La Sarre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Sarre
La Sarre
Vue de la Rivière La Sarre et de la Paroisse Saint-André
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Abitibi-Témiscamingue
Subdivision régionale Abitibi-Ouest (Chef-lieu)
Statut municipal Ville
Maire
Mandat
Yves Dubé
2017-2021
Constitution
Démographie
Gentilé Lasarrois, oise
Population 7 282 hab. ()
Densité 49 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 48′ nord, 79° 00′ ouest
Superficie 14 850 ha = 148,5 km2
Divers
Code géographique 2487090
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Canada
Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
La Sarre
Géolocalisation sur la carte : Québec
Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
La Sarre
Géolocalisation sur la carte : Abitibi-Témiscamingue
Voir sur la carte administrative de la zone Abitibi-Témiscamingue
City locator 14.svg
La Sarre
Géolocalisation sur la carte : Abitibi-Témiscamingue
Voir sur la carte topographique de la zone Abitibi-Témiscamingue
City locator 14.svg
La Sarre
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

La Sarre est une ville québécoise (Canada) située dans la MRC d'Abitibi-Ouest au Nord-Ouest de la région de l'Abitibi-Témiscamingue[1]. Ses habitants sont appelés « Lasarrois » et « Lasarroises ». La ville est bornée en partie au sud par Sainte-Hélène-de-Mancebourg et, au nord, par la municipalité du canton de Clermont.

C'est en 1917 qu'a lieu l'érection civile et religieuse de la municipalité du Canton La Sarre[2]. Le 17 août 1949, la Municipalité du Village de La Sarre devient la Ville de La Sarre[2].

La Sarre est le chef-lieu de la municipalité régionale de comté de l'Abitibi-Ouest.

Toponymie[modifier | modifier le code]

À l'origine, le nom réfère à la rivière de la Sarre, une rivière franco-allemande qui naît du confluent de la Sarre rouge avec la Sarre blanche.

Quant au motif de l’appellation de la ville, il s'agit au départ du canton de La Sarre, la ville et du bureau de poste hérite de ce nom en 1915. Cette appellation provient du régiment de La Sarre. En 1756, le 2e bataillon de ce régiment fut envoyé en Nouvelle-France et servi sous Montcalm. Il participa notamment à la bataille de Fort Carillon et à la prise du Fort Oswego[3]. C'est en l'honneur de ce régiment que fut nommé la ville.

Histoire[modifier | modifier le code]

La municipalité du canton de La Sarre fut d'abord créée en 1917, la même année que la paroisse de Saint-André-de-la-Sarre, et dénommée d'après le canton proclamé en 1916. La municipalité du village de La Sarre (1937) deviendra ville en 1949. En , la ville et la municipalité de canton fusionnaient pour former l'actuelle municipalité.

Anciennement, l'endroit répondait à l'appellation de "Wabakin" (Station), en algonquin, de "wàba" et "akin" que l'on peut traduire par "il y a des montagnes de bois dur", puis de "Poisson Blanc", du nom algonquin de la rivière, "Adikkameg Sibi", qui a également été identifiée sous la dénomination d'Amikitik. Les premiers Lasarrois, au nombre de 6, se sont installés en squatters sur le territoire à la fin du XIXe siècle et ont été découverts lors de l'arpentage du canton par Georges-P. Roy en 1908.

Ancien poste de la Compagnie de la Baie d'Hudson, La Sarre demeure l'une des trois premières colonies de l'Abitibi et elle a joué les rôles de capitale de l'ouest de la région et de centre du district de colonisation, au début du siècle.

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • 1912 - Arrivée de la première famille
  • - Érection civile et religieuse de la municipalité du Canton La Sarre.
  • - Érection de deux municipalités distinctes : Village de La Sarre et Canton La Sarre.
  • - La Municipalité du Village de La Sarre devient la Ville de La Sarre.
  • - Regroupement du Canton de La Sarre et de la Ville de La Sarre menant à l'érection de la "Municipalité de la ville de La Sarre"
  • 1989 - Désignation de La Sarre à titre de Capitale forestière du Canada.


Géographie[modifier | modifier le code]

Dans la MRC : Abitibi-Ouest.

Topographie[modifier | modifier le code]

Selon le Ministère des Affaires municipales et de l'Habitation du Québec, la superficie totale de la ville de La Sarre est de 153,24 km2. La portion terrestre correspond à 148.79 km2[4].

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Dans des conditions idéales de circulation et météorologiques, Transport Québec estime les distances et temps de déplacement suivants sur le réseau routier entre La Sarre et ses municipalités limitrophes[5].

La Sarre - Clermont 17 km, 14 minutes.

La Sarre - Chazel 17 km, 13 minutes

La Sarre - Macamic 19 km, 14 minutes.

La Sarre - Dupuy 15 km, 11 minutes.

La Sarre - St-Hélène-de-Mancebourg 14 km, 11 minutes.

Climat[modifier | modifier le code]

Selon la classification de Köppen, La Sarre est située dans la zone de climat continental humide sans saison sèche (Dfb).

