Newlook

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir New Look.
Newlook
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Périodicité Mensuel
Genre presse masculine, érotique
Date de fondation 1982

Propriétaire Daniel Filipacchi

Newlook est un magazine bimestriel (anciennement mensuel) français créé en 1982 par Daniel Filipacchi. Il est répertorié, tantôt parmi la presse masculine, tantôt parmi la presse de charme. Depuis le début des années 1990, Newlook est édité par la société 1633 appartenant à l’éditeur indépendant Michel Birnbaum. Patrick Guérinet a été durant un certain temps directeur de la rédaction de Newlook, mais également de l’édition française du magazine mensuel Playboy et du trimestriel Lui. Ces trois magazines appartenant à 1633 sont réalisés à Marseille de 2003-2004 jusqu'à 2010. Publié deux fois par an durant plusieurs années, le hors-série Newlook Outdoor traite exclusivement des sports extrêmes et des sports de glisse. Depuis 2010, la rédaction de Newlook est rapatriée à Paris. Depuis, plusieurs directeurs de la rédaction et rédacteurs en chefs se sont succédé, dont Antoine de Tournemire, Fred Coppula et dernièrement Daniel Geiselhart. Depuis février 2012, le magazine est passé de mensuel à bimestriel. Newlook Pin Up, un hors-série exclusivement consacré à la photographie de charme, paraît également tous les deux mois.

Positionnement[modifier | modifier le code]

Newlook a été lancé en 1982 par Daniel Filipacchi, alors propriétaire de Paris Match. Il semble que ce soit pour écouler un stock de reportages photo jugé trop « trash » pour les lecteurs de Paris Match que Newlook ait été créé. Le but est alors d’associer photojournalisme choc (reportages animaliers, guerre, sports extrêmes, sports auto, société…), un genre qui était jusque-là la chasse gardée de Paris Match et VSD, avec des photographies de charme.

Contrairement à ses concurrents de l’époque que sont l’édition française de Playboy (lancée en 1973) et le magazine Lui (1963), qui ont un parti pris esthétique en matière de photographies érotiques, Newlook expose complètement ses modèles féminins (jambes écartées, gros plans, etc.). Toutefois, le magazine n’entre pas dans la catégorie de la presse pornographique, puisqu’il ne montre aucun sexe masculin en érection ni scène de pénétration. Cette « ligne éditoriale », mêlant reportages choc et photos de charme, continue d’être suivie par la rédaction actuelle du magazine.

Les années de crise[modifier | modifier le code]

En 2005, les ventes tournaient autour de 83 000 exemplaires par mois (contre 122 300 en 1996 selon l’OJD). Mais le magazine semble aujourd’hui sorti de la crise des années 2003-2004 où certains numéros se vendaient à seulement 30 000 exemplaires. Depuis le début des années 1990, le magazine a subi à la fois le contrecoup du développement des contenus adultes sur Internet, la fin en 1996 du service militaire obligatoire en France (le magazine étant alors lu par beaucoup d’appelés) et l’apparition de la presse masculine (FHM, Maximal, etc., et dans une certaine mesure Entrevue). Entre presse généraliste et presse pornographique, l’image de Newlook apparaît aujourd’hui dépassée, moins en phase avec les attentes du lectorat masculin.

Depuis 2004, le magazine a toutefois réagi en réduisant ses coûts de fabrication (déménagement de la rédaction de Paris à Marseille, diminution des effectifs…) et en adoptant une ligne éditoriale plus agressive et davantage liée à l’actualité avec, notamment, des modèles féminins issus de la téléréalité. Une nouvelle orientation qui a été perçue comme une contrefaçon par le magazine Entrevue. Par un jugement du 27 mars 2006, le tribunal de commerce de Paris a condamné la société 1633 (éditeur de Newlook) au paiement d'une somme de 200 000 euros à la SCPE (éditeur d’Entrevue) à titre de dommages et intérêts.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Pages concernant des modèles célèbres ayant posé dans le magazine :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Anne Steiger, La Vie sexuelle des magazines, comment la presse manipule votre libido, Michalon,‎ 2006
    Ouvrage signé par une journaliste spécialisée dans les sujets « sexe » qui décrit notamment son expérience comme collaboratrice de Newlook.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Pages concernant des journalistes collaborant ou ayant collaboré au magazine :

Liens externes[modifier | modifier le code]