Joint (drogue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Joint.
La préparation d'un joint de marijuana
Joint d'environ 500 à 700 mg.
Homme fumant un joint
Joint en train d'être fumé

Un joint est une cigarette roulée à la main avec du papier à cigarette et un bout de carton roulé sur lui-même en guise de filtre, contenant le plus souvent du cannabis (herbe ou résine, communément appelée shit) mais qui peut aussi contenir d'autres substances psychotropes possiblement diluées.

Il existe plusieurs manières de le confectionner : avec un filtre en carton, avec un bout de tabac comme filtre (technique du marocco, principalement en Europe ou en Afrique du Nord) ou même sans filtre (principalement en Amérique du Nord et en Amérique du Sud). Au moment du roulage, on veille généralement à ce que la fin du joint ne soit rempli que du tabac afin de ne gaspiller que celui-ci.

Un joint est généralement plus long qu'une cigarette roulée et est donc constitué de deux feuilles courtes ou une feuille longue. On trouve aussi des rouleaux de papier permettant d'obtenir des feuilles de la longueur souhaitée. Il existe également des techniques de roulage avec plus de feuilles pour faire des joints de tailles différentes ou aux formes plus elaborées : par exemple la « moustache » (de son nom complet « pétard à moustache », formée de deux cônes divergents montés sur un filtre unique), ou la « tulipe » (avec un long filtre figurant la tige, le cône décoré de feuilles imitant la forme de la fleur).

Étymologie et vocabulaire[modifier | modifier le code]

Le mot vient de l'argot américain « joint » désignant initialement l'annexe d'un bâtiment (issu du français « joint »), puis un lieu de consommation (tout spécialement d'opium), avant de prendre également son sens de cigarette de cannabis.

On le retrouve sous des appellations variées : « oinj » (en verlan), « pétard », « tarpé », « bédo », « stick », « buzz », « büper », « zdèh », « Béoh », « zdabada », « terh », « taco/taki », « spliff », « meow », « zitoun », « cône », « pilon », « tarjon », « steu », « plis », « schmeilus », « djadj », « sauce », « djouz », « skoys », « zenner », « Franco », « le b », « Becken », « petou », « schmirkel », « bisc », « odeb », « dragon  », « boze », « boson de Hyggs ( un joint très fin) »,« Galahad (Un joint pur) », etc...

Confection[modifier | modifier le code]

Le cannabis se fume sous sa forme de résine ou d'herbe, mélangé à du tabac (ou autres herbes sans nicotine), ce dernier compose environ 30 % du mélange et facilite la combustion. Le cannabis sous forme d'herbe peut aussi être fumé pur. Le haschich et le skuff sont tous deux de la résine végétale.

L'herbe est généralement considérée par les consommateurs comme meilleure que la résine, principalement à cause des « produits de coupe » ajoutés à la résine. En France, le prix d'un joint se situe généralement entre deux et trois euros (le prix de vente varie selon la qualité et la quantité de cannabis) elle est également généralement plus chère que le haschich. Dans d'autres pays, l'herbe coûte au contraire moins cher que la résine.

À la différence d'une cigarette qui est généralement consommée par un seul individu, il est de coutume de fumer un joint en groupe, où chacun fume puis « fait tourner » le joint à son voisin. Il existe par ailleurs de nombreux jeux pour déterminer le prochain fumeur lorsque le joint tourne.

roulage particulier : tulipe

Le joint se fumant en groupe, dans l'intimité et souvent dans l’illégalité, cette pratique permet l’émergence d'un sociolecte, ainsi, la fin d'un joint, le megot, connait différentes expressions selon le pays, la région ou le quartier: « dernière latte » « cul de la vieille », « cul de joint » ou encore « taff du cowboy », Les termes « carton » ou « cavu », en faisant référence au filtre, désignent aussi la fin du joint.

Autres formes de consommation[modifier | modifier le code]

Blunt[modifier | modifier le code]

Un blunt est un joint de marijuana traditionnellement roulé dans un cigare de marque Phillies Blunt (d'où il tire son nom), que l'on ouvre avec une lame de rasoir, avant de le vider pour remplacer le tabac par l'herbe. Le blunt est finalement refermé en humidifiant la feuille de tabac et en recollant les bords. Un blunt désigne également un joint de marijuana roulé avec une feuille de tabac brut ou une feuille de tabac recomposé et aromatisé[1], lui donnant ainsi un aspect de cigare. Les feuilles de blunts aromatisés sont aujourd'hui interdites à la vente dans de nombreux pays européens[1] mais autorisées en France[2].

