oligosaccharides plutôt que d'amidon, les feuilles ont des stomates spécialisés et les plantes produisent souvent des flavones oxygénées et d'autres produits chimiques uniques. D'autres caractères plus facilement reconnaissables sont les feuilles généralement opposées, la présence fréquente de poils glanduleux et les fruits majoritairement capsulaires[1].

De nombreux membres de l'ordre ont des fleurs à symétrie bilatérale (corolles de forme irrégulière avec un seul plan de symétrie), avec moins d'étamines que de pétales. Chez de nombreuses espèces, la corolle a deux lèvres, la supérieure est composée de deux pétales et l'inférieure est composée de trois. Le nombre de pétales sur chaque labelle n'est parfois pas apparent. Les lèvres peuvent être de la même taille, ou une peut être sensiblement plus grande. Un renflement vers le haut, le palais, dans la partie centrale de la lèvre inférieure est prononcé chez certaines espèces, comme le mufflier (Antirrhinum majus), chez qui il ferme la gorge de la corolle. La base de la corolle peut avoir un éperon sailliant vers l'arrière, comme dans La Cymbalaire des murs (Cymbalaria muralis) ; cet éperon est le lieu de production du nectar.

Liste des familles[modifier | modifier le code]

Classification de Cronquist (1981)[modifier | modifier le code]

En classification classique de Cronquist (1981)[2] l'ordre des Lamiales comprenait 4 familles:

La classification phylogénétique en a modifié la composition.

Classification APG (1998)[modifier | modifier le code]

En classification phylogénétique APG (1998)[3], l'ordre des Lamiales comprenait 21-22 familles :

ordre Lamiales

NB: la familie en "[+ ...]" est optionnelle

Classification APG II (2003)[modifier | modifier le code]

En classification phylogénétique APG II (2003)[4], l'ordre des Lamiales comprenait 21 familles :

ordre Lamiales

La classification phylogénétique APG II (2003)[4] incorpore les Avicenniaceae aux Acanthaceae, et le genre Buddleja et les Myoporaceae aux Scrophulariaceae.

Classification APG III (2009)[modifier | modifier le code]

En classification phylogénétique APG III (2009)[5] l'ordre des Lamiales comprend 23 familles :

ordre Lamiales Bromhead (1838)

Classification APG IV (2016)[modifier | modifier le code]

En classification phylogénétique APG IV (2016)[6][7] l'ordre des Lamiales comprend 26 familles :

ordre Lamiales

Un cladogramme possible (simplifié) (selon l'Angiosperm Phylogeny Group), qui est encore sujet à des incertitudes, ressemble à ceci :



Plocospermataceae





Carlemanniaceae



Oleaceae





Tetrachondraceae





Calceolariaceae



Gesneriaceae





Plantaginaceae




Scrophulariaceae




Stilbaceae





Byblidaceae



Linderniaceae






Pedaliaceae



Martyniaceae



Acanthaceae





Bignoniaceae






Schlegeliaceae



Lentibulariaceae





Thomandersiaceae



Verbenaceae







Phrymaceae




Orobanchaceae



Paulowniaceae





Lamiaceae














Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Advances in Botanical Research. Jean-Claude Kader, Michel Delseny. Academic Press, 2010, 224 pag. ISBN 0123808715, ISBN 9780123808714
  2. (en) Arthur Cronquist, An Integrated System of Classification of Flowering Plants, New York, Columbia University Press, (ISBN 0-231-03880-1, OCLC 1136076363, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata
  3. (en) Angiosperm Phylogeny Group, « An ordinal classification for the families of flowering plants », Annals of the Missouri Botanical Garden, Jardin botanique du Missouri, vol. 85, no 4,‎ , p. 531–553 (ISSN 0026-6493, 2162-4372, 0893-3243 et 2326-487X, DOI 10.2307/2992015, JSTOR 2992015, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata
  4. a et b (en) Angiosperm Phylogeny Group, « An update of the Angiosperm Phylogeny Group classification for the orders and families of flowering plants: APG II », Botanical Journal of the Linnean Society, Wiley-Blackwell, Linnean Society of London et OUP, vol. 141, no 4,‎ , p. 399–436 (ISSN 0024-4074 et 1095-8339, DOI 10.1046/J.1095-8339.2003.T01-1-00158.X)Voir et modifier les données sur Wikidata
  5. (en) Angiosperm Phylogeny Group, « An update of the Angiosperm Phylogeny Group classification for the orders and families of flowering plants: APG III », Botanical Journal of the Linnean Society, Wiley-Blackwell, Linnean Society of London et OUP, vol. 161, no 2,‎ , p. 105–121 (ISSN 0024-4074 et 1095-8339, DOI 10.1111/J.1095-8339.2009.00996.X)Voir et modifier les données sur Wikidata
  6. (en) Angiosperm Phylogeny Group, « An update of the Angiosperm Phylogeny Group classification for the orders and families of flowering plants: APG IV », Botanical Journal of the Linnean Society, Wiley-Blackwell, Linnean Society of London et OUP, vol. 181, no 1,‎ , p. 1-20 (ISSN 0024-4074 et 1095-8339, DOI 10.1111/BOJ.12385)Voir et modifier les données sur Wikidata
  7. (en) Stevens, P. F., « Angiosperm Phylogeny Website : Lamiales », sur Angiosperm Phylogeny Website, version 14. (2001 onwards)., (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]