Love, Simon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Love, Simon
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo original du film
Titre québécois Avec amour, Simon
Réalisation Greg Berlanti
Scénario Isaac Aptaker
Elizabeth Berger
Musique Rob Simonsen
Acteurs principaux
Sociétés de production Fox 2000 Pictures
Temple Hill Productions
TSG Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre comédie dramatique et romantique
Durée 110 minutes
Sortie 2018


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Love, Simon, ou Avec amour, Simon au Québec, est une comédie dramatique et romantique américaine réalisée par Greg Berlanti, sortie en 2018.

Il s’agit de l’adaptation du roman Moi, Simon, 16 ans, Homo sapiens de Becky Albertalli, édité pour la première fois en 2015, et du premier film produit par un major du cinéma dont l'intrigue principale met en scène une romance entre deux adolescents homosexuels[1],[2].

Il a reçu des critiques majoritairement positives aux États-Unis et en France[3], dont des éloges de la part de plusieurs journalistes pour sa modernité et son utilisation des codes de la comédie romantique, mais surtout pour son traitement sans stéréotypes, ni caricatures d'un personnage LGBT[4]. Il fut également un petit succès au box-office, engendrant des bénéfices satisfaisants pour un film du genre et devient culte[5].

Sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes, il obtient un score de 92 % de critiques positives[4].

Un spin-off télévisé intitulé Love, Victor est diffusé depuis 2020 aux États-Unis[6]. À l'internationale, il est disponible depuis 2021 sur Star, via la plateforme Disney+[7].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Simon Spier, 17 ans, est un adolescent qui cache son homosexualité[8]. Il est étudiant à la High School Creekwood dans la banlieue d'Atlanta avec ses trois meilleurs amis. Un jour, Simon apprend qu'un autre adolescent gay de son école vient de dévoiler sa sexualité anonymement sur internet, sous le pseudonyme « Blue ».

De façon anonyme également, Simon commence à communiquer avec ce garçon. Les deux adolescents vont vite se confier l'un à l'autre et tisser un véritable lien. Mais quand les messages qu'il échange avec « Blue » tombent entre de mauvaises mains, la vie de Simon va commencer à changer.

Résumé complet[modifier | modifier le code]

Simon Spier, 17 ans, est un adolescent vivant dans la banlieue d'Atlanta, dans l'État de Géorgie, qui cache son homosexualité[9]. Il a une famille aimante, composée de ses parents, Emily et Jack, et de Nora, sa sœur, et trois meilleurs amis : Nick et Leah, qu'il connaît depuis très longtemps, et Abby, la nouvelle de la bande.

Un jour, Leah dit à Simon qu'un des étudiants du lycée a fait son coming out en ligne sous le pseudonyme « Blue ». Simon commence alors à communiquer avec Blue sous le pseudonyme de « Jacques ». Les deux s'entendent bien et se partagent des informations personnelles. Cependant, leurs e-mails sont découverts par un autre étudiant, Martin, qui est amoureux d'Abby. Lorsqu'il apprend le secret de Simon, Martin menace ce dernier de publier ses e-mails à condition qu'il l'aide à sortir avec Abby.

Simon rencontre Abby et Martin dans un diner après les avoir persuadés de travailler ensemble sur la comédie musicale du lycée. Ce soir-là, Simon fait son coming out à Abby et est soulagé lorsqu'elle réagit positivement.

Lors d'une partie de football américain organisée par le lycée, Simon retrouve Cal, il ne trouve pas le courage de lui demander s'il est Blue. Lors de cette même partie, Martin déclare publiquement ses sentiments pour Abby. Mais quand cette dernière dit que ce n'est pas réciproque, Martin est humilié et devient l'objet de moqueries.

Lors du réveillon de Noël, pour se débarrasser de son humiliation, Martin révèle l'homosexualité de Simon en postant ses e-mails sur le site de potins du lycée. La sœur de Simon essaie de le réconforter, mais il lui demande de partir et ne répond pas aux messages et aux appels de ses amis. Simon fait son coming out à ses parents le matin de Noël. Ils sont surpris mais l'acceptent.

Après les vacances, Nick et Abby, qui sont maintenant en couple, font face à Simon et lui parlent de sa manière de les éloigner face au chantage de Martin. Leah avoue son amour à Simon, et ajoute être blessée qu'il ait fait son coming out à Abby en premier. Simon est alors rejeté par ses amis ; il reçoit un e-mail de Blue, effrayé que leurs e-mails aient été dévoilés. Blue dit à Simon qu'il ne peut pas continuer de lui écrire et supprime son adresse mail. Simon est dévasté, ayant perdu ses amis mais également ce correspondant mystérieux duquel il était tombé amoureux.

