Olivier Ier de Machecoul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Olivier Ier de Machecoul
Olivier Ier de Machecoul (d'après un dessin de sa tombe, aux Sorinières, dans le « Bulletin de la société archéologique de Nantes » de 1859).
Olivier Ier de Machecoul (d'après un dessin de sa tombe, aux Sorinières, dans le « Bulletin de la société archéologique de Nantes » de 1859).
Titre
Seigneur de Machecoul
Prédécesseur Pierre Ier de Bretagne
Successeur Jeanne de Thouars
Seigneur de La Bénate
Prédécesseur Marquise de Coché
Successeur Jean Ier de Machecoul
Biographie
Titre complet Seigneur de Machecoul
Seigneur de Saint-Philbert-de-Grand-Lieu
Seigneur de Bourgneuf-en-Retz
Seigneur de Montaigu
Seigneur de La Garnache
Seigneur de La Bénate
Seigneur du Coutumier
Dynastie Maison capétienne de Dreux
Maison de Machecoul
Nom de naissance Olivier de Dreux
Olivier de Braine
Date de naissance vers 1231
Date de décès
Père Pierre Ier de Bretagne
Mère Nicole
Conjoint Marquise de Coché
Eustachie de Vitré
Enfants Nicole de Machecoul
Jean Ier de Machecoul
Thomasse de Machecoul
Isabeau de Machecoul
Olivier II de Machecoul
Louise de Machecoul

Olivier Ier de Machecoul
Ancienne noblesse de Machecoul
Seigneurs de Machecoul
Seigneurs de La Bénate

Olivier Ier de Machecoul (vers 1231-18/12/1279, inhumé dans l'Abbaye de Villeneuve, aux Sorinières), dit aussi « Olivier de Dreux » et « Olivier de Braine », chevalier, est un noble du XIIIe siècle, d'ascendance capétienne de la maison de Dreux. Il fut seigneur de Machecoul (1241-1268), de Saint-Philbert-de-Grand-Lieu (1250-1279), de Bourgneuf (1250), de Montaigu et de La Garnache, et, du chef de sa femme (de jure uxoris), seigneur de La Bénate (1250 à 1279) et du Coutumier (1265 à 1268).

Biographie[modifier | modifier le code]

Origine et famille[modifier | modifier le code]

Olivier de Braine est né vers 1231. Il est le fils du duc Pierre Ier de Bretagne dit « Pierre Mauclerc » (1187-06/07/1250) et d'une certaine Nicole (vers 1205-06/02/1232, inhumée dans l’Abbaye de Villeneuve, aux Sorinières), qui reste totalement inconnue sauf par le biais de sa pierre tombale dont on possède un calque réalisé par Roger de Gaignières : la seule famille noble de la région dans laquelle les prénoms de Nicole et d'Olivier sont usités à cette époque, est celle de normands de l'avranchin, les Paynel, possesseurs du château d'Aubigné. Cette constatation permet juste d'émettre l'hypothèse de l'union de Pierre Mauclerc avec une dénommée Nicole de cette famille, dans le but d'affirmer son contrôle sur le nord-est de la Bretagne[1]. Une autre hypothèse récente de Frédéric Morvan fait de cette Nicole une fille d'Olivier de Varades [2].

Olivier a pour demi-frères le duc Jean Ier de Bretagne (1217-08/10/1286 à Marzan) et Arthur de Bretagne (1220-1224), et pour demi-sœur Yolande de Bretagne (1218-10/10/1272), tous nés de son père Pierre Ier de Bretagne et de sa première épouse Alix de Thouars (1201-21/10/1221), duchesse de Bretagne.

La filiation d'Olivier de Braine est confirmée par une charte de son demi-frère, le duc Jean Ier de Bretagne, qui le nomme le « nostre frère ».

(Voir plus bas le paragraphe Généalogie).

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Seigneur de Machecoul[modifier | modifier le code]

À la mort de son père Pierre Ier de Bretagne en 1250, Olivier de Braine hérite de la seigneurie de Machecoul. Olivier prend alors le nom de la ville et devient « Olivier de Machecoul ». Ses descendants s'appelleront également « de Machecoul », mais ne règneront pas sur la ville, car en 1258 Olivier doit renoncer à la ville, obligé de la restituer à Jeanne de Thouars (1217-1258), qui en avait été précédemment dépossédée, et à son second mari, Maurice II de Belleville (1215-1297). Jeanne de Thouars meurt la même année sans héritier. Machecoul est alors réclamée par Eustachie de Retz (1228-1265), dite « Aliette », dame de Retz, dont les ancêtres possédaient la ville. Eustachie de Retz obtient donc que Machecoul, la ville la plus importante de sa seigneurie de Retz, et qui en était séparée depuis un siècle, soit à nouveau pleinement réintégrée au pays de Retz. Dès lors, les seigneurs de Retz redeviennent seigneurs de Machecoul[3],[4].

Du chef de sa femme (de jure uxoris) Marquise de Coché (1235-28/11/1268), Olivier devient seigneur de La Bénate et du Coutumier.

La descendance d'Olivier de Machecoul (dont le sceau « d'argent à trois chevrons de gueules » datant de 1270, est choisi pour devenir le blason de Machecoul en 1943) se perpétuera dans les seigneuries voisines de La Bénate, Saint-Philbert-de-Grand-Lieu, Vieillevigne, et d'autres. Le patronyme « de Machecoul » s'éteindra au début du XVe siècle, mais une branche cadette par les femmes se perpétuera jusqu'au XVIIe siècle sous le nom de « de La Lande-Machecoul[5] ».

À sa mort, Olivier est inhumé dans la nécropole familiale de l'abbaye Notre-Dame de Villeneuve, dans la commune des Sorinières, près de Nantes. Reposent également dans cette abbaye : sa première épouse Marquise de Coché (1235-28/11/1268), son fils Jean Ier de Machecoul (1255-28/11/1308), sa fille Louise de Machecoul (1276-1307), sa mère Nicole (vers 1205-06/02/1232) et sa demi-sœur Yolande de Bretagne (1218-10/10/1272).

Armoiries[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D'argent à trois chevrons de gueules.
Commentaires : Olivier Ier de Machecoul aurait repris et modifié les armes de son oncle paternel Jean de Dreux (dit aussi Jean de Braine) (1198-1239), comte de Vienne et de Mâcon[6] : chevronné d'argent et de gueules.
Ces armes sont aujourd'hui celle de la commune de Machecoul depuis 1943.

Unions et postérité[modifier | modifier le code]

Pour la descendance détaillée d'Olivier Ier de Machecoul, lire :

Olivier Ier de Machecoul épouse :

Eustachie de Vitré

Généalogie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Yves Aireau « Les origines des armoiries d'Olivier de Machecoul » dans Échange et pouvoir au Pays de Retz à la fin du Moyen Âge 2007
  2. Frédéric Morvan la Chevalerie de Bretagne et la formation de l'armée ducale 1260-1341 Presses Universitaires de Rennes, Rennes 2009, (ISBN 9782753508279) « Généalogie n°26 : les Machecoul (branche de Dreux ».
  3. Infobretagne. Ancienne noblesse de Machecoul, 2008.
  4. Infobretagne. Machecoul et son histoire, 2008.
  5. Site Geneweb
  6. Airiau Y. Les origines des armoiries d'Olivier de Machecoul.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]