Le blunt permet également d'augmenter les effets psychiques et physiques de la substance tout en rajoutant de l’arôme, ainsi de que favoriser une meilleure combustion, évitant au joint de s'éteindre.

Stick[modifier | modifier le code]

Roulage particulier : moustache ou hélicoptère

En Amérique, il est de coutume de rouler directement le cannabis avec une feuille de papier, il est donc fumé sans mélange de tabac. Ce joint est fin et s'appelle stick ; par extension, les joints de la même forme (avec ou sans tabac) prennent ce nom.

Mélanges[modifier | modifier le code]

Afin d'augmenter les effets, il existe d’autres modes de consommations. Il arrive que ces différents types de joints soient désignés par des termes spécifiques selon les pays ou les régions.

L'appellation « double zéro » désigne un cannabis qui est issu de la toute première passe de tamisage (d'où le nom 00). Cependant, s'il est déjà presque impossible d'en trouver au Maroc ou en Hollande, le double zéro vendu en France au marché noir est bien souvent une dénomination pour un haschisch coupé à une autre drogue, notamment à l'opium[1].

  • Marijuana + haschisch = « Royal », « Menthe-Chocolat », « Bâtard » ou « Jungle »[1], « Salade » au Québec, et « Mariachi » en Espagne ou encore « Jambon-beurre » en Belgique
  • Marijuana + haschisch + héroïne = « Imperial »
  • Marijuana + haschisch + huile de cannabis = « Salade du chef »
  • Haschich + Kif + Tabac = « Bellati »
  • Haschich + cocaïne = « V.I.P », « Speed » ou encore « Triple zéro »
  • Haschich + opium = « Zéro-Zéro »[1]
  • Haschich + opium + caféine = "Frank Zappa"
  • Marijuana + cocaïne = « Space Skunk » ou « Juicy » ou « Joint de riche » au Québec
  • Marijuana + méthamphétamine = « Jig-A-Loo »
  • Marijuana + amphétamine = « Expresso », « Trip Grass »[1], « Trip Shit »[1]
  • Marijuana + héroïne ou opium = « Atom Bomb »[1], « Thaï Stick »[1]
  • Marijuana + Poppers = « Le Marquis », En référence au Roi Pestre
  • Cannabis + crack = « Bouddha »[1], « Chewie »[1], « Grimmie »[1]
  • Cannabis + PCP = « Supercool »[1]
  • Marijuana + Cognac = « Pétard du Roi » En référence au Roi Heenok.
  • Marijuana + Ketamine = « J-F »
  • Marijuana + Splenda = « B.S. », acronyme signifiant « Bud and Splenda ».

Pipe à eau[modifier | modifier le code]

Une pipe à eau en verre
Article détaillé : Pipe à eau.

La pipe à eau — aussi nommée « bang », ou encore « gueban » du verlan, ou bien « bong » (de l'anglais) ou encore « douille » (désignant plus généralement l'extrémité, dévissable ou non, de la pipe plongée dans l'eau), d'où l'expression " se couler une douille" — est un objet permettant d'inhaler beaucoup de ce qui est consommé ordinairement dans un joint d'une seule bouffée. Il se compose d'un tube par lequel la fumée est aspirée, fumée qui passe auparavant par un réservoir d'eau afin de l'adoucir (eau qui est parfois additionnée de glaçons ou remplacée par d'autres liquides, alcoolisés ou non). Il comporte souvent un système d'appel d'air afin de pouvoir inhaler toute la fumée produite par le foyer plus rapidement[1]. Leur taille varie de 10 cm à 1 mètre et demi, il en existe de nombreuses variétés des plus sobres aux plus originales dans les commerces spécialisés.

Il est également possible de remplacer la douille par un joint précédemment roulé.

L'effet du cannabis avec un bang est décuplé, non seulement au regard de la quantité inhalée en une seule bouffée, mais également par le taux de consommation de la substance.

Vaporisateur avec tube flexible

Vaporisateur[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Vaporisateur.

Le vaporisateur ou « vapo » est un appareil qui permet d'inhaler le cannabis sous forme de vapeur. Une quantité minime donne un puissant effet car le consommateur inhale plus de substance psychoactive que lorsqu'il fume. Il permettrait une consommation moins nocive du fait de l’absence de combustion (remplacée donc par la vaporisation).

Citations et ressources en ligne[modifier | modifier le code]

Le joint dans la musique[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m et n Nicolas Millet, Petite encyclopédie du cannabis, Le castor astral, (ISBN 978-2-85920-816-5)
  2. « Prix feuille blunt en France 2017 | Tarifs feuilles de blunts », Tubeuse Cigarette Electrique,‎ (lire en ligne)
  3. « Paroles et traduction de "Como me Pongo" »