À la cafétéria, Simon et Ethan, un étudiant ouvertement gay, subissent des moqueries de leurs camarades. Ethan et Simon parlent alors des difficultés qu'ils ont traversées après leur coming out. La mère de Simon réconforte ce dernier, qui s'excuse auprès de Leah. Simon poste une confession sur le site de potins en s'excusant auprès de ses amis, et dit à Blue de le rencontrer à la foire du lycée.

Après la comédie musicale, Leah, Nick, Abby et Simon se réconcilient et ils vont tous à la foire ensemble. Simon attend Blue toute la soirée dans la grande roue mais finit par ne plus avoir de tickets. Martin, pour se faire pardonner ce qu'il a fait, lui achète un tour de plus. Juste avant que le tour ne commence, Bram s'assoit à côté de Simon et se révèle être Blue ; le baiser qu'il avait vu à la soirée n'était qu'un quiproquo dû à l'alcool. Ils prennent la grande roue ensemble et s'embrassent sous les applaudissements de leurs amis.

La vie de Simon revient peu à peu à la normale alors que lui et Bram commencent leur relation. Alors que Simon passe prendre ses amis et son copain pour aller au lycée, il suggère de renoncer à leur routine et de partir à l'aventure.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

  • Source et légende : Version française (VF) via le carton de doublage ; version québécoise (VQ) sur Doublage Québec[10]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Nick Robinson interprète de Simon Spier.

Le , le studio 20th Century Fox annonce avoir acquis via le producteur Chris Golden Evans et sa filiale Fox 2000 Pictures, les droits d'adaptation du roman Moi, Simon, 16 ans, Homo sapiens de Becky Albertalli. Le studio commence alors immédiatement le développement d'un film[11].

Le , Greg Berlanti, connu pour son travail sur Dawson et les séries du Arrowverse, est annoncé à la réalisation du film dont le scénario sera adapté par Isaac Aptaker et Elizabeth Berger[12].

Lors du National Coming Out Day, le , le studio dévoile l'affiche du film ainsi que sa date de sortie américaine. Il est également dévoilé que le titre ne sera pas le même que le roman, raccourci en Love, Simon[13].

Le , le film est diffusée en avant-première au Mardi Gras Film Festival (en) à Sydney en Australie[14]. Il est ensuite diffusée le au festival du film de Glasgow en Écosse[15]. Après sa sortie, il est également diffusé au festival du film LGBT de Melbourne en Australie le [16].

Après la sortie du film, plusieurs célébrités — dont Jennifer Garner, Kristen Bell, Neil Patrick Harris, Joey Graceffa, Matt Bomer, Robbie Rogers, Benj Pasek, Tyler Oakley, Martin Gero, Andrew Rannells et Jesse Tyler Ferguson — ont loué des salles et offert des projections gratuites du film car ils pensaient qu'il véhiculait un message important[17].

Distribution de rôles[modifier | modifier le code]

Nick Robinson est le premier à rejoindre la distribution du film en décrochant le rôle-titre en [18].

Nick Robinson déclare, qu'après avoir lu le scénario, il avait enfreint la règle qu'il s'était imposée de ne plus interpréter le rôle d'étudiants parce qu'il voyait l'importance culturelle du film[19].

Le mois suivant, l'actrice Alexandra Shipp, révélée dans X-Men: Apocalypse, décroche le rôle d'Abby Suso, l'une des amies de Simon[20]. Elle est ensuite rejointe par Jennifer Garner pour le rôle de la mère de Simon en [21].

Le chanteur Shawn Mendes a été invité à auditionner pour le rôle de Simon. N'ayant pas le temps, il n'a pas été en mesure de le faire[22].

L'implication de Keiynan Lonsdale dans ce film l'a inspiré pour faire son coming out[22].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute le à Atlanta en Géorgie, aux États-Unis[23]. Il s'est terminé le [24].

Le tournage s'est terminé deux jours avant la date prévue à la suite d'une décision de Greg Berlanti. En effet, pour lui, ce genre de film doit bénéficier d'une bande-originale marquante que le public pourra réécouter ensuite. Deux jours de tournage en moins permettaient donc des économies sur le budget du film pour pouvoir amortir le coût des musiques[25].

