Macamic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Macamic (homonymie).
Macamic
Macamic
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Abitibi-Témiscamingue
Subdivision régionale Abitibi-Ouest
Statut municipal Ville
Maire
Mandat
Lina Lafrenière
2017-2021
Démographie
Gentilé Macamicois, oise
Population 2 751 hab.[1] (2016)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 45′ 00″ nord, 79° 00′ 00″ ouest
Superficie 20 270 ha = 202,70 km2
Divers
Code géographique 87058
Localisation
Localisation de Macamic
Localisation de Macamic dans Abitibi-Ouest

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Macamic

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Macamic

Macamic est une municipalité québécoise (Canada) située dans la municipalité régionale de comté d'Abitibi-Ouest et dans la région administrative de l'Abitibi-Témiscamingue[2].

Toponyme[modifier | modifier le code]

Macamic a emprunté son nom au lac homonyme, nom qui signifie en algonquin castor boiteux[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'actuelle ville de Macamic a été créée le . Elle est issue du regroupement de la ville de Macamic et de la municipalité de Colombourg.

Histoire du secteur Colombourg[modifier | modifier le code]

Cette ancienne municipalité, aujourd'hui fusionnée à la ville de Macamic, a primitivement reçu la pittoresque dénomination de Jument-Blanche, du nom de l'animal de Louis Ayotte, l'un des premiers colons à s'y installer en 1912.

Cette appellation sera remplacée lors de l'élection municipale en 1926 par celle de Colombourg, modification graphique de Colon-bourg, nom primitif de l'endroit, qui souligne l'apport des colons au développement de la municipalité. Cette dénomination identifiait le bureau de poste local dès 1921.

Gentilé[modifier | modifier le code]

Les personnes qui habitent la ville de Macamic sont appelés "Macamicois" et "Macamicoise".

Chronologie[modifier | modifier le code]

  •  : Constitution de la municipalité des cantons unis de Royal-Roussillon-et-Poularies.
  •  : La municipalité village de Macamic se détache de Royal-Roussillon-et-Poularies.
  •  : Poularies se détache de Royal-Roussillon-et-Poularies.
  •  : Constitution de la municipalité de Colombourg.
  • 9 mai 1952 : Royal-Roussillon-et-Poularies deviennent la municipalité de la paroisse de Royal-Roussillon-de-Macamic.
  • 1955 : Le village de Macamic change son statut pour celui de ville.
  • 29 juillet 1961 : Royal-Roussillon-de-Macamic devient la municipalité de la paroisse de Macamic.
  • 14 novembre 1992 : Annexion d'une partie de Macamic Paroisse à la Ville de macamic
  •  : Constitution de la nouvelle ville de Macamic à la suite de la fusion de l'ancienne ville et de la paroisse de Macamic.
  •  : Constitution de la nouvelle ville de Macamic par la fusion de l'ancienne ville et Colombourg.

Politique[modifier | modifier le code]

Rue Principale

Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les six conseillers[4].

Macamic
Maires depuis 2001
Élection Maire Qualité Résultat
2005 Daniel Rancourt Voir
2009 Voir
2013 Claude Nelson Morin Voir
2017 Lina Lafrenière Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises


Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1941 1951 1961 1991 1996 2001 2006 2011 2016
645 1 123 1 614 1 833 1 711 1 519 2 726 2 734 2 751

Personnalités natives de Macamic[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents La Sarre Chazel Authier-Nord Rose des vents
Sainte-Hélène-de-Mancebourg N Authier
O    Macamic    E
S
Palmarolle Poularies

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]