Médaille commémorative de l'expédition de Chine (1860)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les récompenses et distinctions image illustrant le domaine militaire
Cet article est une ébauche concernant les récompenses et distinctions et le domaine militaire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Médaille commémorative de l'expédition de Chine (1860)
Illustration.
Avers
Seconde illustration.
Revers
Médaille commémorative de l'expédition de Chine (1860).
Conditions
Décerné par Drapeau de l'Empire français Empire français
Type Médaille
Détails
Campagne Seconde guerre de l'opium
Statistiques
Création
Ordre de préséance
Précédent Inférieur
Équivalent
Supérieur
Suivant
Illustration.
Ruban de la médaille commémorative de l'expédition de Chine (1860).

La médaille commémorative de l'expédition de Chine est une décoration militaire française du Second Empire.

Historique[modifier | modifier le code]

Napoléon III et le Royaume-Uni ont mené deux actions militaires en Chine durant la seconde guerre de l'opium pour ouvrir ce pays au commerce étranger. La première intervention, en 1857, aboutit à la prise de Canton et au traité de Tien-Tsin. La seconde, en 1860, s'acheva par le sac du palais d'été, à Pékin, et un nouveau traité imposa aux Chinois l'ouverture de onze ports au commerce.

C'est pour commémorer cette dernière intervention que fut créée la médaille commémorative de l'expédition de Chine, par un décret du .

Ruban[modifier | modifier le code]

Avers et revers de la médaille.

Le ruban est jaune avec l'inscription bleue en chinois du mot « Pékin » (京北)[1].

Médaille[modifier | modifier le code]

À l'avers, au centre, l'effigie de Napoléon III couronné de lauriers et l'inscription « Napoléon III Empereur ». Au revers, les inscriptions des batailles de Ta-kou, Chang-Kia wan, Pa-li-kiao, Pe-king.

Titulaires de la médaille de l'expédition de chine[modifier | modifier le code]

  • Henri Rieunier (1833-1918) - Première phase de la deuxième guerre de l'opium (1857-1858).

Brevet[modifier | modifier le code]

Selon le ministère d'appartenance du militaire ou du civil, le brevet d'attribution de la médaille commémorative de l'expédition de Chine a différents en-têtes. Une étude[2] établit que les brevets ont été attribués ainsi :

Ministère Nombre
Guerre 6 680
Marine 12 000
Finances 19
Affaires étrangères  ?

Il est possible que le ministère des Affaires étrangères ait aussi délivré des brevets.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sens de lecture de droite à gauche. On rencontre plus fréquemment de gauche à droite 北京 (Běijīng).
  2. ,Cyrille Cardona, Les Brevets des médailles commémoratives militaires du Second Empire France, PB&CO, coll. « Guide du collectionneur », septembre 2011, 192 p. (ISBN 978-2-35042-024-0)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]