Janvier est le mois le plus froid de l'année, avec des températures moyennes comprises entre -11.1 °C et −24.3 °C. Juillet est le mois le plus chaud de l'année, avec des températures moyennes entre 10.1 °C et 23.6 °C.

La Sarre, 1981 - 2010
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −24,3 −22,8 −15,9 −5,3 1,7 7,4 10,1 9 5 0 −7,8 −18,4 −5,1
Température moyenne (°C) −17,7 −15,3 −8,6 1,3 9,1 14,6 16,8 15,4 10,9 4,5 −3,8 −12,9 1,2
Température maximale moyenne (°C) −11,1 −7,9 −1,3 8 16,4 21,8 23,6 21,9 16,7 9,1 0,1 −7,5 7,5
Précipitations (mm) 63,2 42,2 53,3 59,8 76,7 87,7 109 94,4 99,9 81,7 82,1 67,7 917,6
Diagramme climatique
JFMAMJJASOND
 
 
 
−11,1
−24,3
63,2
 
 
 
−7,9
−22,8
42,2
 
 
 
−1,3
−15,9
53,3
 
 
 
8
−5,3
59,8
 
 
 
16,4
1,7
76,7
 
 
 
21,8
7,4
87,7
 
 
 
23,6
10,1
109
 
 
 
21,9
9
94,4
 
 
 
16,7
5
99,9
 
 
 
9,1
0
81,7
 
 
 
0,1
−7,8
82,1
 
 
 
−7,5
−18,4
67,7
Moyennes : • Temp. maxi et mini °C • Précipitation mm

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Architecture[modifier | modifier le code]

Domaines et quartier[modifier | modifier le code]

Domaine Trudel[modifier | modifier le code]

Domaine Dubuc[modifier | modifier le code]

Domaine Létourneau[modifier | modifier le code]

Carré centre-ville[modifier | modifier le code]

Villes adjacentes[modifier | modifier le code]

Parcs[modifier | modifier le code]

Oeuvres d'art[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Les principales ressources locales sont constituées de la forêt, qui recouvre plus de 4 700 km2 et qui alimente l'industrie du bois (notamment Norbor et Tembec), de même que l'agriculture, plus de 60 % des terres faisant l'objet d'un type de culture. L'industrie minière vient compléter le tableau économique de l'endroit, siège de la MRC d'Abitibi-Ouest[6].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1941 1951 1961 1991 1996 2001
2 1672 7443 9448 5138 3457 728
2006 2011 2016 - - -
7 3367 7197 282---

Démographie actuelle[modifier | modifier le code]

Administration et politique[modifier | modifier le code]

Les maires[modifier | modifier le code]

Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les six conseillers[9].

La Sarre
Maires depuis 2001
Élection Maire Qualité Résultat
2005 Normand Houde Voir
2009 Voir
2013 Voir
2017 Yves Dubé Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

Vie sociale[modifier | modifier le code]

Criminalité[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

Enseignement primaire et secondaire[modifier | modifier le code]

Enseignement supérieur[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Art et musique[modifier | modifier le code]

Divertissement[modifier | modifier le code]

Festivals[modifier | modifier le code]

Médias[modifier | modifier le code]

Imprimés[modifier | modifier le code]

Télévision et radio[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Transport[modifier | modifier le code]

Réseau routier[modifier | modifier le code]

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Transport ferroviaire[modifier | modifier le code]

Transport aérien[modifier | modifier le code]

[modifier | modifier le code]

Description tirée d'un document officiel, non daté : « Sous son aspect graphique, à l'exemple de la population lasarroise, il se veut révélateur d'une dynamique d'ensemble. Sous ses axes à angle droit, il exprime la droiture et ceux à angle ouvert, il témoigne de l'ouverture d'esprit, traits de caractère légendaires des résidents.

Associé au mot "La Sarre", il constitue le logotype officiel.

En examinant bien le logo, nous découvrons la lettre "L" renversée et la lettre "S" du mot La Sarre.

Aussi, par sa forme rectangulaire de couleur verte, il témoigne de la présence de l'industrie forestière et par le S de couleur bleue, il rappelle que la Rivière du Sud serpente le centre-ville».

Et à l'envers du document, nous pouvons lire :

«Tant par ma figure
Que par ma fière allure,
J'exprime eau et verdure.

Que vous soyez résident
Ou de passage un instant,
La nature vous y attend.

Au revoir et à bientôt. »

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Panneau d'hommage aux familles souches de La Sarre installé au parc municipal.
  • François Gendron, député au Parti québécois
  • Dany Aubé, chanteuse
  • Jean Perron, homme d'affaires et ex-dirigeant de Normick Perron
  • Néré Aubé, pionnier ayant bâti la première maison à La Sarre
  • Claude Hudon, Michel Caron, André Léonard, Marie-Nathalie Dufort et Jean Brousseau animateurs à la radio CKLS 1240 am de à . Peu après la station fut fermée et fusionné au réseau de Radio-Nord à la suite d'une rationalisation de l'entreprise.

Galerie photographique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]