Normétal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’Abitibi-Témiscamingue
Cet article est une ébauche concernant l’Abitibi-Témiscamingue.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Normétal
Construction de l'église de Normétal, 1943
Construction de l'église de Normétal, 1943
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Abitibi-Témiscamingue
Subdivision régionale Abitibi-Ouest
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Jacques Dickey
2013 - 2017
Constitution
Démographie
Gentilé Normétalien, ienne
Population 843 hab. (2014)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 00′ 00″ Nord 79° 22′ 00″ Ouest / 49.000005, -79.366672
Superficie 5 452 ha = 54,52 km2
Divers
Code géographique 87115
Localisation
Localisation de Normétal dans Abitibi-Ouest
Localisation de Normétal dans Abitibi-Ouest

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Normétal

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Normétal

Normétal est une municipalité du Québec située dans la MRC d'Abitibi-Ouest en Abitibi-Témiscamingue[1]. Les habitants de Normétal sont appelés « Normétaliens » et « Normétaliennes ».

Normétal est bordée au nord par la municipalité de la Baie-James, au sud-est par la municipalité de canton de Clermont, et au sud-ouest par la municipalité de paroisse de Saint-Lambert.

Toponyme[modifier | modifier le code]

Le nom de la municipalité tire ses origines de la Normetal Mining Corporation, qui s'est portée acquéreur, en 1937, de la mine de cuivre et de zinc qui avait été découverte à cet endroit en 1923. Par extension ou emprunt, Normétal, dont l'apparition remonte à 1931, tirerait son appellation du télescopage des mots nord et métallurgique, en raison de la situation géographique de cette localité et des mines qu'elle compte[2].

Chronologie[modifier | modifier le code]

  •  : La municipalité de Normétal se détache du canton de Des Méloizes.
  • En 1949, l'éclairage des rues est installé.
  • En 1950, la compagnie minière est acquise par Noranda (qui devient Falconbridge Ltd., acquise par Xstrata en 2006).
  • En 1956, la mine a un pic de production de 900 tonnes de métal par jour et emploie plus de 600 personnes.
  • En 1961, la ville atteint une population record de 2 519.
  • En 1975, après avoir atteint une profondeur de 8 000 pieds (2 400 m), la mine de cuivre ferme[3].

Maires[modifier | modifier le code]

Les maires de Normétal furent[4]:

  • Albert Lafond 1945–47
  • Georges Barré 1947–55
  • Roméo Morin 1955–56
  • Lucien Trottier 1956–61
  • Lionel Mayer 1961–63
  • Samuel Petitclerc 1963–65, 1975–76
  • Régis Comeau 1965–68
  • Philippe Doire 1968–75
  • Réal Gamache 1976–81
  • Maurice Moisan 1981
  • André Rivest 1981
  • Normand Beaupré 1981–2005
  • Daniel Therrien 2005–07
  • Jean Bergeron 2007–2010
  • Louise Quesnel 2010–2012
  • Rachel Bureau 2012-2013
  • Jacques Dickey 2013-

Hameau[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1986 1991 1996 2001 2006 2011 2016
1 231 1 193 1 129 1 019 886 856 -
(Sources : Recensement du Canada)

Culture[modifier | modifier le code]

Normétal est le lieu où se tient l'intrigue du film gagnant de nombreux prix prestigieux[5], La Donation de Bernard Émond (2009), drame mettant en vedette Élise Guilbault dans le rôle d'un médecin de Montréal remplaçant temporairement un médecin de famille vieillissant de Normétal.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Baie-James Rose des vents
N
O    Normétal    E
S
Saint-Lambert Clermont