Musique[modifier | modifier le code]

Love, Simon
Original Motion Picture Soundtrack

Bande originale de divers artistes
Sortie
Enregistré 2017-2018
Durée 74 minutes
Genre Musique de film
Format CD et téléchargement numérique
Label RCA Records

Singles

  1. Alfie's Song (Not So Typical Love Song)
    Sortie :
  2. Love Lies (en)
    Sortie :
  3. Strawberries & Cigarettes
    Sortie : [26]
Liste des titres
  1. Alfie's Song (Not So Typical Love Song) - Bleachers
  2. Rollercoaster - Bleachers
  3. Never Fall in Love - Jack Antonoff et
  4. Strawberries & Cigarettes - Troye Sivan
  5. Sink In - Amy Shark
  6. Love Lies - Khalid et Normani
  7. The Oogum Boogum Song - Brenton Wood
  8. Love Me - The 1975
  9. I Wanna Dance with Somebody (Who Loves Me) - Whitney Houston
  10. Someday at Christmas - The Jackson Five
  11. Wings - HAERTS
  12. Keeping a Secret - Bleachers
  13. Wild Heart - Bleachers

D'autres chansons sont présentes dans le film mais ne figurent pas dans la bande originale : Waterloo Sunset de The Kinks, Diamond de MONAKR, Feel It Still de Portugal. The Man, No de Meghan Trainor, As Long as You Love Me de Justin Bieber, Add It Up de Violent Femmes, une version orchestre de Bad Romance de Lady Gaga et Shine a Light de Banners[27].

Le titre Love Lies (en) entre dans les classements nationaux de nombreux pays. Il atteint le top 10 aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande, Australie, Royaume-Uni, Ireland, Danemark et au Portugal. En 2019, le Billboard américain la nomme la septième plus grande chanson de la décennie des années 2010 sur le classement Top 40 Mainstream[28].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Love, Simon
Score cumulé
SiteNote
Metacritic72/100
Rotten Tomatoes92%
Allociné3.2 étoiles sur 5
Compilation des critiques
PériodiqueNote
Écran Large4.0 étoiles sur 5
Télérama4.0 étoiles sur 5
Les Inrockuptibles4.0 étoiles sur 5
Studio Magazine4.0 étoiles sur 5
CNews3.0 étoiles sur 5
Le Figaro3.0 étoiles sur 5
L'Obs3.0 étoiles sur 5
Le Parisien3.0 étoiles sur 5
Les Fiches du cinéma3.0 étoiles sur 5
Première3.0 étoiles sur 5
Le Monde2.0 étoiles sur 5

Aux États-Unis, le film reçoit des critiques très positives de la part de la presse spécialisée. Sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes, il obtient un score de 92 % de critiques positives, avec une note moyenne de 7,4/10 sur la base de 151 critiques positives et seulement 14 négatives, permettant au film d'obtenir le statut « Frais », le certificat de qualité du site[4].

Le consensus critique établi par le site résume que le film aborde le passage à l'âge adulte, un genre pourtant très utilisé, de façon réussie[4].

Sur Metacritic, il obtient un score positif de 72/100 sur la base de 38 critiques collectées[29].

En France, il reçoit également des critiques majoritairement positives[3]. Pour Guillemette Odicino de Télérama, le film est une réussite : « Parfaitement incarné par de jeunes stars montantes, finement écrit et très drôle par moments (...), Love, Simon sait, aussi, remettre au goût du jour un ressort éternel de la comédie romantique : la correspondance épistolaire. »[30].

De même pour Bruno Deruisseau des Inrocks : « Si 13 Reasons Why était la série sur le harcèlement que l'on a même pas eu besoin d'attendre tant elle a su précéder le mouvement MeToo et la condamnation du harcèlement, force est de constater qu'on a longtemps attendu un film comme Love, Simon. »[31].

Becky Albertalli, l'auteur du roman sur lequel le film est basé, a regardé un premier montage et fait alors l'éloge du film, déclarant : « C'est drôle et pertinent et intemporel et charmant et honnête et douloureux et si romantique. C'est exactement ce que je voulais que le livre raconte »[32],[33].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau de la France France 135 517 entrées[34] [35] 3
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
40 826 341 $[5] 13[36]
Alt=Image de la Terre Mondial 66 316 289 $ 26[37]

Aux États-Unis, les avant-premières du film ont récolté un peu plus de 800 000 de dollars la veille de la sortie du film puis pour sa première journée, il récolte un peu plus de 4,6 millions de dollars, un score correct[38]. Le film termine son premier week-end à la cinquième place du box-office américain avec un peu plus de 11 millions de dollars récolté, réalisant une performance à la hauteur des estimations[39]. Le film termine également sa première semaine à la cinquième place du box-office avec un peu plus de 15 millions de dollars récolté[40].

Lors de sa deuxième semaine, il tombe à la huitième place mais récolte 11 millions de dollars, lui permettant de rembourser intégralement son budget et de commencer à engendrer des bénéfices supplémentaires[41].

