Palmarolle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Palmarolle (homonymie).

Palmarolle
Palmarolle
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Abitibi-Témiscamingue
Subdivision régionale Abitibi-Ouest
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Louisa Gobeil
2017-2021
Constitution
Démographie
Gentilé Palmarollois, oise
Population 1 409 hab.[1] ()
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 40′ 00″ nord, 79° 12′ 00″ ouest
Superficie 11 798 ha = 117,98 km2
Divers
Code géographique 2487025
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Palmarolle

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Palmarolle

Géolocalisation sur la carte : Abitibi-Témiscamingue

Voir la carte administrative de la zone Abitibi-Témiscamingue
City locator 14.svg
Palmarolle

Géolocalisation sur la carte : Abitibi-Témiscamingue

Voir la carte topographique de la zone Abitibi-Témiscamingue
City locator 14.svg
Palmarolle
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Palmarolle est une municipalité du Québec (Canada), située dans la MRC d'Abitibi-Ouest en Abitibi-Témiscamingue[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Comme pour beaucoup d'autres municipalités de l'Abitibi, Palmarolle commémore un militaire français, François-Pierre-André Bertrand de Palmarolle, mort à la bataille de Sainte-Foy durant la guerre de Sept Ans en 1760[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Dans la MRC : Abitibi-Ouest

Palmarolle est à l'est du lac Abitibi, à 16 km au sud de La Sarre et à 25 km au nord de Duparquet. Elle est traversée par la route 393.

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Sainte-Hélène-de-Mancebourg La Sarre Macamic Rose des vents
N Poularies
O    Palmarolle    E
S
Gallichan Sainte-Germaine-Boulé

Histoire[modifier | modifier le code]

Le peuplement de la municipalité s'amorce en 1911 avec l'arpentage du canton qui sera proclamé officiellement en 1916[4]. En , Guimond Roy, un jeune homme originaire de Cap-Chat en Gaspésie, remonte la rivière Dagenais pour y ouvrir un premier lot et, de ce fait, y entreprendre le défrichage et la coupe de bois. C'est le début de la colonisation de Palmarolle qui, dix ans plus tard, allait officiellement devenir la paroisse Notre-Dame-de-la-Merci de Palmarolle.

Chronologie municipale[modifier | modifier le code]

  • 1916 : Proclamation du canton de Palmarolle
  • 14 avril 1930 : Constitution de la municipalité de Palmarolle.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1991 1996 2001 2006 2011 2016
1 5711 5611 5271 4531 4651 421

Administration[modifier | modifier le code]

Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les six conseillers[5].

Palmarolle
Maires depuis 2001
Élection Maire Qualité Résultat
2001 Pierre Vachon Voir
2005 Voir
2009 Marcel Caron Voir
2013 Voir
2017 Louisa Gobeil Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises


Personnalité[modifier | modifier le code]

Est originaire de Palmarolle, Rogatien Vachon, gardien de but des Canadiens de Montréal, Kings de Los Angeles, Red Wings de Détroit et des Bruins de Boston de la LNH. Un attrait de la municipalité est un musée qui lui est consacré[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]