Claire Castel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Claire Castel
Description de cette image, également commentée ci-après
Claire Castel à ses débuts.
Alias
Fleur
Naissance (36 ans)
Bordeaux, Gironde, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession
Caractéristiques physiques
Yeux Verts
Cheveux Châtain clair
Signes distinctifs
Le tatouage « True Love » sur la face antérieure du poignet gauche
Un autre s"étendant sur la face interne et postérieure du haut de la cuisse droite
Carrière
Années d’activité Depuis 2008
Nombre de films 51 pour Internet Adult Film Database (IAFD)[1]
Films notables
Luxure, comblées par d'autres (avec Anissa Kate et Valentina Nappi)

Claire Castel est une actrice pornographique et mannequin de charme française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Claire Castel est née le à Bordeaux, en Gironde. Elle a poursuivi des études de secrétaire-compable. Êtudiante, elle est attirée par le monde du libertinage[2] et fréquente les boîtes de nuit les plus chaudes de Bordeaux[3], [4].

Carrière[modifier | modifier le code]

L'actrice[modifier | modifier le code]

Claire Castel commence sa carrière dans la pornographie en tant qu'effeuilleuse[4]. Son amie Jade Laroche, actrice en films pornographiques et mannequin française, l'introduit dans l'industrie du film pornographique[4] où elle effectue son premier tournage pour John B. Root en 2008 sous le pseudonyme Fleur. Elle se rapproche de la firme Le Porntour[5] pour laquelle elle tourne trois scènes amateur dans lesquelles elle révèle ses talents d'actrice[4]. Jade Laroche la présente à la production Marc Dorcel pour qui elle tourne depuis en exclusivité avec le réalisateur Hervé Bodilis. Ce dernier la fait tourner aux côtés de Jade Laroche dans le film Mademoiselle de Paris dès son embauche. Elle déclare admirer le travail de ce réalisateur et exige de ne se déshabiller qu'avec lui[6]. Elle dit préférer interpréter les scènes de saphisme et de sodomie[6] ainsi que la levrette aux autres positions. Elle affirme être bisexuelle et libertine[3], [7], [8], [9].

Pour Castel, la pornographie « n'est pas un travail » mais lui permet de « réaliser ses fantasmes » et de se faire plaisir[9].

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 2010 : Mademoiselle de Paris
  • 2011 : Fuck VIP Stars
  • 2011 : Orgy : The XXX championship
  • 2011 : Initiation Of Claire Castel
  • 2012 : Pornochic 22 - Femmes Fatales
  • 2012 : Claire Castel : Comment je suis devenue libertine
  • 2012 : Pornochic 23 - Claire Castel
  • 2013 : Lola Initiée Par Claire Castel, 1re Sodomie
  • 2013 : Claire Castel - Pulsion Extrême
  • 2013 : Claire Castel, Femme de chambre
  • 2013 : 2 Salopes En Club
  • 2013 : Anissa Kate la veuve
  • 2014 : Claire la scandaleuse
  • 2014 : Hôtesses de l'air
  • 2015 : Claire Castel Infinity
  • 2015 : Soubrette : Claire et Cara à votre service
  • 2015 : Luxure Initiations de jeunes libertines
  • 2016 : Claire La Sexologue
  • 2016 : Luxure - Épouses Obéissantes
  • 2016 : Inès Escorte de Luxe
  • 2017 : Claire La Soumise
  • 2017 : Luxure, Comblées par d'autres
  • 2018 : Lana la soumise
  • 2019 : Clea la soumise
  • 2019 : Roadtrip
  • 2020 : Claire Castel Infinity vol.2

Une filmographie plus complète peut être consultée ici

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses
Nominations

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.iafd.com/person.rme/perfid=clairecastel/gender=f/claire-castel.htm IAFD
  2. « Claire Castel », Bonporn (consulté le 9 mars 2020)
  3. a et b « Toulouse. Claire Castel au Salon de l'érotisme : «Pourquoi je suis libertine…» », ladepeche.fr (consulté le 3 décembre 2019)
  4. a b c et d « Claire Castel », Tukif (consulté le 10 mars 2020)
  5. Le Porntour est un studio en films pornographiques dirigé par Christoph Clark
  6. a et b « Claire Castel », DorcelClub (consulté le 5 février 2021)
  7. « Interview: Cara Saint Germain "Le porno m'a choisie" », VL Média, (consulté le 3 décembre 2019)
  8. Frédéric Brozdziak, « Dakar 2013 : Hugo Payen encore avec Marc Dorcel », Motomag, le site de Moto Magazine, (consulté le 3 décembre 2019)
  9. a et b « Interview Claire Castel », Dorcel (consulté le 2 février 2021)


Liens externes[modifier | modifier le code]