Au , il récolte 40,8 millions de dollars aux États-Unis et au Canada et 25,4 millions de dollars dans le reste du monde, dont un peu plus de 1 million en France, pour un total global de 66,3 millions. Un très bon score et accueil pour un film romantique et surtout, pour un film mettant en scène des adolescents homosexuels[5].

Love, Simon est le deuxième film du studio 20th Century Fox à représenter de manière positive et sympathique personnage homosexuel de premier plan acceptant son orientation. Le premier fut Making Love[22].

À sa sortie, il est le quatorzième film romantique mettant en scène des adolescents ayant rapporté le plus de bénéfices. Il est également la troisième production du genre produite par 20th Century Fox ayant rapporté le plus de bénéfices au studio, derrière Nos étoiles contraires et Roméo + Juliette[42].

Statut de film culte[modifier | modifier le code]

Il a reçu des critiques majoritairement positives aux États-Unis et en France[3], recevant des éloges de la part de plusieurs journalistes pour sa modernité et son utilisation des codes de la comédie romantique, mais surtout pour son traitement sans stéréotypes, ni caricatures d'un personnage LGBT[4]. Il fut également un petit succès au box-office, engendrant des bénéfices satisfaisants pour un film du genre et devient culte[5].

Le film est classé à la 33e place des meilleures comédies romantiques de tous les temps sur le site Rotten Tomatoes, avec un score de 91 %[43].

Spin-off télévisé[modifier | modifier le code]

En 2019, The Walt Disney Company, qui vient alors d'acquérir la 20th Century Fox, annonce la commande d'une série télévisée basée sur le film à destination du service Disney+ et produite par 20th Television. Il est précisé que la série ne sera pas basée sur Leah à contretemps, suite du roman dont le film est adapté, mais mettra en scène une histoire inédite avec de nouveaux personnages tout en se déroulant dans le même univers que le film[44].

Nick Robinson reprend le rôle de Simon en prêtant sa voix au personnage. L'acteur est également l'un des producteur de ce spin-off télévisée, intitulé Love, Victor. Keiynan Lonsdale et Natasha Rothwell y font également une apparition.

La série est lancée en 2020 sur Hulu, un autre service de streaming appartenant à The Walt Disney Company mais destiné à un public plus mature. À l'internationale, elle est diffusée depuis sur le service Disney+, via la chaîne virtuelle Star[45].

Censure[modifier | modifier le code]

À Cuba, la scène du baiser entre les deux protagonistes masculins est coupée. Quand l’artiste cubain Luis Manuel Otero Alcántara proteste en 2020 contre cette censure, il est arrêté par la police[46],[47],[48].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Tim Stack, « 'Love, Simon': Your first look at 2018's major studio gay teen romance », sur Entertainment Weekly, Time (consulté le )
  2. Brent Lang, « 'Love, Simon' Stars Say Gay Teen Romance Will Save Lives », sur Variety, Penske Business Media, (consulté le )
  3. a b et c (en) « Critiques Presse de Love, Simon sur Allociné », sur AlloCiné, .
  4. a b c d et e (en) « Love, Simon sur Rotten Tomatoes », sur Rotten Tomatoes, .
  5. a b c d et e (en) « Love, Simon sur Box Office Mojo », sur Box Office Mojo (consulté le ).
  6. Nellie Andreeva, « ‘Love, Simon’ Spinoff Series ‘Love, Victor’ Moves From Disney+ To Hulu, Sets Launch & Opens Season 2 Writers Room », sur Deadline,
  7. (en-GB) Joe Draper, « Love, Victor is coming to Disney+ in the UK », sur Digital Spy, (consulté le )
  8. « Love, Simon: un film nécessaire ***1/2 », sur La Presse, (consulté le )
  9. François Lévesque, « Avec amour, Simon (V.F. de Love, Simon) », sur Le Devoir, (consulté le )
  10. « Fiche du doublage québécois du film », sur Doublage Québec (consulté le ) [m-à-j].
  11. (en) Mike Fleming Jr, « YA Novel Simon Vs The Homo Sapiens Agenda Acquired By Fox 2000 », sur Deadline.com, (consulté le ).
  12. (en) « Greg Berlanti to Direct Coming-Out Drama Simon vs. the Homo Sapiens Agenda », sur The Hollywood Reporter, (consulté le ).
  13. (en) « Tweet du compte officiel du film », sur Twitter, (consulté le ).
  14. (en) « Love, Simon au Mardi Gras Festival », sur gaycities.com (consulté le ).
  15. (en) « Love, Simon au Glasgow Festival », sur glasgowfilm.org (consulté le ).
  16. (en) « Love, Simon au Melbourne Queer Festival », sur meetup.com (consulté le ).
  17. (en) Alexia Fernandez, « Jennifer Garner, Jesse Tyler Ferguson & More Stars Buyout Theaters for Love, Simon », sur People, (consulté le )
  18. (en) Dave McNary, « Nick Robinson in Talks to Star in Simon vs. the Homo Sapiens Agenda Movie Adaptation », sur Variety, (consulté le ).
  19. « How 'Love, Simon' Helped Nick Robinson Talk To His Brother About Coming Out », Refinery29 (en) (consulté le )
  20. (en) Anita Busch, « Alexandra Shipp Negotiating For Lead Role In Fox 2000’s Simon Vs. The Homo Sapiens Agenda », sur Deadline.com, .
  21. (en) Anita Busch, « Jennifer Garner In Final Negotiations To Join Simon vs The Homo Sapiens Agenda », sur Deadline.com, (consulté le ).
  22. a b et c (en) « Love, Simon (2018) - Trivia », sur IMDb (consulté le ).
  23. (en) « Simon vs. The Homo Sapiens Agenda Open Casting Call », sur Project Casting, (consulté le ).
  24. (en) Alexandra Shipp, « Tweet et photo d'Alexandra Shipp sur Twitter », sur Twitter, (consulté le ).
  25. (en) « Love, Simon Music, From Deep Cuts to Surprise Global Hits », sur Billboard, (consulté le ).
  26. Daw, Stephen, « Troye Sivan drops new slow jam 'Strawberries & Cigarettes' from 'Love, Simon' soundtrack », sur Billboard, (consulté le )
  27. (en) « Les musiques du film Love, Simon », sur Tunefind.com (consulté le ).
  28. « Year-end-2019 »
  29. (en) « Love, Simon sur Metacritic », sur Metacritic,
  30. « Love, Simon de Greg Berlanti - (2018) - Film - Comédie sentimentale » (consulté le )
  31. « Pourquoi Love, Simon est le film sur l'homosexualité qu'on attendait », Les Inrocks,‎ (lire en ligne, consulté le )
  32. beckyalbertalli, « It's funny and relevant and timeless and charming and honest and painful and SO ROMANTIC, THERE IS KISSING AND IT IS NOT HALF-ASSED. », sur Twitter,
  33. beckyalbertalli, « But I do know that you guys are going to lose your shit over this one. It is so special. It says exactly what I wanted the book to say. », sur Twitter,
  34. « Love, Simon sur Jp's Box-Office », sur JP box-office.com (consulté le )
  35. « Nombres de semaines Love, Simon sur CBO Box-Office », sur CBO Box-office.com (consulté le )
  36. (en) « Box-office par semaine de Love, Simon sur Box-Office Mojo », sur Box Office Mojo (consulté le ).
  37. (en) « Box-office dans le monde de Love, Simon sur Box-Office Mojo », sur Box Office Mojo (consulté le ).
  38. (en) « Greg Berlanti Gay Teen Romance Pic Love, Simon Posts Strong Sneak Previews », sur Deadline.com (consulté le ).
  39. (en) « Alicia Vikander's Tomb Raider Tops Box Office With $9M Friday », sur Forbes, .
  40. (en) « Does Pacific Rim: Uprising Break Even At The Global B.O.?; Black Panther Sets Marvel Record – Sunday Postmortem », sur Deadline.com, .
  41. (en) « Deuxième semaine au box-office de Love, Simon sur Box Office Mojo », sur Box Office Mojo (consulté le ).
  42. (en) « Box-office des films romantiques adolescents sur Box-Office Mojo », sur Box Office Mojo (consulté le ).
  43. (en) « The 200 Best Romantic Comedies of All Time », sur Rotten Tomatoes (consulté le )
  44. (en) Rebecca Iannucci et Rebecca Iannucci, « Love, Simon Series Coming to Disney+ », sur TVLine, (consulté le )
  45. (en) Andreas Wiseman, « Disney Plus Reveals First Titles For International Star Brand: Big Sky, Love Victor, 24, Die Hard Among Lineup », sur deadline.com,
  46. https://www.theartnewspaper.com/news/cuban-artist-luis-manuel-otero-alcantara-arrested
  47. Cuba: l'artiste dissident Luis Manuel Otero Alcantara libéré RFI, 15 mars 2020
  48. (en) Carlos Manuel Alvarez Cuba arrested a performance artist because he’s everything the regime can’t control Washington Post, 11 mars 2020

Liens externes[modifier | modifier le code]